Voulez-vous savoir ce qu'est une anagramme de métro ?



Iván Skvarca m'a signalé un site Web proposant des cartes de métro dans lesquelles les noms de stations ont été remplacés par des anagrammes. S'étonnant que cela n'ait pas encore été effectué pour le métro parisien, il m'a suggéré de m'y lancer.

En fait, Michel Clavel avait déjà anagrammatisé plusieurs portes de Paris dans son livre Paris en jeux paru fin 2005, et il m'a aussi informé que l'oulipienne Michelle Grangaud a publié en 1990 un recueil de poèmes anagrammatiques sur les stations du métro parisien. En 1999, elle a même présenté cinq de ses anagrammes comme s'il s'agissait d'un fragment de plan, et Alain Chevrier m'a appris que la RATP l'a affiché quelque temps dans le métro.

Mais comme Nicolas Graner m'a aimablement (ou sadiquement !) envoyé la liste des ~300 noms de stations, je n'ai pas résisté au masochisme de les anagrammatiser moi-même. La difficulté de l'exercice est de ne garder qu'une seule anagramme par station, alors qu'on en trouve généralement plusieurs -- voire énormément pour les noms les plus longs, permettant ainsi de riches poèmes anagrammatiques comme ceux de Michelle Grangaud ou d'Élisabeth Chamontin.

Vous trouverez ci-dessous ma proposition de traduction, dans laquelle j'ai poussé le vice jusqu'à anagrammatiser également les stations de RER et de tramway. La carte a été péniblement construite en imitant l'originale -- mais en remplaçant le cartouche de la RATP par une mise en garde explicite, pour éviter toute confusion des internautes et annoncer clairement qu'il s'agit d'une plaisanterie. Elle peut servir de prétexte à un jeu de société ou de mémoire : retrouver un nom de station à partir de son anagramme & sa position géographique. Les solutions sont données dans la liste au bas de cette page, classée par ordre alphabétique d'anagramme. (D'autres anagrammes possibles sont parfois indiquées entre parenthèses, quand je ne suis pas certain d'avoir fait le meilleur choix parmi celles que j'ai pu obtenir.) [J'indique aussi entre crochets quelques excellentes solutions qui m'ont été proposées par la suite par divers amis.]

Bien que j'aie moi-même obtenu toutes les anagrammes de ce plan en y travaillant de nombreuses heures, l'éditeur P.O.L m'a appris que certaines des plus courtes avaient déjà été publiées par Michelle Grangaud dans Stations en 1990. J'ai également retrouvé quelques anagrammes que je me souvenais avoir lues sous la plume de certains amis. (Le fait qu'une contrainte dure engendre la même solution a en effet été constaté maintes fois par les membres de l'OuLiPo !) Dans la liste ci-dessous, j'indique donc entre crochets les noms des précédents auteurs. Le copyright des anagrammes publiées par Michelle Grangaud revient à cette poétesse & à son éditeur.

Le 22 juin 2007, Pascal Mabire, chef de projet de la RATP, m'a informé que la ligne 8 sera prolongée vers le sud-est d'ici fin 2010, et que le nom de la nouvelle station sera très probablement « Créteil - Parc des Sports ». Il en a lui-même trouvé la superbe anagramme « Clarté, esprit des corps ».

Depuis fin juin 2007, Patrice Besnard compose de remarquables sonnets sur les noms de stations du métro parisien, qu'il a baptisés stationnets. Je vous les recommande chaleureusement.

