RAPHEL

Centon polyglotte de Bernardo Schiavetta

(version de juin 2001)


Ce poème est reproduit ici avec l'autorisation de l'auteur.
Les sources sont données entre parenthèses et leurs traductions littérales entre crochets.

La version française de l'auteur est accessible plus bas sur cette même page.
[Voir aussi l'adaptation en décasyllabes rimés & césurés de Gef.]


RAPHEL

01
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

Interrogant ánimes infernades
(catalan, Ausiàs March)
[en questionnant / les âmes / qui sont en Enfer]

I dteanga nár airíos-sa
(gaélique, Sean Ó Ríodáin)
[dans / idiome / non / connu de moi]

Din care nimeni nimic nu întelege,
(roumain, Alexandru Philippide)
[au- / -quel / personne / rien / ne / comprend]

Nimrod hou echel lyiyot guibor ba eretz,
(hébreu, Genèse)
[Nemrod / lui / le premier / à être / puissant / sur / la terre]

Mu ngay waxtu.
(wolof, Dictionnaire Wolof-Français)
[est / en train de / soliloquer]

Em qisane wirêney rasteqînem,
(kurde, Dictionnaire fondamental Kurde-Français)
[c'est / verbal / délire / véritablement]

Y toda la discordia de Babel
(espagnol, Jorge Luis Borges)
[et / toute / la / discorde / de / Babel]

Y mect en jeu son art diabolicque :
(ancien français, Guillaume Cretin)

« Lamac cahi achabahé Karryelos ».
(pseudo-langue, Rutebeuf)
[asémantique]


02
« Lamac cahi achabahé Karryelos ».
(pseudo-langue, Rutebeuf)
[asémantique]

Tamá-nna-h edhé hodsa-wáy.
(afar, rite de Ginníli)
[cette-manière-à / j'ai dit / je manque-même si
= ainsi ai-je parlé, même si je me trompe]

Ernatzeko zorian, loratzeko zain,
(basque, José A. Artze Aguirre)
[germer / être sur le point de / pousser / être à l'affût de]

Ett spar av en stämma sig lik överrallt
(suédois, Katarine Frostenson)
[une / trace / de / une / voix / soi / même / toujours]

Ékhei mpeî stò drómo poù axoloutheî he anása mou
(grec moderne, Olga Votsi)
[a / pénétré / par / chemin / que / suit / le / souffle / mien]

Stad ciemne miejsca i tekstu zawiolsc.
(polonais, Julian Tuwim)
[de là / obscur / lieu / et / du texte / complication]

Ñuqaqchá ninkichis kay qhilqasqayta ?
(quechua, poème anonyme)
[à moi seul / direz-vous / ceux-ci / écrits]

Não meu, não meu é quanto escrevo,
(portugais, Fernando Pessoa)
[non / mien / non / mien / est / tout ce que / j'écris]

Kirjoitin kirjoitukselle :
(finnois, Eeva-Liisa Manner)
[j'écris / pour l'écriture]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]


03
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

Vae q'ut e nabe tzih
(maya quiché, Popol Vuh)
[voici / vraiment / donc / premiers / mots]

De la kaos' de ciuj linguoj homaj.
(espéranto, Nicolaj Vladimirovich Nekrasov)
[de / le / chaos / de / toutes / langues / humaines]

Ænigmati ! praelegendoli sæpiculi
(langue artificielle composite, Francesco Colonna)
[énigmes / re-lisant-les / à plusieurs reprises]

Miresa-poana aho :
(malgache, poème traditionnel)
[faire parler-fracas / moi]

« Abracadabra, abracadabien ! »
(mots magiques, bulle de bande dessinée)
[asémantique]

Maneno ya kubuniwa,
(swahili, Dictionnaire Swahili-Français)
[pariles / à / être imaginées]

Ma la repetizione di parole
(italien, Mario Luzi)
[mais / la / répétition / des / paroles]

Jenin djurlurumig ba wuru nalugig :
(wouroundjéris, chanson chamanique)
[chante / (dans) poitrine mienne / et / (sur) lèvres / miennes]

« Damtchi domtchi makarako kiotcherk ».
(zaum', Vélimir Khlebnikov)
[asémantique]


