Gef's Contributions to the Oulipo Mailing List

[0. Classification of the constraints]
[1. Old oulipian page (90s)]
[2. Translation exercises (96-97)]
[3. Miscellaneous constraints (97)]
[4. Oulipian games & poetry (97-98)]
[5. Oulipoetic constraints (98-99)]
[6. Oulipoetry in 1999]
[7. Y2k texts]
[8. Grannets, tanka & Nerval]
[9. Poetry & symmetry (2000-01)]
[10. Sonnets et al. (2001-02)]
[11. Homophonies, anagrams, etc. (2003)]
[12. Combined constraints (2003-04)]
[13. Some original constraints (2004-06)]
[14. New literal constraints & pangrams (2006)]
[15. Holorhymes, pangrams, etc. (2006-08)]
[16. Polysemy & Pastior (2008)]
[17. Collective poems & vocalic sonnets (2008-09)]
[18. Lists & saturation (June-July 2009)]

19. Anagram pairs, Loyd & Fournel (2009)
[20. Rhymes, anagrams et al. (2010-11)]
[21. Cut-up, outlaw, Mathews, etc. (2011-12)]
[22. Complex rhymes, multi-lipograms & self-justification (2013)]
[23. Doublets, arithmonyms, alpharhymes, etc. (2014)]
[24. Homoconsonantisms et al., braids, anagrhymes (2015)]
[25. Anagrams, holorhymes, Morse, etc. (2016)]
[26. Rhythm & pangrams (2016)]
[27. Recent stuff (2016-17)]
[Appendix: Homages to a few oulipian friends]


For your first visit, I suggest this selection

11 Août 2009

Pasticher chapitres
[copie d'un message envoyé sur la liste oulipo]

Le très récent livre notes / sténo d'Alain Chevrier a déjà été évoqué plusieurs fois sur cette liste avec enthousiasme. Il présente 1250 couples d'anagrammes comme des poèmes minimalistes, en les éclairant juste par un titre spirituel ou érudit. La liste oulipo ne reculant devant aucun sacrifice, vous trouverez ci-dessous un supplément gratuit de 32%, de mon humble plume. Il s'agit donc d'un plagiat conscient du superbe concept d'AC. En revanche, j'ai évidemment évité tous les couples déjà utilisés dans son livre, y compris les variantes infimes comme un simple pluriel ou un changement de temps. [J'ai très souvent découvert a posteriori que mes « nouveautés » étaient déjà présentes au pluriel dans son livre. Ce message a par exemple failli s'intituler « effort offert », dont les initiales E/O auraient fait allusion à celles du titre d'AC, N/S, mais ce couple est déjà mis en scène au pluriel dans son livre.] La difficulté de l'exercice n'est pas de trouver de tels couples, car l'informatique m'a rapidement fourni 146347 mots français admettant au moins une anagramme, mais de repérer dans ce gros tas les rares perles faisant sens ou présentant une certaine cohérence grammaticale. Contrairement à AC, dont les règles sont très strictes, j'ai autorisé des anagrammes multiples car elles excitent ma fibre oulipienne. Quelques mots de son livre sont d'ailleurs réutilisés dans ce cadre (mais j'ai tout de même éliminé la jolie phrase « avril livra rival viral », qui dilate alphabétiquement l'« avril viral » de Jean Fontaine, car trois mots sur quatre sont dans le livre d'AC). Aucun mot ne sera en revanche décomposé en plusieurs morceaux, donc on n'aura par exemple pas le droit d'identifier « tome II » et « moitié » ci-dessous.

Avec entrain — agi gai
Toujours fin — onc con
Génie militaire — ost sot
Les cigales font xixixixixixi — six xis [rheumarquable palindrome]
Couverture blanche — une nue [donc rien à voir avec les homonymes intitulés « sky art » dans le livre d'AC ;-)]

Fais comme chez toi — aies aise
Statuette d'argile — corê ocre
Rivage dangereux — côte-étoc
Miroir — dire ride
Puma tigré — eyra rayé
Fournel — love vélo
À vrai dire, tout le monde fait du vélo — même mémé
Petit agenda — mémo môme
Noces — nuit unit
Arbre arabe — orme more
Menu d'Alain Bombard — osez zoés
Découverte du cinéma parlant — ouït itou
Origamiste — plie pile [AC a trois autres origamistes dans son livre]
Loser — taré raté
Ridicule aryen brun — zani nazi zain

Policier en tenue — agent ganté
Suicidée — athée hâtée
Délavez votre jean — aurez azuré
Dérivée covariante — banal nabla
Critique musical — blâme Melba
L'idiot du village — brave baver
Grave blessure — choir ichor
Conservation de manuscrit — coter recto
Summerhill — créer récré
Radioactivité — cuire Curie
Audacieux Mohammed VI — dahir hardi
Croisades des Templiers — dorer ordre
Faible tirage — édité tiède
Appât lyophilisé — esche sèche
Reddition — filer rifle
Préparatifs de corrida — lotir toril
Souplesse du synthétique — luxer lurex
Ennui — néant tanne
Désamiantage — payer apyre
Éviter le centre-ville — pifer périf
Nouveau bus — rater arrêt
W.-C. des trains — salir rails
Art ophyciel — suave sauvé
Morphée — verse rêves
Preuve littérale — citer récit écrit [« récits écrits » est dans le livre d'AC sous le titre « la Bible »]
Bourde échiquéenne — drame : damer merda
Luxe damné — purin punir rupin
Simple cormier du Kosovo — sobre serbo-sorbe
Dévaluation — dinar radin / Enfer — nadir drain
Feuille volante authentifiant un manuscrit autographe — encart créant carnet nectar
Mauvaise élection — voter votre orvet torve [le livre d'AC a déjà l'« orvet torve »]
Amants ratés, aidez-moi à vaincre ce cercle vicieux — pires épris priés : péris, spire prise
Festins désorganisés par la présence de limes — âpres râpes saper repas parés, après épars

La folie — absout tabous
Crieur de journaux — agiter tirage
Crustacé omniprésent — balane banale
Pantalon ithyphallique — bénard bander
Pas d'alcool avant le souper — bosser sobres
Gaffe vexante — bouder bourde
Grosse pieuse — cageot cagote
Brouhaha oulipien — calmer Marcel
Tic — cinglé cligne
Sic — citant intact
Pêche à la massue — cogner congre
Craquer — colère éclore
Circonférence de séquoia — corder record
Chez un galeriste — croûte coûter
Citroën sympa — deuche déchue
Crème hydratante — diluer ridule
Vieille boussole — dipôle dépoli
Bleu délavé — écurer recrue
Trop souvent — éditer redite
Tomb raider — émuler lémure
Âme troublée par le péché — envier enivre
Réveillon — faites fiesta
Contrôleur pervers — fiscal lascif
Misters RMIstes — galeux légaux
Avoir à l'oeil — garder regard [mais tautologie étymologique]
Charade à tiroirs — gémine énigme
Pizza de restau U — ignora origan
Réserve de musée — isoler isorel [probable tautologie étymologique]
Malheur redoublé — itérez treize
Fayot — lécher lerche
Le climatologue — lorgne grêlon
Félin hongrois — margay magyar
Envers les salauds — mépris permis [« méprise permise » est dans le livre d'AC, avec un sens bien différent]
Alphonse Allais — naquit taquin
Bac de Harry Potter — option potion
Cloaque loquace de Tlooth — oracle éclora [« cloaque loquace » est dans le livre d'AC sous le titre « poète coprolalique »]
Estomac noué — ployer pylore
Infirmeries débordées — préaux râpeux
En tant que dieu — primai impair
Calomnies — ragots gratos
Joey Starr — rapeur reparu
Racines adventives — relier lierre
Après la cérémonie, le maire — remisa mariés
Porcherie fléchée — situer truies
Fi des oeillères — snober bornés
Gravitation — tasser astres
Chasseur sachant acheter — tester setter
Déluge — tomber trombe
Emploi royalement épuisant — égaler galère régale
Schubert se chante en prononçant toutes les syllabes — élider lieder : délire
Isoélectriques — eurent teneur neutre
Traverser les eaux mortes ou vives — guéais Aigues, guéais seguia
Bise et dodo — nordet endort dronte
Nourriture d'hommes d'esprit — pitres, prîtes tripes
Corbière — récite ictère étréci
Surveillance télécommandée — rondes : drones sonder
Noble grossier — roteur outrer roture
Tirez en cas de danger — survie : suivre viseur
Défense de pisser sur les murs — urines usiner ruines
Satan — créons ronces, cornes, nécros
Hors-d'oeuvre différent chaque jour — verrai ravier arrivé varier
Intendant bagué — argent régnât, grenat ganter gérant
Discours rhétorique à expédier d'urgence — protes poster tropes portés presto
Nos sauveurs furent d'austères bergers — Sparte, prêtas pâtres : partes, trépas !