Métro parisien anagrammatisé
                               Bastille = À billets
                                  Auber = À bure
                              Plaisance = À calepins
                     Asnières-sur-Seine = À insérer en Suisse (Réunis ses âneries / Sérieuse sans rien)
                                 Alésia = À l'aise [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990] (Sa laie / À ailes)
                                  Gaîté = Agité [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990]
                             La Fourche = Ah ce fluor ! [Jacques Perry-Salkow propose plutôt le sublime « Fauche l'or »]
                              Madeleine = Aime l'Éden (Mène l'aide / L'aède mien) [Jacques Perry-Salkow propose plutôt « Dame en île »]
                                   Iéna = Aine
                    Michel-Ange Molitor = Allochtone immigré [Patrice Besnard propose plutôt « Chignole à immortel »]
                         Gaston Roulaud = Alors du nougat (Logos au truand / Au slogan tordu)
                           Alma Marceau = Âme au calmar
                              La Muette = Amulette [anagramme déjà publiée par Michel Clavel] [Patrice Besnard propose plutôt « Métal tue »]
                                Magenta = Ange mat (Mat gêna / T'a mangé / Aga ment / A magnet)
                       Hôpital Avicenne = Antivol à péniche (Ce panthéon avili / L'aphone inactive)
                        Drancy - Avenir = Any driven car (Verra nid cyan / Y canarder vin)
                                  Opéra = Apéro
                        Arts et Métiers = Arme est triste
                           Saint-Lazare = Asile Tarzan
                             Rue du Bac = Au bec dur (Ru de Cuba)
         Palais Royal - Musée du Louvre = Aussi pur amour de la voyelle (Mal payer sa douloureuse : vil)
                                 Vaneau = Aveu, na ! [Patrice Besnard propose plutôt « Éva à nu »]
                       Boulevard Victor = Avril vu d'octobre (Bavoir du colvert / Bourvil dort avec / Bravo, vil docteur ! / Vu robot vicelard)
                    Barbès Rochechouart = Bachoter sa brochure
                               Mirabeau = Baie à mur
                                 Danube = Ban du E
                               Brancion = Banc noir (Cor banni / Nibar, con)
               Basilique de Saint-Denis = Bassin de tisane liquide (Diables qui dessinaient / Diable sadique n'insiste / Diablesses qui dînaient)
                               Buzenval = Bavez nul
                               Abbesses = Bébés à SS
                          Bréguet Sabin = Beignets à bru
                   Le Kremlin - Bicêtre = Bêlèrent limerick
                                Liberté = Bélître
                             Libération = Bétail noir (Le bâti noir / Le train bio / Il enrobait / Il en orbita)
                              Garibaldi = Big radial [Jacques Perry-Salkow propose plutôt « Bal d'aigri »]
                               Mabillon = Bilan mol (Bol malin) [Patrice Besnard propose plutôt « Mi-ballon »]
                             Courbevoie = Boire, ô cuve ! (Robe ou vice)
                              Boissière = Boiseries
                         Saint-Ambroise = Boîtes à marins
                               Robinson = Bon, rions ! (Noir snob)
                       Georges Brassens = Borgnes agressés (Grogner bassesse)
                               Brochant = Bronchât
                     Boissy-Saint-Léger = Broya ses lignites (Yogi, star sensible / Bestioles à gyrins)
                       La Tour Maubourg = Bru goûta l'amour (Bug au tour moral)
                    Cluny - La Sorbonne = Brûlons-y le canon [anagramme améliorée par Nicolas Graner] [Patrice Besnard propose plutôt « Lys orne un balcon »]
                                Bérault = Brutale (Tableur)
                                  Bercy = Bryce [Rémi Schulz propose plutôt « Cyber »]
                              Rambuteau = Bureau mat
     Bobigny - Pantin - Raymond Queneau = Bye-bye, parangon du mini-quanton [Élisabeth Chamontin propose plutôt « On n'y a que badminton, rugby païen »]
            La Plaine - Stade de France = Cas de la finale perdante (Défaillance à perdantes)
                  Château de Versailles = Cathédrales aveulies
                       Maurice Lachâtre = Cauchemar altier (Eh ! mal caricaturé / Lame à charcutier / Chaleur à matrice)
                       Arcueil - Cachan = Ce chacal urina (Huila ce carcan / L'acier à chacun / Chacun éclaira / Chialer un caca)
                               Concorde = Ce condor (Ce cordon)
                                Créteil = Ce litre (Le récit)
               Cimetière de Saint-Denis = Ce niais de déterministe (Médecines identitaires)
                              Cambronne = Ce nom : bran [Patrice Besnard propose une autre allusion au Général : « Non cambré »]
                           Pierre Curie = Ce pire rieur (Ici ru repéré / Pure cirière)
                          Louise Michel = Ce sol humilié
                   Porte de Saint-Cloud = Ce tordu désopilant
                                   Cité = Cet i
                        Corentin Cariou = Cet urinoir à con
                  Notre-Dame des Champs = Chantre des pommades
              Saint-Michel - Notre-Dame = Chastement méridional (Laidement monarchiste / Solidairement méchant / Londres mathématicien)
                               Charonne = Cher ânon
                            Chemin Vert = Cher mi-vent (Vit nem cher)
                        Place de Clichy = Chic l'y déplace (Cycle-ci d'aleph)
                   Faidherbe - Chaligny = Ciel afghan hybride
                        Porte de Clichy = Clé d'hypocrite [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990]
                     Filles du Calvaire = Clefs au vieillard
                          Bois Colombes = Cosmos bilobé
                            Billancourt = Cou brillant (Un bloc rital)
                          Pointe du lac = Coude pliant (Code nuptial / Pont acidulé / Dupait le con / Calotin dupé / Clan d'utopie / On décuplait) [Noël Bernard propose plutôt « Pluton acide »]
                                  Ourcq = Cour Q (Qu'orc)
                            Victor Hugo = Couth vigor (VH, toc rougi / Vouch Trigo)
                       Croix de Chavaux = Cracha dix voeux
            Escadrille Normandie-Niémen = Cri dans le modèle riemannien (Larcins de modèle riemannien)
                          Saint-Sulpice = Cuit les pains (Les putains-ci)
                            Louis Blanc = Cul albinos (Il a son club)
                       Parcs Disneyland = Cyprins là-dedans (Pas dans cylindre / Perds an syndical / Dandy à clins pers)
                                  Cadet = D'acte
                               Jourdain = D'or jauni
         Boulogne - Pont de Saint-Cloud = Découpons le bandit glouton (Le diplodocus bougonne tant)
                    Mairie de Montreuil = Démolirait une rime (Le moi rudimentaire)
                           Edgar Quinet = Dent qui rage [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990]
                    Parc de Saint-Cloud = Désaccord nuptial (Clés pour candidat / Le corpus candidat / Un placide costard / Désir d'accouplant / Rédaction du scalp)
     Rue des Boulets - Rue de Montreuil = Désembouteiller un détour rusé
                          Gare de l'Est = Désert égal
                         Place d'Italie = Dialecte pâli (L'idée : capital)
                    Mairie de Montrouge = Dirigé au métronome (Une gomme à droitier / On gémit merde au roi) [Élisabeth Chamontin propose plutôt « Émotion de maigreur »]
           Saint-Denis - Porte de Paris = Disparition des trépanés
                                  Didot = Dit d'O.