04
« Damtchi domtchi makarako kiotcherk ».
(zaum', Vélimir Khlebnikov)
[asémantique]

Neslysím nic nèz bzukot
(tchèque, Ivan Blatny)
[je n'entends / rien (d'autre) / qu'un / bourdonnement]

Stung-po-bkod-pahi zhing-khams ;
(tibétain, Bardo Thödol)
[domaine de l'état germinal de tous les êtres / sous forme dense]

Trong hoi ta trong hoi nguòi nghe
(vietnamien, Cù Huy Cân)
[dans / souffle / mien / dans / souffle / tien / entendre]

Szavaidat, az emberi beszédet ;
(hongrois, János Pilinszky)
[tes mots / le / humain / langage]

Trong hoi ta trong hoi nguòi nghe
(vietnamien, Cù Huy Cân)
[dans / souffle / mien / dans / souffle / tien / entendre]

Ordanna hljódan og innri raddir
(islandais, Sigurd Palsson)
[sens / littéral / et / voix / intérieures]

I otgovarivaetcja grom
(russe, Vassili Kazine)
[et / il répond / le tonnerre]

Em khu re-s an uh en metu :
(égyptien ancien, Hymne à Osiris)
[avec / pouvoir / de sa bouche / sans / faute / de / prononciation]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]


05
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

Múlélá wá nkuba ne nzájí wá múléngó
(luba, anonyme)
[né / du / tonnerre / et / de la / foudre / éclair]

Sakebi ga kikoete kuru :
(japonais, Ryuichi Tamura)
[cri(s) / entendre / arrivant de loin]

« Bababadalgharaghtakamminarronnkonn-
bronntonnerroonntuonnthunntrovar-
rhounawnskawntoohoordenenthurnuk ! »

(mot composite, James Joyce)
[tonnerre / tonnerre / ...]

Kithlun mumiqchaqcheu una ?
(inuit, Grammatical Fundamentals of the Inuit language)
[comment / pourrais-tu traduire / cela]

« Da da da » iti ; « damam, danam, dayam » iti.
(sanskrit, Brad-aranyaka-upanishad)
[da / da / da / ainsi / contrôle de soi / aumône / piété / ainsi]

Aka malia paha o lome aku :
(hawaïen, Hawaiian Dictionary)
[mais / peut-être / pourront-ils / entendre]

« Fümms bö wö tää zää Uu pögiff ».
(phonétismes, Kurt Schwitters)
[asémantique]


06
« Fümms bö wö tää zää Uu pögiff ».
(phonétismes, Kurt Schwitters)
[asémantique]

N'ú higimye aba avúze,
(rwandais, proverbe)
[même / qui fait grognements / parle]

Kaki bà kpemà te kpéké ;
(baka, Dictionnaire Baka-Français)
[tonnerre / (son aspiré) / gronder / avec / force]

Monongé áhangwela mpela
(ntomba, proverbe)
[grenouille / accueille joyeusement / la crue]

« Brekekekèx koàx, koàx ! » ;
(onomatopées, Aristophane)
[asémantique]

È bwö cihê a-li meni
(cèmuhî, Auguste Céu Démwo)
[lui / alors / parler / l'oiseau]

« Iò, iò, íto, íto tis hôdê ».
(onomatopées pluis grec ancien, Aristophane)
[ïo / ïo / ito / venez / vous / tous ]

Zal 2lugar egaxa,
(langue artificielle, Sébastien Herpin)
[c'est / de langage / rudiments]

La lauoluola dramme pagloni :
(utopien, Peter Gilles)
[sans / gêne / j'accepte / le meilleur]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]


07
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

Tan wen jen-yü hsiang
(chinois, Wang Wei)
[seulement / entendre / voix-humaines / résonner]

Connectunt componunt vincula verbis
(latin, Porfyrius Optatianus)
[relient / composent / des liens / entre les mots]

Àbé yìyí sìwò lôà àvò.
(éwé, Jacques Rougier)
[comme / araignée / fait tissage / sa / toile]

Mba'egui piko nañaimembaitéi petei ñe'eme ?
(guaraní, Teodoro S. Mongelós)
[pourquoi ne pas nous unir dans une seule parole]