Faire son beurre — abattre baratte
Bête domestique — acheter châtrée
Prions — achever vachère
Poutres apparentes — admirer madrier
Théories de la gravitation — affluer farfelu
Rectification oupeinpienne — amender méandre
Coucou — apivore ovipare
Glaive & bouclier — armions Romains
Murex — aspirer praires
Affiche racoleuse — attiger titrage
Invention du chronomètre — baliser sablier / Peur de vieillir — sablier : baliser
Benoît 10000 — bénirai binaire
Arnaque russe — blouser roubles
Éventreur d'innocente — buterai abrutie
Jeune loup — butiner tribune
Après l'orgasme — caresse cessera
Saler râles — chagrin grincha
Il fallait que ça arrivât — charter cherrât
Maître-queux — ciseler céleris
Sur un balai — croiser sorcier
Rut — dégoter dergeot
L'honnête homme — dénigre gredine
Demande de carte verte — désirer résider
Criminel offert — détaxer extradé
Pour gouverner, parfois le pays — déterra retardé
Théorème compris — devient évident
Dignité & probité — drapent perdant
Élisant et lisant — élirons liseron
Nerveuse mais dynamique — émotive motivée
Rémi — encodes seconde
Mythe des sirènes — érotisa otaries
Vendre du rêve — étoiler loterie
Hypertrophie de lapereau se tâte [écrivait Gotlib] évaluer levreau
Histoire des sciences — exhumât matheux
Paquet d'ondes — fermion informe
Trop près du tableau — gardien geindra [AC note dans son livre qu'il s'agit d'un « gardien dégarni »]
Oud — guitare targuie
Pirates israéliens — hackers kascher
Chevrier plagié — heurter rhéteur
Jugement — imputer pretium
Souris — ingérer grenier
Molybdénite — inhumer rhénium
Fracture — malheur huméral
Dégriffer — masquer marques
Jumeaux vraiment réunis — moisais siamois
Tables fixées au sol — museler lémures
Nouvelle puissance — naguère narguée
Mallarméens — niaient inanité
Onglets glosent — notules soûlent
Devîntes prêtre — nouâtes soutane
Subtile amertume — nuancer rancune
Calculettes chinoises — oublier boulier
Marginaux — osèrent entorse
Béatitudes — pauvret prévaut
Investissement — plaçait capital
Chaîne stéréo compacte — platine pliante
S'accrocher au pinceau — quitter triquet
Préparation de championnat — réviser reversi
Bronzette seins nus — risquer squirre
Journalisme bâclé — saloper paroles
Sketch adapté — saynète seyante
Faute de genre — signala anglais
Cuisine indienne — tandoor odorant
Corruption morale — turpide putride
Grève du métro — usagère rageuse
Cachet briseur de chaînes — valider délivra
Typographie — agencer crénage, encrage
Témoignage — alerter, relater, altérer
Stage de vérisme — atelier réalité altière
Auditrice — avertie évitera variété
Électricien en progrès — câbleur bâcleur curable
Perec — cernera, encrera errance
Amour divin épuré par la musique — cithare châtier charité
Fast food — désunir dîneurs diurnes
But du caporal — dominer moindre endormi
Cartographie lunaire à main levée — écarter cratère retracé
Étude de l'erythroxylum — écorçai coriace cocaïer
Goulue — ingrate ingérât gratiné
Touristes — laisser sérails resalis
Achat d'âmes — mandait diamant, diamant damnait
Opium du peuple — maoïste atomise taoïsme [AC a quant à lui écrit « syncrétisme chinois : taoïsme maoïste »]
Fonctionnaire — réciter critère rétréci
Chanceux accidenté — veinard viendra viander
Éditeur recevant une thèse sur les pléonasmes — érudite étudier tiédeur réduite [« érudit réduit » est dans le livre d'AC, bien sûr sous le titre « spécialiste »]
Le blé attire les mouches — dorures : rôdeurs-ordures sourdre [« dorure ordure » est dans le livre d'AC]
Grand poète à redécouvrir — reverni, Vernier revenir enivrer

Pirate — abordeur barouder
Union soviétique en 1926 — acquiert Arctique
Bague de rubidium — alliance alcaline [« alliance canaille » est dans le livre d'AC]
Après l'ADN — breveter vertèbre
Parfum de Süskind — capiteux captieux
Nécrophilie — caresser escarres
Détournement de fonds — carotter rectorat
Bourvil — comédien nicodème
Rôle du centurion — conduire décurion
Canicule — consumer mucronés
Désir de désir — convoita vocation
Huile de chaulmoogra — délasser ladresse
Chaise à laver — détacher cathèdre
Diffusion d'eau lourde — deutéron détourné
Troc de vin — échanger grenache
Nu pudique — embrumer membrure
Gloupier attaquant un vieil homme — entartai ratatiné
Revendications des démunis — éreinter rentière
Salades — essorera arrosées
Capitalisme — éteindra entraide
Jeu du chat — harceler, relâcher
Instrumentiste barock — harpiste triphasé
Erreur judiciaire — inéquité inquiète
Procédure en ligne — intenter Internet
Mesures erronées — inverser verniers
Gréviste — laissera salaires
Exploiter les exploitables — lessiver serviles
Indisciplines — minaient maintien
Argument corrompu — nécrosai scénario
Clochard — oubliant ablution
Lapsus — paronyme pyromane
Averse — patauger pâturage
Revanche des rêveurs — pierrots riposter
Thèse sur les incipits — potasser protases
Condom — préserve perverse
Cyrano à Christian — prêterai répartie
Chanel & Co. — produire poudrier
Libertinage — puritain punirait
Nouvelle tentative de suicide — rameuter rétameur
Anticapitalistes — réfutons fortunes
Fabrication de règles — réséquer équerres
Longueur du pénis — rivalité triviale
Passereau mangeur de raisin fermenté — rupicole picoleur
Névroses — salement mentales
Alpinistes à sauver — seconder encordés
Trucage ou non — soupeser prouesse
Cunéiforme sur le Web — sumérien numérisé
Indifférence feinte — surseoir sourires
Plaidoirie efficace — tactique acquitte
Les meilleurs vont loin — tangents stagnent
Virtuosité — toccatas staccato
Psychanalyse — touiller trouille
Tonton — toussait aussitôt
Traditore — traduire détruira
Chiromancienne débutante — veinarde devinera
Raclée d'un gras magnat — bâtonner baronnet enrobant
Ouvreuses malhonnêtes à coffrer — capsuler placeurs crapules
Poste caché de commande nucléaire — centrale recelant télécran
Annulation révélant une infidélité — deleatur délateur : adultère
Spécialiste des vannes populaires — éclusier-ciseleur séculier
Destruction de fromages contaminés — listeria résiliât laitiers
Massacre païen — mécréant écrémant âcrement
Mathématiciens — sérient entiers / Ramanujan — retiens entiers
Réorchestrations — testerai ariettes traitées
Coquettes cherchant à ouvrir ces grosses bouteilles — crétines cintrées scièrent citernes [3 mots sur 4 sont déjà chez AC]
Jules Renard — diariste désirait aridités, diariste sidérait
Dialogue de croque-morts — discuter crudités : durcîtes trucidés ?
Physicochimistes — épieront entropie épointer protéine pontière