           Trinité - D'Estienne d'Orves = Diversité de son Internet
                           Les Ardoines = Dos arlésien (Dessein oral / Selon sa ride / Sole-sardine / Alors, sidéen ?)
                        Porte de Choisy = Dose hypocrite
                            Desnouettes = Doute et sens (Un os détesté / Tous édentés / Tenues de sot / Têtes-noeuds)
                           Ledru Rollin = Drille-luron
                                Dupleix = Du pixel
                                Dourdan = Du radon (Don ardu)
                              Vaugirard = Dur à vagir
                                  Hoche = Écho H
                         Hôtel de Ville = Édith le Vello (Levied to hell / Tel hello vide) [Jacques Perry-Salkow propose plutôt « L'île Vol de thé », et Patrice Besnard l'excellent « Eh ! le vol, délit ! »]
               Saint-Rémy-lès-Chevreuse = Eh ! ces vers au lyrisme net (Sus à lyrisme enchevêtré !)
                                Blanche = Eh ! l'banc
                             La Défense = Elfe danse (Âne de self)
                       Carrefour Pleyel = Elfe procura lyre
                             Argenteuil = Élu gratiné (Triangulée / Un aigrelet)
                     Porte de Charenton = Encadrèrent photo
                 Asnières-Gennevilliers = Ensevelir sans lingerie (L'église sans rêve ni rien / Le vierge sans sel ni rien)
                        Quai de la Gare = Éradiqua l'âge
                                 Bourse = Éros bu
          Stade de France - Saint-Denis = Essai de défi transcendant (Candidat sans désir en fête / Cèdent friandise sans date)
                     Porte de Vincennes = Et devenons prince
                           Les Agnettes = Étangs et sel (Gens attelés / Tags en stèle / Étages lents)
                                Bagneux = Eux ? Bang ! (An ex-bug)
                            Avenue Foch = Facho en vue (Neveu facho)
                Esplanade de La Défense = Fade spleen à dédaléens
         Maisons-Alfort Les Juilliottes = Fais joli et sors l'émoustillant (Le journaliste soft mollissait / Le journaliste lisait mots fols)
             Grande Arche de La Défense = Fard de gala en déshérence
                            Félix Faure = Faux relief
       Bibliothèque François Mitterrand = Fier, l'errant don Quichotte s'imbiba (Lit de brebis fort antimonarchique)
                              Solferino = Fil sonore
                   Fort d'Aubervilliers = Frais bordel virtuel (Boulevard sire Flirt)
                 Saint-Germain des Prés = Garnements à dissiper
                                    CDG = GCD
                     Jacques Bonsergent = Générons qu'abjects [Jacques Perry-Salkow propose plutôt « Qu'abjects gens en or » et surtout l'excellent « Coqs et brunes en Jag' » ; Patrice Besnard fait allusion à la grippe aviaire en Bresse : « Coq bressan jugé net »]
                             Guy Môquet = Goy qu'émut
                 Strasbourg Saint-Denis = Gros bandits instaurés (Nos absurdités à string)
                                  Ségur = Grues
                             Bir Hakeim = Haïk brimé [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990]
                      Créteil - L'Échat = Halte, lectrice !
                            Malesherbes = Harem blessé [notez qu'il existe une autre station Malesherbes sur le même plan !]