Kò sí bojú-bojú nímú ohun tíà n wí yìí
(yoruba, Dictionnaire usuel Yoruba-Français)
[il n'y a rien de secret dans ce que nous disons là]

Zacar, ca, od zamran !
(énochien, Meric Casaubon)
[allez / donc / et / montrez-vous]

Gi ord, bevegende stemmer ! gi ord
(norvégien, Claes Gill)
[donnez / parole / émues / voix / donnez / parole]

Ao mercúrio inconstante do pasado !
(galicien, Lois S. Pereiro)
[au / mercure / inconstant / du / passé]

« Manka revania dulche oscorbidulchos ».
(pseudo-langue, William Shakespeare)
[asémantique]


08
« Manka revania dulche oscorbidulchos ».
(pseudo-langue, William Shakespeare)
[asémantique]

Bâz tavânam ki sukhanrân shavam :
(persan, Ya'qub Ghana't Sarfi)
[je peux ainsi une fois de plus faire jaillir ma parole]

Jagat tesusun dari kata,
(indonésien, Subagio Sastrowardojo)
[univers / être composé / de / mots]

I myself am a word with them,
(anglais, Walt Whitman)
[je / moi-même / suis / un / mot / avec / eux]

Sebarang nyanyi kita nyanyikan :
(malais, pantoun anonyme)
[n'importe quoi / chanson / nous / chantons]

« Am sâm pike pike poligrâm... »
(mots vides, comptine provençale)
[asémantique]

Wij praten over zoveel dingen,
(néerlandais, Hans Melen)
[nous / parlons / sur / beaucoup / de choses]

Sa ákin, sa amin, sa kaniyá,
(tagalog, Marina Pottier)
[de / moi / de / nous / de / lui]

Yn ayectli quihtohuaya Nemrod :
(nahuatl, Anales de Chimal Pahin)
[(de) le / vicieux / qu'on appelle / Nemrod]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]


09
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

Yarim kalan bir siir belki
(turc, Ahmet Telli)
[à moitié / qui reste / est / poème / peut-être]

Erfüllt von leiser Antwort dunkler Fragen...
(allemand, Georg Trakl)
[plein / de / à voix basse / réponse / à d'obscures / questions]

Z nevidno nitjo nove govorice
(slovène, Boris A. Novak)
[avec / invisible / fil / (du) nouveau / (du) langage]

Farai un vers de dreyt nien ;
(occitan, Guillaume IX duc d'Aquitaine)
[je ferai / un / vers (poème) / à propos / juste / rien]

Thokathokam khane khane,
(pali, Dhamapada)
[peu à peu / de temps / en temps]

W' illan d lfahem yezra t.
(kabyle, Si Mohand)
[l'esprit sagace en comprendra le sens]

'Isma' menni w-la tsadde'ni,
(arabe, proverbe du Liban)
[écoute / (de la part de) moi / et ne / crois pas moi]

Ka-ta dug4-ga-gu gé-en silim-ma-ab :
(sumérien, tablette babylonienne)
[les déclarations de ma bouche, rends-les favorables]

« Eaptou meôphaesmê paptou menôph ».
(mots magiques, papyrus égyptien)
[asémantique]


10
« Eaptou meôphaesmê paptou menôph
(mots magiques, papyrus égyptien)
[asémantique]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

« Manka revania dulche oscorbidulchos
(pseudo-langue, William Shakespeare)
[asémantique]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

« Fümms bö wö tää zää Uu pögiff
(phonétismes, Kurt Schwitters)
[asémantique]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

« Damtchi domtchi makarako kiotcherk
(zaum', Vélimir Khlebnikov)
[asémantique]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

« Lamac cahi achabahé Karryelos
(pseudo-langue, Rutebeuf)
[asémantique]

« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
(pseudo-langue, Dante)
[asémantique]

Bernardo Schiavetta, juin 2001


[Version française de l'auteur, Bernardo Schiavetta]

RAPHEL

01
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
En questionnant les âmes de l'Enfer
Dans une langue jamais entendue
Qui reste indéchiffrable pour quiconque,
Le grand Nemrod, premier roi de la Terre,
Parle tout seul.
C'est le discours d'un insensé, sans doute,
Et la discorde entière de Babel
Y met en jeu son art démoniaque :
« Lamac cahi achabahé Karryelos ».