Zone — agression angoisser
La loi — anticrise crétinisa
Géologie — ausculter sulcature
Réponse à l'« ardemment emmerdant » du livre d'AC — béatement embêtante
Ressentiment, ternissement — bousiller brouillés
Boche — calomnier Colmarien
À la plage — connaîtra carnation
S'informer sur l'opium — connaître narcotine
Terrier — découvrir crudivore
Préférer les joies terrestres — délaisser sidérales
Conversation enjouée — dialoguer gaudriole
Tableau de Cézanne — discerner cendriers
Lis — éclorions incolores
Chaptalisation — encrasser sancerres
Conflit — enliserai Israélien
Liftings — éterniser rentières
Hélicoptère gay — festonner fenestron
Trapèze givré — glacèrent rectangle
Excellent antiseptique — glorifier giroflier
Remboursement d'antihistaminiques — légaliser allergies
Écrivaine publique — locatrice corticale
En manque de doudou — mâchonner mancheron
Classique — moquerait marotique
Travail proustien — pasticher chapitres
Louche abondance — réplétion interlope
Oxymore d'incrédules — sacrément mécréants
Le Canard en 40 — satiriste résistait
Bonbonnière sous clef — sécuriser sucreries
Sabordage — segmenter gréements
Piston — servirait arriviste
Artifices émerveillent — sincérité crétinise
Miracle — stupéfier putréfiés
Retour du titulaire — suppléant supplanté [pas une tautologie étymologique]
Agrume latino-américain — tangerine argentine
Atelier oulipien — tenterais astreinte
Retour de chasse — véhiculer chevreuil
Petites vacheries cachant de plus graves défauts — asticoter escortait atrocités
Viser juste mettrait la belle dans ton lit — atteindre étendrait attendrie
Traduction antonymique — constater contraste corsetant [« constater contraste » est dans le livre d'AC sous le titre « anatomie comparée »]
La fin justifie les moyens — séduction discounte conduites
Méthodique relevé de biochimie — cartésien recensait certaines créatines [alexandrin]
Destruction de satellites renifleurs — roburites estourbir orbiteurs tourbiers
Jeunes hippies dévoyant des bourges — teenagers générâtes renégates argentées [3 mots sur 4 sont déjà chez AC]

Journaliste de confiance — accréditer rédactrice
Nébuleuse — brouillage globulaire
Bayer — conseiller corneilles
Sophistes — croiraient ratiociner
Peroxyde — dépilation platinoïde
Macpherson & Percy — essaimions ossianisme
Collabos — estimaient antisémite
Les gens sérieux — foutraient réfutation
Cardinal hors de cause — innocenter internonce
Errer — itinérance incertaine
Tolérance — légèrement réglementé
Flirt allemand — magnétiser germaniste
Réduction de peine — massicoter ostracisme
Sages — méditeront droitement
Michel Simon — mentionner mentonnier
Commissaire-priseur — monétisait estimation
Pancréas — nécessiter sécrétines
Fioritures — ornementer erronément
Renaissance — ovationner rénovation
Épuration — piétinâtes pétainiste
Trop d'autocitations — pointèrent prétention
Exhibition — proxénètes exposèrent
Routine — rapidement déprimante
68 — révoltions volontiers
Passez donc à Beethoven — romantisez mozartiens
M. S. T. — rongeaient génération
Mercenaires — stipendier intrépides
Dégotez-moi plus de clients — tarabuster rabatteurs
Poker — temporiser tromperies
Ambigrammes par réflexion — tracerions contraires
Intermittents du spectacle — tristement rémittents
Spécialiste des culbutes — prostituée tripoteuse : pirouettes
Stupéfiants colloques — recentrons rencontres : consterner
Discours inégal — reptations estropiant prestation
Septuor du Grand Chariot — satelliser trésailles stellaires
Relativité générale — presserait périastres  / Relativité restreinte — rapetisser persistera

Nos vers — assoupirent soupirantes
Pour estimer les biais — contrôlerai corrélation
En liquide ou en nature — corrompîtes promotrices
Voix éblouissante — cristalline scintillera
Horloger — démonterait adroitement
Essentiel — diantrement déterminant
Dans l'enseignement — dissipation indisposait
Lettristes — esquintâmes sémantiques
Pour certains pompiers — extincteurs surexcitent
Victor Gelu — Marseillais rimaillasse
SAMU — monnaierait réanimation
En avion — nébulosités éblouissent
Cortisone — neutraliser surrénalite
Le plaisir à tout prix — odieusement eudémoniste
Archéoptéryx — outrepasser ptérosaures
Courage — relativiser, revitaliser
Quai Branly — sanctifiera africaniste
Rougissement Doppler ou gravitationnel — versatilité relativiste
Ombrelle perfectionnée — rationalise réalisation antisolaire
Maisons closes recherchent ouvrières même âgées — tenancières recensaient cannetières centenaires

Pique-nique oulipien — connaisseurs saucissonner
Mesures régulatrices à populariser — démocratiser modératrices
Jargon file — dictionnaire ordinaticien
Pour une température précise — embouteiller ébulliomètre
Acrobates — méduseraient radieusement
Député normal — parlementait partialement
Scientifiques — ralentirions irrationnels
Réforme — reconstruire résurrection
Résistants — sanctifiâtes antifasciste
Anesthésistes — théorisaient éthérisation
Pouvoir du café — torréfaction réconfortait
Une terre aussi rouge doit provenir de l'est — latérisation orientalisât rationaliste
Influence réciproque des images pieuses et des parlers régionaux — iconolâtries colorisaient créolisation, créolisation coloniserait iconolâtries

Sauveteurs — accorderaient décarcération
Chefs français — culmineraient culinairement
Autres chefs français — démériterions dérisoirement
Mandela — désengorgeait déségrégation
Bill Gates — implémenterai impérialement
Commerce inéquitable — international antirationnel
Chasseurs de trolls — muselleraient railleusement
Manne & autres cadeaux divins — salutairement alimentateurs
Analyse formelle — vérifications versification
Assassins condamnés — zigouillèrent ? guillotinerez !

Élimination de témoins — accidenterions dénonciatrices
G20 — parlementaient planétairement

Consignes du ministère de l'Éducation — complexifiaient exemplification
Compositeur borné — contrepointiste protectionniste
Diable de Ramuz & Stravinsky — impressionnerai permissionnaire

Régimes sans calcium — mondialiseraient déminéralisation

Villageoises polygrammes — bellinagardinoises, gaillardboisiennes

[Je vous fais grâce des 1600 autres multiplets anagrammatiques que j'ai déjà repérés comme assez intéressants mais pas encore intitulés.]