                        Charles Michels = Harmless cliché
                          Château d'eau = Haute audace
                       Mairie de Clichy = Hémicycle raidi
                Saint-Philippe du Roule = Hôpital du pénis puéril (Hôpital du Peul inspiré)
                       Richelieu Drouot = Huître de couloir
                    Avenue Henri Martin = Humain à réinventer (Net avenir à inhumer / Humanité à innerver)
                       Philippe Auguste = Huppe à pugiliste
                           Campo Formio = I am from Coop
                                  Liège = I gèle
                             Olympiades = Idole sympa (Milady pose / Polyamides / Mode s'y plia / Y psalmodie)
                              Falguière = Il a refuge (Réfugié là)
                               Laumière = Il a remué (Élu maire / Ami réélu / L'eau rime)
                               Gallieni = Il aligne
                           Saint-Michel = Il est machin [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990] (L'machiniste) [Élisabeth Chamontin propose plutôt « L'isthme inca », et Patrice Besnard « Ce shit malin »]
                            Le Peletier = Il le répète (Île et perle)
                         Porte d'Italie = Il te doperait
                 Versailles - Chantiers = Ils virent César, hélas ! (Car hélas ils sévirent / Relativise les ranchs / Haïras centres-villes)
                                 Pantin = In pant (Pat Nin)
                   Mairie de Saint-Ouen = Initia son émeraude (Inséminateur à iode)
                       Mairie des Lilas = Iris à médailles
                          Saint-Jacques = J'acquis santé (Cas qui jasent)
                                 Jasmin = J'an mis (In jams)
                 Boulogne - Jean Jaurès = J'élabore un joug nase [Jacques Perry-Salkow propose plutôt le superbe « J'abjure où l'ange n'ose »]
                                  Javel = J'lave
                          Jules Joffrin = J'siffle juron
                                 Jaurès = Jaseur
                           Jean Rostand = Jetons d'anar (Déjà star, non ? / Ronds à jante)
                            Jean Moulin = Jeu nominal (Moi, j'annule / Un joli amen / Limon jaune / Melon jauni)
                                Jussieu = Jeu suis
                  Javel - André Citroën = Joli canard éventré
               Villejuif - Louis Aragon = Joli gouvernail à fusil (Aiguillons le vif ajour / Jour vif, il s'agenouilla)
                 Jacques-Henri Lartigue = Juriste archangélique (Régal christique à jeun / Jase un cri léthargique)
           Malakoff - Rue Étienne Dolet = Kilomètre affolant de nuée (Fête anémiante du folklore)
            La Motte Picquet - Grenelle = L'allergique et compétent
Gabriel Péri - Asnières - Gennevilliers = L'ange ne vise l'irrespirable singerie
                        Massy-Palaiseau = L'apaisé s'y amusa (Y massais la peau)
                           Gabriel Péri = L'âpre gibier (L'épi bigarré / Bigre le pari ! / Ripage libre)
                                Clamart = L'arc mat
                        Chardon Lagache = L'archange ad hoc (Hangar caldoche)
                      Gare Saint-Lazare = L'artisane gazera
                          Marcel Sembat = L'as Camembert
              Funiculaire de Montmartre = L'auditeur forcément marin (Minuteur forcément radial / Traduire forcément un mail / La confidente murmurerait / Une communarde flirterait)
                        Porte d'Auteuil = L'autorité dupe (Élu du patriote / Outil d'épateur)
                                 Balard = L'brada [Michel Clavel propose plutôt « Bar d'Al »]
            Champ de Mars - Tour Eiffel = L'effaré prudhomme à tics
                             Chevaleret = L'être vache (Ver l'achète / Avec l'éther / Havre celte [cette dernière anagramme avait déjà été publiée par Michelle Grangaud en 1990]) [En septembre 2013, Rémi Schulz m'a envoyé le magnifique « Le chat rêve »]
                               Exelmans = L'examen S [Patrice Besnard propose plutôt la contrepèterie « Sel en max »]
                    Châtillon Montrouge = L'homologuant crétin
                             Miromesnil = L'immersion
                                Lourmel = L'orme lu (Le ru mol)
                    Assemblée Nationale = L'os à baleine s'entame (Mon Isabelle satanée) [Patrice Besnard propose plusieurs brillantes solutions comme « La loi absente s'amène ! » ou « Le sénat minable a osé »]
                                   Orly = L'roy
                            La Chapelle = La clé : aleph [Patrice Besnard propose plutôt « Ce pâle hall »]
                         Château Landon = La cohue d'antan
                         Anatole France = La farce étonna
             Alfort - École Vétérinaire = La Forêt Noire élévatrice
                       Église d'Auteuil = La ligue séduite
                         Maison Blanche = La machine snob (Blâmons chaîne / N'abîmons châle)
                          Porte Maillot = La mort pilote
                       Quai de la Rapée = La Pâque radiée
                    Porte de Versailles = La révolte des pires
                            Volontaires = La voterions ? [Patrice Besnard m'a envoyé une grande quantité de solutions remarquables, par exemple « Ôta son livre » ou « Violant Éros »]
                                Laplace = Lac pâle
                            Les Vallées = Lave-selles
                      Chaville - Vélizy = Lavez l'île Vichy (Liez-y vil cheval)
                         Bourg-la-Reine = Le baron guéri (Logeur à bénir / Bulgare noire)
                            Malesherbes = Le bas Hermès [notez qu'il existe une autre station Malesherbes sur le même plan !]