02
« Lamac cahi achabahé Karryelos ».
Ainsi ai-je parlé, en me trompant, peut-être.
Sur le point de germer, prête à grandir,
La trace d'une voix seule entre toutes
A traversé le chemin de mon souffle,
D'où ce passage obscur, ce texte absurde.
Ce sont là mes écrits, me direz-vous ?
Non. Non, ce que j'écris n'est pas à moi,
Je n'ai écrit que pour écrire :
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».

03
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
Voici vraiment les premiers mots
De la confusion de toutes les langues.
Énigmes ! en les lisant maintes fois
Je ne fais qu'un bruit dépourvu de sens :
« Abracadabra, abracadabien ! ».
Ce sont des mots de pure fantaisie
Et néanmoins leur ritournelle
Chante dans ma poitrine et sur mes lèvres :
« Damtchi domtchi makarako kiotcherk ».

04
« Damtchi domtchi makarako kiotcherk ».
Ce que j'entends n'est qu'un bourdonnement
Où les germes de tout sont résumés.
J'entends en nos deux souffles
Tes propres mots et le parler humain,
J'entends en nos deux souffles
Le sens exact et les voix intérieures
Mais aussi le tonnerre, qui répond
Par le pouvoir de sa bouche sans faille :
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».

05
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
Né de la foudre et de l'éclair
Un cri parvient à nos oreilles :
« Bababadalgharaghtakamminarronnkonn-
bronntonnerroonntuonnthunntrovar-
rhounawnskawntoohoordenenthurnuk ! »

Comment pourrais-tu traduire cela ?
« Da da da », c'est-à-dire « dam d'Adam »
Mais certains entendront, peut-être :
« Fümms bö wö tää zää Uu pögiff ».

06
« Fümms bö wö tää zää Uu pögiff ».
Même celui qui gronde parle
Et le tonnerre gronde avec fracas ;
La grenouille salue les eaux montantes  :
« Brékékékèx coax, coax »,
Et l'oiseau commence à parler :
« Ïo, ïo, issi, venez ici ! ».
Ce sont les rudiments de quelque langue,
Dont je retiens, sans gêne, le meilleur :
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».

07
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
On entend résonner des voix sans corps,
Des voix qui nouent des liens entre les mots
Comme les araignées tissent leurs toiles.
Pourquoi ne pas parler à l'unisson ?
Il n'y a rien de secret dans nos propos
Allez donc ! montrez-vous !
Vous, voix émues, donnez votre faconde
Au mercure inconstant du temps passé !
« Manka revania dulche oscorbidulchos ».

08
« Manka revania dulche oscorbidulchos ».
Je peux à nouveau divulguer ma parole,
Le monde est fait de mots
Je suis moi-même un mot parmi les mots,
Nous allons en chantant n'importe quoi :
« Am stram gram, pic et pic et colégram »
Nous bavardons de tant et tant de choses,
De moi, de nous, de lui,
De ce pervers que l'on nomme Nemrod :
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».

09
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
C'est peut-être un poème inachevé
Où l'on répond tout bas à des énigmes
Avec ce fil ténu de langue neuve
Je ferai un poème de pur rien,
Peu à peu, parfois oui et parfois non,
L'esprit sagace y trouvera du sens.
Écoute-moi donc, mais ne me crois pas,
Rends opportun ce que ma bouche énonce :
« Eaptou meôphaesmê paptou menôph ».

10
« Eaptou meôphaesmê paptou menôph
« Raphèl maÿ amèch zabì almì
« Manka revania dulche oscorbidulchos
« Raphèl maÿ amèch zabì almì
« Fümms bö wö tää zää Uu pögiff
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».
« Damtchi domtchi makarako kiotcherk
« Raphèl maÿ amèch zabì almì
« Lamac cahi achabahé Karryelos
« Raphèl maÿ amèch zabì almì ».

Bernardo Schiavetta, juin 2001


Retour à la traduction de ce même poème par Gef, en décasyllabes rimés & césurés Valid XHTML 1.0 Transitional

Page créée le 19 septembre 2001
Version babélique & sources ajoutées le 4 septembre 2002