P.S. du 19/08/09 : 4% en rab du rab, sur un thème potentiellement littéraire [pour une diabolique
raison numérique chère à AC : ses 1250 couples d'anagrammes + les 400 miens + les seize ci-dessous = 1666]

Arnaut Daniel — adorant tornada
P@trice — arborasse arrobases
Nouveau roman — balanciez balzacien
Hinspiration — consternait contraintes
Taratantaras — empâtèrent pentamètre
Jeu télévisé — énonçons consonne
Après le massacre des phonétiques — étrillâtes littérales
Inaccessible étoile — loupiote oulipote
Minimalisme du Tarn-et-Garonne — monostiche montéchois
Pour son sonnet palindrome — pensait septain / Bucoliques — septains paissent
Abus d'astérisques & autres — ponctuer pourcent
Si tu surcontraignais — résulterais surréaliste
Imprimerie artisanale — scotcher crochets
Typoème — titré tiret
Sonnet inachevé — traîniez treizain
Haie haïe, mais maïs ouï ou non ? — tréma tramé


À partir du 13/08/09, j'ai aussi proposé chaque semaine à la liste oulipo quelques couples d'anagrammes à intituler.


P'tit ajout du 29/03/13, pour le plaisir de citer le plus long couple d'anacycliques :
Berg fasciné par les fous — sérialisa asilaires


29 Août 2009

El Destripado de la posteridad
(Déchu de mon duché, semblerai misérable)


Je suis le cloisonné, — l'issu d'inconsolé,
Prince à la mélodie à pincer, démolie :
J'étiole mes écrits, — et mon cistre étoilé
Sertit sa fiole noire en ma triste Folie.

Vïoline percluse au sépulcre inviolé,
Déploie en ton écot ma côte dépolie,
Et que coure, soldée en mon coeur désolé,
La treille onciale où tant s'étrille l'ancolie.

Suis-je Éros ou Robin ?... Une rose ou Biron ?
Mon front braisé renie un baiser de la reine ;
Serein, l'ange s'insère où nage la sirène...

Pour m'aider s'enrocha le trop raide Achéron
Sur un phare ; et l'éphore eut la harpe d'Orphée,
Issant pour pasticher saints chapitres de fée.

                Regard vernal de Gérard de Nerval

[Chaque vers emploie deux couples anagrammatiques. Plus précisément,
le premier hémistiche de chaque alexandrin contient deux mots qui
réapparaissent anagrammatisés dans le deuxième hémistiche.]


11 Septembre 2009

Qualité du mélange des lettres dans les couples anagrammatiques

Des discussions sur la liste oulipo, notamment avec Nicolas Graner et Alain Zalmanski, ont soulevé la question des anagrammes minimalistes (c'est-à-dire dont l'ordre des lettres est à peine modifié) ou au contraire d'un mélange des lettres aussi grand que possible. On peut par exemple mesurer le désordre à l'aide de la distance de Damerau-Levenshtein : nombre minimal de suppressions, insersions, ou substitutions d'une lettre, ou de transpositions de deux lettres adjacentes, pour passer d'un mot à l'autre.

Parmi les anagrammes minimalistes (distance de Damerau-Levenshtein égale à 2),
Alain Zalmanski s'est concentré notamment les permutations circulaires d'une unité,
comme dans son exemple type « régale / égaler ».
Le plus long couple pas totalement trivial que j'ai trouvé est :

Inquisition en Guadeloupe — ébouillantais Bouillantaise
Mais la commune de Bouillante (97125) doit son nom à ses sources d'eau chaude,
donc il s'agit quand même d'une tautologie étymologique.

Un autre minimalisme possible est l'échange de deux lettres. Quand elles ne sont
pas contiguës, ça donne toujours une distance de Damerau-Levenshtein de 2. Les
plus longs résultats emploient encore des noms d'habitantes de communes françaises :

Citoyennes du Tarn & de l'Aveyron, unissez-vous — Saint-Beauziloises, Saint-Beaulizoises
Saints Outrille (Cher) & Aoustrille (Indre), même combat — Austrégélisiennes, Austrégésiliennes

Mais il suffit de descendre de deux lettres pour s'en passer :
Notaires tatillonnes — certificatrices rectificatrices
Double peine — réassigneraient, ressaigneraient

Si les deux lettres sont adjacentes, donnant alors une distance de
Damerau-Levenshtein de 1, on trouve les habituelles évidences comme

Chers concitoyens Saint-Laurentiens, Saint-Laurentines
mais aussi des couples plus subtils comme
Cancer de la plèvre — amiante aimante
du livre d'Alain Chevrier (dilatable en conjuguant les verbes désamianter / désaimanter),
Parfum de Süskind — capiteux captieux
que j'avais proposé le 11 août (aussi dilatable par une terminaison en -euses),
ou ces autres exemples :

Culte de la personnalité — déification, édification
Nombrilisme astronomique — géocentrique égocentrique
Ménage querelleur — marital martial
Enseignant cupide — précepteur percepteur
Sorcier africain — scarificateur sacrificateur
Celui-ci est en revanche une tautologie étymologique :
Cheveux dans la soupe — éplucheuse pelucheuse

Si l'on cherche au contraire à mélanger les lettres autant que possible, alors
la plus grande distance de Damerau-Levenshtein que je trouve est de 15,
entre les gentilés de Beaurainville (62990) et Vielle-Soubiran (40240) :

Traits d'union entre le Pas-de-Calais & Mont-de-Marsan — beaurainvilloises, viellesoubiranais
Curieusement, ce record est partagé par une tautologie sémantique :
chrétien-démocrate = démocrate-chrétien (ou la même chose au pluriel).

Avec une jolie distance de 14, on trouve de nouveau quelques évidences :
Abergement-le-Grand (39600) = Le Grand-Abergement (01260)
Abergement-le-Petit (39800) = Le Petit-Abergement (01260)
mais aussi le plus étonnant :

Songeons au grand nettoyage — désincrustation, Saint-Deniscourt !
ou en évitant les noms propres (gentilé utilisé comme adjectif) :
Angevines bavardes & chauvines — intarissablement saint-lambertines

Même type de résultats avec une distance de 13, mais déjà plus nombreux (12).
Ça contient les longs « bellinagardinoises, gaillardboisiennes » par lesquels
j'avais terminé mon imitation d'Alain Chevrier, mais aussi le couple
« catégoriseront gérontocraties » que j'ai proposé comme jeu pour
le 9/9/9 à 9h9'9". Les couples utilisant un gentilé sont déjà amusants :

Opération immobilière dans les Deux-Sèvres — Saint-Génardais agrandissaient
Sadiques rôdant en Haute-Garonne — massicoteraient Saint-Marcetoise
Chasse aux sorcières pressentie dans le Lot — Montdoumerciens décommuniseront
Il t'aurait fallu trouver de la main d'oeuvre aquitaine — réquisitionnasses Saint-Serniquoises

Mais il y en a enfin plusieurs sans noms propres, comme
« entrebâillais, labialisèrent » ou :

Aménagement maniaque — tatillonnerais réinstallation
Consignes pour l'isolation des copistes sans scrupules — tropicalisèrent interpolatrices
En revanche, les
Faussaires équatoriennes — interpolatrices intertropicales
que j'avais repérées en août parmi les couples assez intéressants (mais pas incluses
dans ma liste) n'ont qu'une distance de 8, notamment à cause de l'inter répété.

Comme 72 couples anagrammatiques ont une distance de 12, contentons-nous d'un bel exemple :
Mensurations d'armoires à glace — anthropométries métaphoriseront

Notons toutefois que la distance de Damerau-Levenshtein doit être comparée à la longueur
des mots, le plus grand mélange étant obtenu en cas d'égalité de ces nombres. Ci-dessus,
le seul exemple de ce type est en 13 lettres (et une distance de 13, donc). Comme l'association
des deux mots n'est pas d'une grande limpidité, on peut tenter un titre à rallonge :

Timide arrivée de Guignol saluée par des onomatopées enfantines — entrebâillais, labialisèrent
Didier Bergeret l'a plus astucieusement interprété comme la plainte d'un professeur
de français, n'ayant pas réussi à faire prononcer correctement les v à ses étudiants
hispanophones malgré ce qu'il leur montrait.