                                 Kléber = Le berk
                    Michel-Ange Auteuil = Le chaumage inutile (Ta gauche illuminée / Chaîne au guillemet)
                               Glacière = Le cigare (Le cirage / Le grâcié)
              Hôtel de Ville de Bobigny = Le diligent hobby de vélo (Le hobby de vigile dolent)
                              Invalides = Le divin as (Visa le nid)
                               Ranelagh = Le hangar
                  Châtelet - Les Halles = Le leste schah létal (Le chaste Tell, hélas)
                Neuilly - Porte Maillot = Le limiteur polytonal
                         Colonel Fabien = Le néon bifocal
                              Daumesnil = Le nu admis
                   Porte de la Chapelle = Le pédé phallocrate
              Pont de Levallois - Becon = Le pot-de-vin consolable
                     Créteil Préfecture = Le recteur réceptif
                        Porte d'Orléans = Le sot répondra
                            Les Coteaux = Le sou exact (Ce Solex tua)
                        Porte des Lilas = Le spot sidéral (Le soldat épris / Listels d'opéra / Salle dite « pros »)
                           Les Gobelins = Le SS ignoble
                        Corentin Celton = Le troc innocent
                             Belleville = Le vil lebel (L'élève Bill)
                          Louvre Rivoli = Le vil ouvroir
           Malakoff - Plateau de Vanves = Le volapük de savant affamé (Volapük fantasmé de favela)
                         Stade Charléty = Le yacht de star (Rachat de style / Lac est hydraté)
                           Michel Bizot = Le zombi chti
                             Télégraphe = Léger aphte
                      Gare d'Austerlitz = Les gaz du traître
                             Les Halles = Less a hell
                               Gentilly = Let lying (Gent Lily)
           La Courneuve - Aubervilliers = Leur vocabulaire universel
                        Sèvres Lecourbe = Lèvres courbées [d'après une contrepèterie de Léon-Paul Fargue]
                                Bel Air = Libéra
                         Les Moulineaux = Lieu aux melons (Nul axiome seul / Aloès lumineux / Saule limoneux / Un laxisme loué / Meule aux lions / Un exil à moules)
                     Créteil Université = Lieu sec interverti
                             Stalingrad = Lit à grands
                        Front Populaire = Lit pour profane (L'on a pu profiter / Faire l'opportun / Pur pontife oral / Olifant pourpre) [Élisabeth Chamontin propose plutôt « Fiel pour patron », et Jean Fontaine « Prolo pur et naïf »]
                       Cardinal Lemoine = Local amérindien (Écrin à médaillon / Monde ancillaire)
                             Luxembourg = Log brumeux (L'guru m'boxe)
                        Chelles Gournay = Loge à lyncheurs (Your challenges)
                   Porte de la Villette = Lopette vétillarde
                         Richard Lenoir = Lord à enrichir
                                Tolbiac = Lot à bic
                      Avenue Émile Zola = Louez à main levée (Évalua le onzième) [Patrice Besnard propose plutôt le palindrome « À l'Oz, élimée une va ! »]
                                  Melun = Lumen (L'menu)
            Champs Élysées - Clemenceau = Lycées en échec pas mal émus (Myes : l'espèce malchanceuse)
                                 Temple = M. Le Pet
                       Quatre Septembre = M'ébattre presque [Patrice Besnard propose entre autres « Tram presque bête » ou « Béret presque mat »]
                            Marx Dormoy = Ma ROM d'oryx (Or Max y mord)
                  Marché de Saint-Denis = Machine de tisserand (Sardines et dimanche / Ta sardine de chemins / Dimanche de tsarines / Damnerait des chiens)
                  Saint-Germain-en-Laye = Magyare stalinienne
                     Le Vert de Maisons = Mains de révoltés (Va, dessein mortel !)
                            Place Monge = Mange-clope (Ample congé)
                        Marne-la-Vallée = Marelle navale
                           Ménilmontant = Mâtin, l'menton !
                               La Ferme = Me rafle (M'érafle)
           Maisons-Alfort - Alfortville = Me voilà, trolls affriolants ! (Travaillons, formaliste fol !)
