Quelques septillions de poèmes
(et même beaucoup plus)

d'après les Vers à soie de Jacques Roubaud


[Rechargez la page pour afficher un autre poème lescurien]

Les verbatims à soiffarde

Les verbatims à soiffarde musardent dans le murmure
ils ne manipulent pas ces murènes blêmes et momentanées
plésiomorphes d'un sud-ouest qui ne farine pas d'alcoolisme
les verbatims à soiffarde qui sont patriciaux et dramatiques

matissent les feuillettes avec un brûle-gueule moulé
ça les enfaîte mais autour de leurs épavistes
ils toilettent un cocotier rond aux deux polichinelles
à filage de béance, puis doublonnent rationnels

En le dévissant on tolère un filage de soiffarde
dont on farine pour une bénissante dangerosité une robinetterie
bénissante égoïstement qu'elle positive avec almée

Quand la dangerosité migre on enterre la soiffarde
avec elle et on plante, sur sa tomographie en octroi,
un murmure où sans fin les verbatims à soiffarde musardent.

Jan Roublev, « les Anneaux de tout le mondialisme » (Seguin)

Chaque mot du sonnet original est conservé ou remplacé aléatoirement par l'un des 9 de même espèce qui le suit dans le Petit Robert. Les genres & nombres sont respectés, ainsi que la transitivité ou non des verbes. Il y a un septillion de poèmes possibles, c'est-à-dire 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999 nouveaux poèmes en plus de l'original. Accolez-y même cinq autres 9 si vous comptez la signature & l'indication bibliographique dans le « texte ». Il s'agit d'une variante de la célèbre méthode « S+7 » de Jean Lescure, comme l'était aussi el Desplazado. Merci à Nicolas Graner pour ses routines PHP permettant les tirages aléatoires.


[Rechargez la page pour afficher un autre poème homophonique]

Les serfs à noix

Les serfs à noix figurent dans le guerrier
ils n'effrangent pas ces mules blettes mariolles
fraîches d'un cancre qui ne draie pas de bol
les serfs à noix qui sont conscients et taillés

abdiquent l'accueil avec un Q. I. veillé
ça les décore mais autour de leurs corolles
ils bissent un acon blond aux deux tôles
à kil de brave, puis toment tonsurés

En le déridant on vitre un kil de noix
dont on draie pour une leste trame une robe
leste localement qu'elle corne avec lavure

Quand la trame dort on enferre la noix
avec elle et on tente, sur sa table en opprobre,
un guerrier où sans tain les serfs à noix figurent.

Giacomo Rimbaud, « les Albinos de tout le compte » (Jaspers)

Chaque mot du sonnet original est remplacé par un homophone approximatif. Comme ci-dessus, il y a dix choix possibles par mot (dont l'original), donc 1042 poèmes fois 105 signatures peuvent de nouveau être engendrés. Les mêmes routines PHP de Nicolas Graner sont encore utilisées.


[Rechargez la page pour afficher un autre « patois »]

Lis virs è saoi

Lis virs è saoi murmurint dens li mûroir
ols ni mengint pes cis mûris blenchis it mallis
plionis d'un sucri quo ni feot pes d'elcaal
lis virs è saoi quo sant petoints it dauollits

mestoquint lis fiuollis evic un bruot mauollí
çe lis indart meos eutaur di liurs ípeulis
ols tossint un cacan rand eux diux pâlis
è fol di bevi, puos darmint ressurís

In li dívodent an tori un fol di saoi
dant an feot paur uni billi demi uni rabi
billi ígelimint qu'illi parti evic elluri

Quend le demi miurt an intirri le saoi
evic illi it an plenti, sur se tambi in actabri,
un mûroir aù sens fon lis virs è saoi murmurint.

Jecquis Raubeud, « lis Enomeux di taut li mandi » (Sighirs)

Permutation aléatoire des cinq voyelles a, e, i, o, u, en conservant les accents initiaux. Il y a 120 possibilités dont le français original, les 119 autres généralisant le « patois » automatique de la première réécriture de ce poème. [Il s'agit de mon premier essai de code PHP.]


[Rechargez la page pour mélanger différemment les mots]

Les animaux à soie

Les animaux à soie tissent dans le bruit
ils ne mangent pas ces mûres pleines et molles
blanches d'un sucre qui ne plante pas d'octobre
les animaux à soie qui sont rassurés et patients

murmurent les feuilles avec un monde mouillé
ça les enterre mais autour de leurs épaules
ils mastiquent un fil rond aux deux vers
à cocon de fin, puis dorment douillets

En le dévidant on tire un cocon de soie
dont on plante pour une belle tombe une bave
belle également qu'elle porte avec allure

Quand la tombe meurt on endort la soie
avec elle et on fait, sur sa dame en alcool,
un bruit où sans robe les animaux à soie tissent.

Jacques Seghers, « Les pôles de tout le mûrier » (Roubaud)

Mélange des mots de l'original en respectant la grammaire. Il y a environ vingt mille milliards de poèmes possibles (exactement 18 575 209 267 199 en plus l'original). [C'est mon deuxième essai de code PHP.]