En 12 lettres (et une distance de Damerau-Levenshtein de 12), on trouve déjà beaucoup plus clair :
Alpinistes — gravissaient Saint-Gervais

Le choix s'agrandit encore en 11 lettres, avec par exemple :
Cohomologie — ennoblirait birationnel
H1N1 en Moselle — Entrangeois agonisèrent
Par des quintes de toux — entrecoupas rouspétance
Psychose — névrotiques esquiveront

Voici aussi quelques 10 lettres de distance 10 :
Accent étranger — Autrichien, chuinterai
Salomé Alexandra blouserait Aristobule
Molière — désintégra tragédiens
Émission sur la Vie mode d'emploi — gréco-latin clignotera
CD-ROM sur le Moyen Âge — numérisait miniatures
IBM sculpterai particules
Illustre inconnue — Tartempion importante
Se trouve aussi dans cette catégorie (10 lettres de distance 10) le superbe
Prix Goncourt — clairement mercantile
du livre notes / sténo d'Alain Chevrier.

Pour finir, notons qu'il faut au moins 4 lettres pour pouvoir égaler ce nombre avec
la distance de Damerau-Levenshtein : (ab)(xy) donnant (xy)(ab), l'ordre des lettres
pouvant être changé au sein d'une parenthèse. Plusieurs exemples se trouvent
dans le livre d'AC et dans ma liste ci-dessus. Juste un de plus pour illustrer :

Prométhée & Typhon — usez Zeus

Obéissons, obsession ! Manie anime Gef_

P.S. du 15/09/09
Exemple de mélange maximal (distance de Damerau-Levenshtein de 8 pour une longueur de 8 lettres) conduisant à une évidence :

Bienfaits de la médecine — soigneur : guérison
Exemple de mélange minimal (distance maraude de 0 pour une longueur de 7 lettres) donnant une bizarrerie :
Masochisme — prisons prisons

Estimai amitiés ; Gef_


Complément du 15/07/11 : quenines littérales

Un cas particulier d'anagramme consiste à mélanger les lettres d'un mot selon
la permutation spirale de Queneau-Daniel {1, 2, 3, ..., n} → {n, 1, n-1, 2, n-2, 3, ...}.
On en trouve en fait déjà quelques unes (fortuites) dans le livre d'Alain Chevrier,
notamment la quatrine (1234 → 4132)

Plante médicinale — anis sain
la quinine inverse (51423 → 12345)
Chirurgie vasculaire — aorte ôtera
ainsi que de trois terines et quatre bibines.

En juillet 2011, j'ai fait quelques recherches de ce type spécifique d'anagrammes,
et j'ai rapidement compris que seuls les très faibles nombres de lettres permettent
d'itérer la N-ine jusqu'à ce qu'elle boucle sur elle-même.
Voici par exemple deux terines & une quatrine littérales complètes :

Où va se propager le faisceau laser ? — rai ira air
Fausse alerte aux ovnis — UFO ? Ouf, fou.
Une prostituée d'Arras choisit le Bien — Gyna (Agny) : yang.

Avec davantage de lettres, il faut se contenter de la première étape de la quenine,
c'est-à-dire d'un simple couple d'anagrammes.
Commençons par une quinine directe (12345 → 51423) :

Clown charmeur — pitre éprit

Ensuite quelques sextines (123456 → 615243) :
La vengeance de Pierre le Grand est un plat qui se mange froid — dînera Adrien...
Hilarité contagieuse — instar riants
Parti pris — patito optait
Conversation de métallos — pisses speiss ?
39-45 — resema armées
Le goût des rubans de Marie-Antoinette — rosira arrois
Base militaire sur un satellite jovien — Sinopé espion

Enfin toutes les septines (1234567 → 7162534) que j'ai trouvées :
Mes bonbons vous importunaient — anisant, tannais
Parfumons le Val-d'Oise — anisons Sannois !
Je ne me plaindrais pas si le capitaine ralentissait — Arisait ? Tairais !
Enquête dans la Marne — Clesles : scellés
Distribution de tracts imprimés artisanalement — éditant tendait
Les coquilles de Roubaud rendent ses cryptogrammes indéchiffrables — erreurs : serrure
Thiéfaine « nonante » entonna
Tu fondas un service de vannerie — prestas spartes
Toiture éliminant automatiquement neige & verglas — saleuse essaule
Les imprimeurs ont tout salopé — tireurs, striure !


16 Septembre 2009

Ajout d'une option « dissociation » au baragweb
[implémentant la classique commande « dissociated-press » des éditeurs Emacs]

Voici par exemple son effet tardif sur un célèbre passage du Petit Prince de Saint-Exupéry.
[Quatre ans plus tard, j'en ai sauvegardé une réalisation dans cette page statique, au
cas où le site original disparaisse un jour ou que mon programme tombe en panne.]

Le même texte vaut aussi le détour via les options S+7 & S+1 inverse programmées l'année dernière.
[Mes plus plates excuses à la fois à la mémoire de l'auteur et à Gaston Ringuelet qui a si joliment mis en ligne ce livre !]

Cette page dynamique séparée permet également de « dissocier » tout texte fourni,
en éliminant automagiquement les phrases déjà présentes dans l'original.


21 & 22 Septembre 2009

Sonnet premier
[Rémi Schulz a remarqué qu'il y a 168 nombres premiers inférieurs à 1000, ce qui coïncide avec le nombre de syllabes d'un sonnet d'alexandrins :
      2,   3,   5,   7,  11,  13,   17,  19,  23,  29,  31,  37,
     41,  43,  47,  53,  59,  61,   67,  71,  73,  79,  83,  89,
     97, 101, 103, 107, 109, 113,  127, 131, 137, 139, 149, 151,
    157, 163, 167, 173, 179, 181,  191, 193, 197, 199, 211, 223,

    227, 229, 233, 239, 241, 251,  257, 263, 269, 271, 277, 281,
    283, 293, 307, 311, 313, 317,  331, 337, 347, 349, 353, 359,
    367, 373, 379, 383, 389, 397,  401, 409, 419, 421, 431, 433,
    439, 443, 449, 457, 461, 463,  467, 479, 487, 491, 499, 503,

    509, 521, 523, 541, 547, 557,  563, 569, 571, 577, 587, 593,
    599, 601, 607, 613, 617, 619,  631, 641, 643, 647, 653, 659,
    661, 673, 677, 683, 691, 701,  709, 719, 727, 733, 739, 743,

    751, 757, 761, 769, 773, 787,  797, 809, 811, 821, 823, 827,
    829, 839, 853, 857, 859, 863,  877, 881, 883, 887, 907, 911,
    919, 929, 937, 941, 947, 953,  967, 971, 977, 983, 991, 997.

Il a donc suggéré aux abonnés de la liste oulipo de composer des poèmes illustrant cette curiosité.
J'ai d'abord proposé une simple liste d'incréments, c'est-à-dire de ce qu'il faut successivement
ajouter à 1 pour obtenir ces 168 nombres premiers. Mais pour obtenir quatorze alexandrins,
j'ai décidé d'écrire ce poème en gujarati ! On notera que la structure de rimes, aaáb baáb aab bba,
n'est pas trop irrégulière. Le neuvième vers est un alexandrin car la première voyelle d'« adhâr »
n'est pas accentuée et se fond donc avec le « be » qui précède.]