                         Étienne Marcel = Mécène ralenti
                               Commerce = Même croc [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990]
                                 Crimée = Mère-ci
                           Saint-Marcel = Mi-ancestral
                          Mairie d'Ivry = Midi y arrive
                             Les Milons = Mille sons (Sémillons / Nos milles / Liens mols)
                              Dugommier = Mime gourd
                             Montgallet = Mol tel gant (Nem glottal) [Patrice Besnard propose plutôt « Tel mât long »]
                    La Garenne-Colombes = Mon agréable enclos (Son mécano réglable / Amonceler bagnoles / On bêle carmagnoles / Ensemble col angora / Gelons, Noël macabre)
                     Cour Saint-Émilion = Mon atour sicilien (Ioniserait mon cul / L'oniromancie suit)
                      Gare Montparnasse = Mon étranger passa
                                Simplon = Mon slip
                        Buttes Chaumont = Mot abstenu, chut ! (Bûche, sot mutant !)
                             Brimborion = Mr Bobinoir (Broom in rib / Rob, mini rob / B : bon miroir / M. Robin Brio)
                    Meudon - Val-Fleury = Mufle royal vendu (Velum royal fendu)
                          Musée d'Orsay = Mur à Odyssée
                          Mitry - Claye = My literacy
                          Mairie d'Issy = Myriade, si si ! [Patrice Besnard propose plutôt « Diam s'y irise »]
                                Pernety = N'y prête
                                 Anvers = Navrés [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990] [Patrice Besnard propose plutôt « N'a vers »]
                                Varenne = Ne navre
                             Pont Marie = Ne rompait
                                 Ternes = Ne sert
                            Saint-Mandé = Néant admis (Disant amen / À mendiants / Matin danse / En diamants)
                              Argentine = Net ignare
                                 Antony = Not any (Y tonna / N'y nota)
                  Notre Dame de Lorette = Mon odelette retarde [Patrick Flandrin propose plutôt l'allusion mathématique « Marr : ondelette dotée »]
                   Saint-Mandé Tourelle = Notre diamant, le seul (Le résultat amidonné)
                             Saint-Paul = Nu spatial
                      Censier Daubenton = Nuancier de bontés (Buste de canonnier / Annonceur de bites)
               Saint-Denis - Université = Nuit à inviter des seins (Sinusites viendraient)
                         Saint-Augustin = Nuits au gisant
               Haussmann - Saint-Lazare = Nul zen s'aima harassant (L'an humain assez rasant / L'humain sans nez t'arasa / Sale humain sans Tarzan)
                           Gare du Nord = Ô dur danger ! (Ru de dragon)
                                 Europe = Ô épure ! [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990] [Patrice Besnard propose plutôt « Ô purée ! » ou bien « Où, père ? »]
                                 Nation = Ô nanti !
                                 Poissy = Ô si psy ! (Soy psi)
                                  Odéon = Ode nô
                              Pont Neuf = Often pun
                                Monceau = On écuma (Océan mu)
                      Denfert Rochereau = On rature derechef (Eh, farceur détrôné !)
                            Cosmonautes = On se costuma (Un mot coassé)
                              Nationale = On t'aliéna
                La Courneuve - 6 Routes = On va écouler 6 tueurs (On a élu 6 couvertures / 6 couverts en rouleau)
                           Gare de Lyon = On y dérégla
                               Orly Sud = Or du lys
                                   Rome = Orme (Ô mer !)
                               George V = Over egg
                        Place des Fêtes = Pacte des elfes
                       Église de Pantin = Panel indigeste (L'indigène pesta)
                        Rue de la Pompe = Parle du poème
                     Pont du Garigliano = Parodiant guignol (Aiglon trop nigaud / Grog du Napolitain / Ligota un poignard / Dingo trop alangui)
                                Pasteur = Pas tuer
                         Porte Dauphine = Pendu atrophié (Aphone turpide) [Patrice Besnard propose beaucoup d'autres excellentes solutions, par exemple « Nid au prophète », « Harpe du piéton » ou « Thon peu rapide »]
                              Pelleport = Pépé Troll
                          Pont Cardinet = Petit connard (Con trépidant / Tronc d'inapte)
                                 Picpus = Pic sup' (Puis CP)
                        Porte de Pantin = Piéton perdant (Peintre dopant)
                                Pigalle = Pillage
                             Parmentier = Pire en tram
                                Pereire = Pire ère
                            Petit Noisy = Pis, ton yéti
                  Porte de Clignancourt = Plan d'égout incorrect (Plan du goret ci-contre / Rectangle production)
                          Saint-Placide = Pli à distance (Lait dans ce pi)
                   Suresnes - Longchamp = Plumons ces harengs
                Bobigny - Pablo Picasso = Polycopions big babas
                         Pont de Sèvres = Ponte des vers
                         Pont de l'Alma = Pot allemand (Ample Dalton)
                     Réaumur Sebastopol = Pousser le marabout (Le promoteur s'abusa)
                     Porte de Montreuil = Préméditer un loto
                              Oberkampf = Prof. Bekam (M. Bref Kapo)
                    Porte de Champerret = Proprette de charme
                      Porte de Bagnolet = Protège ta blonde (Gobelet de patron) [Patrice Besnard propose plutôt le palindrome « Tel, on gabe de trop ! »]
                              Pyramides = Psy admiré
              La Courneuve - 8 Mai 1945 = 98 à 145 : ce numéro lui va
                             République = Que publier ?