Ek1 +

Ek1 ek1 be2 be2 câr4 be2  /  câr4 be2 câr4 tche6 be2 tche6
Câr4 be2 câr4 tche6 tche6 be2  /  tche6 câr4 be2 tche6 câr4 tche6
Âth8 câr4 be2 câr4 be2 câr4  /  tchôd14 câr4 tche6 be2 das10 be2
Tche6 tche6 câr4 tche6 tche6 be2  /  das10 be2 câr4 be2 bâr12 bâr12

Câr4 be2 câr4 tche6 be2 das10  /  tche6 tche6 tche6 be2 tche6 câr4
Be2 das10 tchôd14 câr4 be2 câr4  /  tchôd14 tche6 das10 be2 câr4 tche6
Âth8 tche6 tche6 câr4 tche6 âth8  /  câr4 âth8 das10 be2 das10 be2
Tche6 câr4 tche6 âth8 câr4 be2  /  câr4 bâr12 âth8 câr4 âth8 câr4

Tche6 bâr12 be2_adhâr18 tche6 das10  /  tche6 tche6 be2 tche6 das10 tche6
Tche6 be2 tche6 tche6 câr4 be2  /  bâr12 das10 be2 câr4 tche6 tche6
Be2 bâr12 câr4 tche6 âth8 das10  /  âth8 das10 âth8 tche6 tche6 câr4

Âth8 tche6 câr4 âth8 câr4 tchôd14  /  das10 bâr12 be2 das10 be2 câr4
Be2 das10 tchôd14 câr4 be2 câr4  /  tchôd14 câr4 be2 câr4 bîs20 câr4
Âth8 das10 âth8 câr4 tche6 tche6  /  tchôd14 câr4 tche6 tche6 âth8 tche6


Treize fois treize syllabes
[Ma deuxième réponse détourne la difficulté d'une autre façon, dans une
langue dont certains relâchements contrastent avec la prosodie classique.]

Crible

Rémi Schulz a noté que cent soixante-huit
Nombres premiers ont moins de trois chiffres. Punaise !
C'est aussi le total en métrique française
Des pïeds d'un sonnet : voilà qui nous séduit.

Saurez-vous illustrer ce prodige fortuit ?
Surgit alors le clown Esposito-Farèse :
Deux, trois, cinq, trente-et-un, vingt-neuf, sept, onze, treize,
Dix-sept, dix-neuf, vingt-trois... La suite s'en déduit.

— Mais il reste trop peu de syllabes, ô Gille,
Pour les énumérer sans outrepasser mille !
(L'inquiétude grandit durant un long tacet.)

— Fastoche : il faut inclure, a répondu le gonze,
Chaque entier jusqu'à neuf cent quatre-vingt-dix-sept,
En éliminant tout multiple de ces onze.


27 Septembre 2009

13×13 = 14×12
[Philippe Bruhat, à la lecture des 13×13 syllabes ci-dessus, a suggéré à la liste oulipo de composer un sonnet d'alexandrins redécoupable en 13 vers de 13 syllabes. L'apparition de nouvelles syllabes a déjà été illustrée, en particulier par Claude Berge dans le numéro 22 de la « Bibliothèque Oulipienne », et différemment dans ma Tératologie de septembre 2004. Indépendamment de telles nouvelles syllabes, le redécoupage de sonnets d'alexandrins avait été exploré dès mai 2004 par Nicolas Graner, puis par Robert Rapilly en août 2006 dans ce Desdichado. La difficulté de l'exercice est le respect des rimes & des césures, qui forcent l'emploi de monosyllabes et de mots commençant par des voyelles en des positions prédéterminées. Les fins de phrases en fins de vers et le sens suivi du poème posent bien sûr d'autres problèmes.
J'ai choisi pour le treizain le schéma de rimes le plus classique : aabaabb ccdccd (toutes les rimes sont féminines dans les anticqves exemples que j'ai trouvés). Mais pour donner un peu de rythme aux pénibles vers de 13 syllabes, je les ai décomposés en pentasyllabes et octosyllabes, les deux groupes ayant leurs propres rimes (masculines pour les pentasyllabes et féminines pour les octosyllabes, ce qui permet in fine de respecter l'alternance). Bien que de grands poètes aient déjà employé de tels octo- & pentasyllabes croisés, j'avoue trouver le résultat aussi bancal que ma précédente expérimentation dans ce domaine. Le sonnet associé est en comparaison beaucoup plus fluide !]

El Trecichado
(Le Treizérité)

Je garde l'esprit
    noir comme une étoile morte ivre,
Héritier proscrit
    de mon sol aquitain où vivre
Était si doux hier,
    quand l'adamantin luth d'Orphée
Unissait écrit
    et muse accorte au sein du livre.
Un spectre amerrit
    et conforte mon coeur de givre
Épris de cuiller
    en étain, de sombre nymphée
Où rêve mon fier
    destin empli de cris de fée.

Entonnés en la,
    sorte étrange de baiser rose
Ornant l'au-delà,
    les soupirs d'une sainte en prose
A cappella, puis
    les modulations qu'une reine
Ou sirène enfla
    me guériront de ma névrose.
En fleur, tout cela
    par deux fois vaincra ce morose
Heur sortant du puits :
    l'amour de Phébus est pérenne.

El Docichado
(Le Douzérité)

Je garde l'esprit noir comme une étoile morte,
Ivre héritier proscrit de mon sol aquitain
Où vivre était si doux, hier, quand l'adamantin
Luth d'Orphée unissait écrit et muse accorte.

Au sein du livre, un spectre amerrit et conforte
Mon coeur de givre épris de cuiller en étain,
De sombre nymphée où  rêve mon fier destin
Empli de cris de fée entonnés en la sorte :

Étrange de baiser, Rose ornant l'au-delà,
Les soupirs d'une sainte, en prose, a cappella !
Puis les modulations qu'une reine ou sirène

Enfla me guériront de ma névrose en fleur :
Tout cela par deux fois vaincra ce morose heur.
Sortant du puits, l'amour de Phébus est pérenne !


29 Septembre 2009

Participation à un recueil collectif pour fêter le quarantième anniversaire du grand palindromiste Frédéric Schmitter.


1er Octobre 2009

168 = 13×13 encore
[nouvelle façon d'illustrer la quasi-égalité entre les tailles d'un sonnet d'alexandrins & d'un treizain de tridécasyllabes, cette fois davantage dans l'esprit loydien de Claude Berge]

 Découpons un carré  de côté treize (ou tout /
 Entier fibonaccien)  en deux rectangles, / nombre
      À dupliquer encore  en triangles / dont l'ombre
Doit suivre la loi d'or  de ce tour / — c'est l'atout —

Rectangle 8x21     Écrivons un sonnet  pas trop / passe-partout
    Selon ce canevas  presque / adroit, sans encombre,
 La logique standard  d'un / fou dans lequel sombre
    Notre âme s'avérant / géomètre surtout.

  On ne croira qu'un / peu  sensible aux fourberies
      Ce poétique / instant  aux figures fleuries ;
  Pourtant cet / artifice  accueille un pied de trop !

 Mon simple / amusement  est fait pour que tu ries :
  Car l' / exemple se sert  de contraintes mûries,
      / On sait qu'il faut biaiser  l'oeil du poétereau.

En découpant ce sonnet selon la diagonale sénestro-descendante, puis en décalant le morceau de droite d'une ligne vers le haut, on obtient un treizain de schéma de rimes fort régulier aabb aab ccd ccd. Les vers en a & b sont césurés 6/7, et ceux en c & d dans l'ordre inverse 7/6. La première strophe fait obscurément allusion à un classique découpage de carré 13×13 en deux triangles et deux trapèzes, permettant de reconstituer un rectangle 8×21 — diminuant donc d'une unité la surface totale. [On augmente au contraire la surface en partant d'un carré 8×8 pour former un rectangle 5×13.]

 Découpons un carré  de côté treize (ou tout / nombre
Rectangle 13x13  Entier fibonaccien)  en deux rectangles, / dont l'ombre
      À dupliquer encore  en triangles / — c'est l'atout —
Doit suivre la loi d'or  de ce tour / passe-partout

    Écrivons un sonnet  pas trop / adroit, sans encombre,
    Selon ce canevas  presque / fou dans lequel sombre
 La logique standard  d'un / géomètre surtout.

    Notre âme s'avérant / peu  sensible aux fourberies
  On ne croira qu'un / instant  aux figures fleuries ;
      Ce poétique / artifice  accueille un pied de trop !

  Pourtant cet / amusement  est fait pour que tu ries :
 Mon simple / exemple se sert  de contraintes mûries,
  Car l' / On sait qu'il faut biaiser  l'oeil du poétereau.

[Le même découpage en diagonale permet évidemment de faire disparaître douze syllabes au lieu d'en faire apparaître une, comme illustré ci-dessous.]


2–20 Octobre 2009

Robert Rapilly a proposé à la liste oulipo de récrire l'extrait suivant en respectant les contraintes que l'on veut :

Le vélo est l'école du vent.
On compte deux sortes de vents cyclistes : le vent objectif et le vent relatif. Le premier est celui que fabrique la mécanique du monde et le second est l'oeuvre du cycliste tout seul. Son chef-d'oeuvre, pourrait-on dire, car plus il est rapide, plus le cycliste fabrique du vent.
Le vent du monde est celui qui nous vient de face. Contre lui, je ne connais pas d'autre remède que l'amitié et la solidarité. Le jour où vous prenez un grand vent du nord bien installé dans la pipe, rien ne vaut un camarade aux larges épaules. Vous vous faites petit derrière lui et vous attendez que ça passe. Plus précisément, vous attendez qu'il s'écarte pour vous céder le relais et aller au charbon à votre tour.
Paul Fournel, « Besoin de vélo » (Seuil 2001)


Cette année, je vous fais grâce des nombreuses versions fournies par mes divers programmes PHP. D'autres s'en sont servis à ma place :-).
Le site WebLettres a recensé beaucoup d'outils similaires, et certains ont également été expérimentés cette année sur le texte de Fournel.


Notes en bas de page de l'édition scolaire [02/10/09]

vélo : bicyclette, dont le plan est lu 0-0.
l'école : plan d'études qui éduquent.
vent : déplacement d'air, ou flot zodiacal.
sorte : qui vous permet de distinguer tel objet des autres.
cycliste : concernant le sport du vélo.
objectif : indépendant des préjugés.
relatif : vu par rapport à autre chose.
premier : qui vient avant les autres, tel l'élu, au dessus.
fabriquer : faire.
mécanique : qu'un mécanisme exécute.
monde : Terre, vallon, ville ou zone usuelle.
second (2nd) : qui suit le 1er.
l'oeuvre : résultat sensible d'une série d'actions orientées vers une fin.
seul : un dur de dur, sans acolyte, nul valet.
chef-d'oeuvre : oeuvre capitale, talentueuse, donc succès époustouflant.
pouvoir : avoir la possibilité, le culot.
dire : exprimer.
rapide : se mouvant à vitesse élevée, avec zèle.

[anagramme de l'extrait choisi, indication bibliographique comprise]


Panscrabblogramme décrivant un pangramme paresseux [05/10/09]

Substituez à la pipe un mot jargonnesque : k-way. Voilà fiché un habile pangramme de six cents lettres, offre dédiée à l'ouvroir.

[panscrabblogramme utilisant comme jokers les initiales de Paul Fournel]


Sélénet holorime [06/10/09]

Le vélo tricote
l'école de vent.
Levé, l'autre y cote
les cols, eux devant.

Vent du nord, Éole
dangereux, l'hâtif
vende une auréole
d'ange relatif !

[on remarquera que l'« ange » final aurait aussi pu être un « enjeu »]


La petite reine aztèque [07/10/09]
[Sonnet à contrainte loydienne, comme celui de Claude Berge en 1983 ou ces autres
exemples récents de ma plume. Ci-dessous, tous les vers sont des alexandrins.]

Le vélo, c'est d'abord  s'initier au vent / preste
   Le relatif produit  par le cycliste / agreste
L'objectif que fournit  la pression / bien souvent
Ce mistral qui nous bat  de face / est éprouvant

L'aquilon dans la pipe  hélas / trop nous moleste
 Car cette violence  ample / est une offre céleste
        Or le palliatif / vient  d'un ami vu devant

      Le vrai remède / alors :  attendre que ça passe
    Rester petit, / son dos  comme une carapace
      Derrière / un compagnon  corpulent au coeur bon

    Choisir / l'instant correct  pour qu'il ne s'estrapasse
    Lire / avec acuité  s'il faut prendre sa place
 Puis / souhaiter un chef-d'oeuvre  en allant au charbon

                         *
                        * *

Le vélo, c'est d'abord  s'initier au vent /
   Le relatif produit  par le cycliste / preste
L'objectif que fournit  la pression / agreste
Ce mistral qui nous bat  de face / bien souvent

L'aquilon dans la pipe  hélas / est éprouvant
 Car cette violence  ample / trop nous moleste
        Or le palliatif / est une offre céleste
      Le vrai remède / vient  d'un ami vu devant

    Rester petit, / alors :  attendre que ça passe
      Derrière / son dos  comme une carapace
    Choisir / un compagnon  corpulent au coeur bon

    Lire / l'instant correct  pour qu'il ne s'estrapasse
 Puis / avec acuité  s'il faut prendre sa place
   / souhaiter un chef-d'oeuvre  en allant au charbon

[Ce treizain/sonnet est aussi disponible sous forme d'animation « Flash » à l'échelle de votre
fenêtre. Le mouvement des deux moitiés m'évoque des cyclistes passant en tête à tour de rôle !]

[En décembre 2013, Nicolas Graner m'a généreusement programmé cette version interactive
au format SVG : vous pouvez déplacer le morceau de droite avec votre souris.]

(Votre navigateur ne sait pas décoder pas ce format.)

Abécédaire [09/10/09]

À bicyclette, comptez deux éoliennes familles :
– grain habituel, – individuel job kilométrique.
Le mistral nous oppressant, prenons quelque
robuste sportif ; temporisons un vrai week-end ;
xième, y zigzaguons !

Abécédaire rimé [15/10/09]
[le 10e vers est une subtile allusion au syndrome du maillot jaune]


À bicyclette,
club d'éventés,
forcez gambettes :

Hop, imitez
juste khamsin.

Le mistral n'ose
parfois que ruine.

Sportif, transpose
un vrai wagon !

Xanthomatose ?
Y zigzaguons !

Abécédaire en alexandrins à rimes orales [16/10/09]
[Le dernier hémistiche signifie « Athlètes gelés ! Activité inconstante ! »]


Apprenez bien ces deux éoliennes familles :
– grand harmattan induit, jaugeant kilowattheures ;
– le mistral naturel, oeuvrant pour que resquille
sans trimer un vélo. Würmien xyste ! Yang zappeur !


Glossolalie [11/10/09]
[Anacyclique phonétique. Exégèse laissée en exercice au lecteur !]