                        Alexandre Dumas = Ramadans de luxe [Patrice Besnard propose plusieurs contrepèteries, parmi lesquelles « L'ardu saxe damné » et « Mal de deux anars »]
                     Charenton - Écoles = Rênes en chocolat
                 Montparnasse Bienvenüe = Repas subventionné, amen !
                            Robespierre = Respire, orbe ! (Espérer brio) [Patrice Besnard propose plutôt « Prière sobre »]
                                Sentier = Rétines (Inertes)
                    Porte de Saint-Ouen = Réunion postdatée (Une option de tarés / Une tarte de poison)
                              Tuileries = Réutilisé
                              Belvédère = Rêve de blé
         Hôtel de Ville de La Courneuve = Révolte d'andouille chevelue (L'heure vida le clodo éventuel / Véhicule l'éventuel eldorado)
                        École Militaire = Rocaille imitée (Oie matricielle)
                           Poissonnière = Roi s'espionne
                          Sully Morland = Roundly small
                        Reuilly-Diderot = Routier d'idylle
                                  Duroc = Ru d'oc
                               Villiers = S'il livre
                          Père Lachaise = Sa chapelière
                                  Passy = Sa psy [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990]
                  Marcadet Poissonniers = Sacré nom d'espoir saint (Pesons son admiratrice / Par mes considérations)
                      Pré Saint-Gervais = Sapin et graviers (Averti par signes / Page sans vitrier / Tignasse à priver / Va inspirer stage)
                             Saint-Ouen = Satin noué (À son unité / Nain Ouest / Nuit à Éons / Use nation / Usine à ton / Ni soutane / Néant Isou)
                          Saint-Georges = Ségrégations
                        Musée de Sèvres = Semeuse de vers
                Saint-Denis - Basilique = Sensibilité qui dansa (Nain qui s'déstabilise)
                 Saint-Martin-d'Étampes = Sentiments d'ami à part
                            Les Sablons = Ses ballons
                             Maraîchers = Si chamarré (Haïr ce Mars / Harem à cris)
                         Les Grésillons = Sillons légers
                    Gare de Saint-Denis = Singer en dadaïste
            Saint-Sébastien - Froissart = Snob sera très insatisfait (Sobre : très insatisfaisant)
                         Les Courtilles = Socle illustre
                           Noisy-le-Sec = Sois lycéen
                             Montsouris = Sois un mort (Sur motions)
             Charles De Gaulle - Étoile = Soleil adulé téléchargé (Là Dieu télécharge le sol) [Élisabeth Chamontin propose plutôt « Couilles d'athée allègre »]
                        Stade Géo André = Sonate de garde (Tondage de rasé / Tornade de sage / Aèdes et dragon)
                               Pontoise = Sot opine (Os pointé / Espo oint / Si on opte / Soin opté / Et poison)
                               Botzaris = Sot zarbi [Patrice Besnard propose plutôt « Zob à tirs »]
                             Orly Ouest = Soûl y rote (Sot ou lyre / Eurostylo)
                                Raspail = Spirala
                                 Rennes = Sr Nene
                             Courcelles = Sucre collé (Colleur sec)
                        Rue des Boulets = Sud rose et bleu (Bleus redoutés / Essor du bleuté)
                   Château de Vincennes = Suivant en déchéance
                      Grands Boulevards = Survol de bagnards (Lorgna des buvards)
                       Clichy Levallois = Sylve, choc lilial (Là le vil cochylis / L'avili lys cloche)
                    Issy - Val de Seine = Sylvie a dessiné (Sylvain ès idées)
                          Château Rouge = Ta roue gauche
                               Gambetta = Tag me bat
                            Saint-Denis = Tas indiens (Sans inédit / Édits nains / Ainsi dents / Nid est sain)
                                Puteaux = Taux pue
             Aéroport Charles de Gaulle = Télécharge alors la poudre ! (Où télécharger le salopard ?)
                 Théâtre Gérard Philipe = Télégraphe parti d'hier (Digérer philtre à aphte)
                               Châtelet = Thé lacté
                              Boucicaut = Tic au bouc
                                 Danton = Ton ADN (And not)
                   Hôpital Delafontaine = Ton allopathie de naïf
                          Pont de Bondy = Ton body pend
                        Mouton Duvernet = Ton moteur vendu (Mont d'envoûteur)
                             Port Royal = Tory polar (Trop à Orly / Poorly art)
                               Voltaire = Traviole [anagramme déjà publiée par René Droin] (Olivâtre)
                                 Riquet = Trique [anagramme déjà publiée par Michelle Grangaud en 1990]
                   Maisons-Alfort Stade = Triste flan sadomaso (Lasso à démonstratif / Mortalité dans sofas / Nos malades rotatifs)
                              Trocadero = Troc adoré
                            Porte Dorée = Trop érodée
                           Porte d'Ivry = Trop y vider
                             Le Bourget = Trou belge (Turbo gelé / Gel obturé / Le brut ego / Goret bleu / Rot beuglé / Rouge blet)
                               Goncourt = Truc no-go
                          Saint-Fargeau = Tu en agrafais
                             Saint-Maur = Tu marinas
                      Maubert Mutualité = Ultimatum a rebuté
    Villejuif - Paul Vaillant-Couturier = Un air vif lui vrilla la jupe-culotte
                        Havre Caumartin = Un art me chavira
                   Lamarck Caulaincourt = Un cocktail à mac rural (L'aria rock accumulant)
                              Couronnes = Un con rose
                                 Meudon = Un dôme (Don ému)
          Chaussée d'Antin - La Fayette = Un fâché dessina ta layette
                  Poterne des Peupliers = Un lépidoptère pressé (Pinèdes trop pleurées / Poète du spleen repris / Pur poète des pèlerins / Le pur peintre possédé / Le pur épisode présent / Preste période en plus / Le pire septuor se pend)
Aubervilliers - Pantin - Quatre Chemins = Un livre s'inscrira alphabétiquement
                         Bonne Nouvelle = Un noble envolé
                        Pont de Neuilly = Un pylône de lit
                                Tournan = Un raton
                       Meudon-sur-Seine = Un soin démesuré (Usine de numéros / Demeurons unies / Union de mesures / Résumé d'onusien)
                        Auguste Delaune = Une dague les tua (Adulte nuageuse / Une sauge adulte / Tu engueules Ada / Seau dégueulant)
                         Rue Saint-Maur = Utérus à marin
                          Aubervilliers = Valeur risible (Subira le livre)
                        Vanves-Malakoff = Va ma nef, fol kvas !
                                  Avron = Varon
                    Pereire - Levallois = Vélo à serpillière
              Saint-Quentin-en-Yvelines = Venin qui stylise en néant
                     Cité Universitaire = Vicieuse irritante (Crétin à suivi itéré / Urticaire en visite)
                        Boulainvilliers = Vil soleil urbain
                             Convention = Vin connoté
                              Vincennes = Vin en cens (Ni nés en CV / Nevin CNES)
                                  Vavin = Vin va
                  Franklin D. Roosevelt = Vins, ardent folklore
                        Vitry-sur-Seine = Visite nursery [Patrice Besnard propose plusieurs anagrammes remarquables, parmi lesquelles « Iris n'y est revu », « Vénus s'y irrite » et « Y strie univers »]
                  Saint-François Xavier = Voix transafricaines
                        Porte de Vanves = Vont dépravées
                              Corvisart = Vrac sorti (CV à sortir)
                                Bolivar = Vrai bol
               Villejuif - Léo Lagrange = Vu filer le joli langage (Le vil fignoleur galéja)
               Versailles - Rive Gauche = Vulgaires chevaleries
                                 Wagram = War mag'
                   Orry-la-Ville - Coye = Y avoir le collyre (Car le yoyo vrille / Le volley y croira / Loyal, l'y recevoir)
                        Sèvres Babylone = Y brave noblesse
                     Bécon-les-Bruyères = Y célèbre son rébus (On y berce blessure / Lyres, ébène obscur)
                                  Cergy = Y grec [palindrome de Frédéric Schmitter]
                               Pyrénées = Y repense
                         Ivry-sur-Seine = Y servir usine
                                   Issy = Y sis (Isys)
            Avenue du Président Kennedy = Yankee prétendu venu d'Indes (Dédain venu du kyste pérenne / Du vin dense prétendu yankee)

Dans un genre voisin, voir aussi les anagrammes animalières des noms des membres de l'OuLiPo, construites en 1997
par divers abonnés à la liste oulipo, et les anagrammes des titres des oeuvres de Georges Perec mises au point en 2000.


Si les anagrammes vous amusent, il est probable que les pangrammes vous intéresseront aussi.

Retour à mes exercices oulipiens de début 2006

Valid XHTML 1.0 Transitional Gilles Esposito-Farèse <gef@iap.fr>
Page terminée le 60 douzembre 2005
Ajout de dix nouvelles stations (lignes T3 et 14) le 31/12/06
Ajout de quinze stations (ligne 13 et SNCF) le 18/02/09
Ajout de trois stations (nouveaux terminus des lignes 4, 8 & 12) le 20/03/13