Routeur, tôt va ombre à chaud, et là est zèle heureux : l'aidé s'ouvre où peut trac. « Est-ce l'hic ? » édenta – zou! – vent, mais y sert pull. [Peu ça passe, qu'« édenta – zou! – » ?] Veille ! hue ! le raye raidi ! Te peux ? – T'es fou. – Vous veux ! L'eau pèse. Je râle ode à Râma qu'un tôt venin y repipe (allant des lattes, seins nains, hie, broc nu dans vent, regains, aine, heurts, poux...). Vous roue gelée, tirade, îlot salé ! Et E.T. mâle, que des moeurs heurte ode à peine. Ô que ne gît – hue! – leur ton. Que ça, feu daim, y vous nique ! Iule s'est donc mû dans veule...

En vue de kir, baffe-te cil, qui seul eut le peu d'y parer Lise, eut le braque. Ris donc, Terre où peur veut dèche. On se le sous-tète. Cil qui sue d'heur veut les tongs seul, est donc mû de qui n'a quai, mal, kir, baffe. Qu'iule serré y meure ! Peul fit à l'heure, – en veut, les fit. Qu'ai-je beau en veld ? Cil qui s'en veut de trop, ceux de ton con en vue de l'eau. Qu'elle est olé, veule !

Un lime d'yeux sots lève daim ou zob (l'aine) roux : flop.


Jeu primaire, offert par Pervers Pépère  [13/10/09]

Barre tous les mots du texte de Fournel
dans le tableau ci-dessous, selon les 8
orientations possibles (y compris les 2
diagonales, et également de bas en haut
ou de droite à gauche). Les lettres qui
resteront révéleront l'âme du cycliste.

É L L A T S N I U X U E D N O M N O S F
E T S O R T E S E L U A P É C O L E O N
R S I U E R T O V Q Ç L U I B V O U S R
T N T R L D E D I P A R I R P E R V P E
U C É S A P È R N O R D A U X N U R A D
A E I I T D B M T O A H E B E T O E S É
P L T A I A I E E N C Y C L I S T E S C
É U I N F C D L S R O E A À F E H C E M
R I M N E A A T O O I C S R I E N T Z É
R E A O V V I M L S I D P E T I T O E C
E L L C L A S T A D A N S T C J L U D A
I U Q L R I U Ù E R È I R R E D A T N N
M E G R A N D T O S A O U A J N R J E I
E S U L E P R E N E Z D L C B O G O T Q
R O E C A F C O M P T E E É O U E U T U
P R É C I S É M E N T N E I V S S R A E

[La solution n'est pas "pneu" accentué]


Isocélisme [14/10/09]

Le vélo est l'école du vent. On compte deux sortes
de vents du cyclisme : le vent objectif et le vent
relatif. Le premier est celui      que fabrique la
mécanique même       du monde, et  le second vient
du cycliste tout  seul. C'est son  oeuvre, et l'on
pourrait dire son                   chef-d'oeuvre,
car plus il est  à   une vélocité    notable, plus
ce mec          fait  du vent.   Le           vent
dû au  monde   a  la  manie    de   s' amener   de
face  et je  sais  qu' il   n'y a , en  ce cas- là
nul  autre                remède  que l' amitié  &
une  solidarité à  toute épreuve.  Alors  qu'on  a
dans  la pipe un  violent vent du   nord, rien  ne
vaudra   ainsi   un camarade au dos   large.   Là,
vous vous      faites petit derrière         lui &
vous attendez que ça passe. Plus précisément, vous
attendez qu'il s'écarte pour vous céder le relais,
et aller au charbon à votre tour. (Fournel, Seuil)

[Chaque ligne comporte juste cinquante caractères]

Chicago* d'un grand raffinement [17/10/09]
[* forme inventée par Paul Fournel]

Selle
ZZZZZZZZZZZZZZZZ
L'air

Bronze
XXXXXXXX
Le feu

Fèces
WWWW
La terre


Belle absente (lipogrammatique en KWXYZ, selon la règle originelle de Perec) [18/10/09]
[le nom de l'auteur est épelé en négatif]

Joliment héroïque, le vélo est l'infatigable école du vent. On juge qu'un couple de vents définit bien le thème de ce sport. Il s'agit des vents objectif et relatif, me prêche la Faq. Ces mouvements atmosphériques sont dus au mécanisme du monde greffé au job du coureur. Ce dernier sujet est son grand oeuvre, car plus il se hâte, plus il embarque de vent.

Le vent public est le grain qui s'achemine juste de face. Je vois hélas moins de cinq remèdes fiables contre ce piège. Une amitié bijective fige la cohésion de l'équipe. Le jour où tu reçois le mistral sur la pipe, il te faut quelque brave camarade au dos large et haut. Suis d'abord son parcours, va hardi mais fais-toi nain, languissant jusqu'à la fin. Avec davantage de précision, attends que ce jumeau s'écarte pour t'inviter à foncer au charbon à ton tour.

Jim Smith, « Bic dit big » (Vicq MMI)


Le véloquent [20/10/09]
[jeux de mots laids pour gens bêtes, dans la lignée de JR, OS, HLT et PF]

Le véloquent est un coureur. Dès qu'il croise de jolies jantes, le voilà lancé dans des sonnettes sans frein : « O solex mio, t'as de beaux pneus, ma petite reine... » Tout lui plaît, de la draisienne mûre à la fraîche mobylette en passant par la michaudine, et que son châssis soit blond, brun, ou de deux roux. Beau comme Aquilon, monocycle à l'oeil, ce Machiavélo conte célérette à celles qui tentent une échappée, et il sait l'air y faire : « Allez-y, alizés ! Le tandem est le temps d'aimer. » L'autre jour, certes après son habituel fric-show, il a gagné le coeur d'Iclette en soufflant juste « On se fait la bise ? ». Parfois il veut changer de vitesse, il pousse, pousse, et sa langue fourche : « Les jours de grand vent, le vélocipète... » Ce dérailleur enchaîne alors de grossiers « Veux-tu voir mon grand bi ? » à de non moins vaseux « Je vais téter ». Mais jamais il n'a abordé de tricycle ni de trottinette, ni même de vélolita ayant encore deux petites roues à l'arrière pour éviter les déséquilibrés. Encore moins de boy-scooter. Non, c'est loin d'être une pédale. Il a pignon sur rue et sait tenir la route. Plutôt que de s'offrir sur un plateau une motocyclette volage ou de conduire dans sa chambre une rustine dans le vent, le véloquent préférera toujours la pompe d'une véritable cour aérienne.


Dans la peau d'un alexique [26/10/09]
[interdit de rire : ce texte est tragique]


Le bidule machine la chose du truc.
On machine deux bidules de trucs chouettes : le bidule chouette et le truc chouette. Le bidule machine celui que machine la chose du truc et le bidule machine la chose du truc tout chouette. Son bidule de chose, machinerait-on machiner, car plus il machine chouette, plus le truc machine du bidule.
Le truc du bidule machine celui qui nous machine de chose. Contre lui, je ne machine pas d'autre truc que la chose et la chose. Le bidule où vous machinez un chouette truc du bidule bien chouette dans la chose, rien ne machine un truc aux chouettes choses. Vous vous machinez chouette derrière lui et vous machinez que ça machine. Plus précisément, vous machinez qu'il se machine pour vous machiner le bidule et machiner au truc à votre bidule.
Machin Truc, « Bidule de truc » (Bidule 2001)


Previous or next oulipian page
See also my Ambigrams & Pinacograms, Pangrams, Wordlist, Mathews' Corpus, Logos and Pentominos
Back to Gef's Hotlist
Valid XHTML 1.0 Transitional Gilles Esposito-Farèse <gef@iap.fr>
Last modified : December 31st, 2013