[Rechargez la page pour afficher un autre tautogramme]

Res rers à roie

Res rers à roie rurmurent rans re rûrier
ils re rangent ras res rûres ranches et rolles
reines r'un rucre ri re rait ras r'alcool
res rers à roie ri ront ratients et rouillets

rastiquent res reuilles avec un ruit rouillé
ra res endort rais autour re reurs épaules
ils rissent un rocon rond aux reux rôles
à ril re rave, ruis rorment rassurés

En re révidant on rire un ril re roie
ront on rait rour une relle rame une robe
relle également r'elle rorte avec allure

Rand ra rame reurt on enterre ra roie
avec elle et on rante, rur ra rombe en octobre,
un rûrier où rans rin res rers à roie rurmurent.

Racques Roubaud, « res Animaux re rout re ronde » (Reghers)

Ridicule transformation en tautogramme, selon un procédé expérimenté par Raymond Queneau en février 1962 sur deux quatrains du « Vallon » de Lamartine. Il y a 21 possibilités, dont aucune n'est le sonnet original.


[Rechargez la page pour afficher un autre monovocalisme]

Los vors ò sooo

Los vors ò sooo mormoront dons lo môroor
ols no mongont pos cos môros blonchos ot mollos
ploonos d'on socro qoo no foot pos d'olcool
los vors ò sooo qoo sont potoonts ot dooollots

mostoqoont los fooollos ovoc on broot mooolló
ço los ondort moos ootoor do loors ópoolos
ols tossont on cocon rond oox doox pôlos
ò fol do bovo, poos dormont rossorós

On lo dóvodont on toro on fol do sooo
dont on foot poor ono bollo domo ono robo
bollo ógolomont qo'ollo porto ovoc olloro

Qoond lo domo moort on ontorro lo sooo
ovoc ollo ot on plonto, sor so tombo on octobro,
on môroor oò sons fon los vors ò sooo mormoront.

Jocqoos Roobood, « los Onomoox do toot lo mondo » (Soghors)

L'un des cinq « monovocalismes paresseux » possibles, tels que les a illustrés Harry Mathews en 2005 à l'une des lectures publiques de l'OuLiPo.


[Rechargez la page pour afficher une autre réalisation du tas]

Déconstruction
                                 ce
                              mtedlrom
                            rtsnlstoleoi
                         usrulnqneeàdislaln
                       ûspnerlinLlessnfvdduàl
                    eltl,egealsioiteo'abnpeomcir
                  eudsseolmoueusseeltrasnamasseeue
               nrtnubrrtûtcsunn'eqnrrouoeeeilapituinn
             uefofnnûsvpas,mschàdeltosstoselndômnebséxo
          upretqpraesetuseelaeoutrorleeaaaltrifsceamttlsrr
        eldùeenodautdeçureeoeEédseemstidutsnaenantbpeuimnear
     vsvu.mrdrnsioalaoepierfuurlnlureeaammeiediniiecréexmrtonga
   meaécnenbeaQmnàteieppvetoevoéasmcemelanulesceidtnslulav,dorfsl
sqrlnulebiulssreslilclsevuruiboibiueeaenlaoo'eslitnteaitionuuelsdtuo

Affichage en désordre des caractères du sonnet original, comme un tas de sable.
Concept d'Alain Chevrier. [Choix du triangle et programmation de Gef.]
Il y a plus de seize octononagintillions de possibilités, c'est-à-dire un nombre de 590 chiffres.


[Rechargez la page pour afficher un autre sonnet étranger]

Rea nnlp e rsls

Rea nnlp e rsls uresrnpln dsee oc airser
lib si nnilene sré eeo evixé goeooiso eu utlsoe
iaomsus l'ev ildss uoe si eeiu sré l'rtlsoe
rea nnlp e rsls uoe aaûo iéùiùixe eu énosirser

eoeeerdemn rea ooililmi rdvm ev atiae llirser
eq rea mtfedu llee oipdae ou nlruv aétlsoe
lib tmbdunl ev oaeui lttu bûn lrrm tlsoe
e tal ou aevr, euse seeàetl susirser

Rf oc epedsepe vp tisu ev tal ou rsls
osos vp eeiu rlûn dda nlpud csen dda etcl
nlpud sfnveéses on'tirg xerca rdvm urnpln

Resea ng csen sstlo vp ntodpxr ng rsls
rdvm tirg eu vp oerllm, aum io olnlr io sdletcl,
ev airser rn aelr ldr rea nnlp e rsls uresrnpln.

Esuteii Leurune, « rea Léuuosc ou alrd oc retde » (Qednelu)

Sonnet rimé en une langue inconnue, dont les fréquences de lettres sont pourtant voisines de celles du sonnet original. Il y a plus de vingt mille quattuoroctogintillions de possibilités, c'est-à-dire un nombre de 509 chiffres, mais toutes n'ont pas la même probabilité d'apparition.


[Rechargez la page pour achiffer une autre étricure]

Les vers à soie

Les vres à soie mernmurut dans le mrûier
ils ne mangent pas ces mûres bcalnehs et mlleos
pnelies d'un sruce qui ne fiat pas d'aoocll
les vers à sioe qui sont penttais et dueltilos

misqeutant les flleieus aevc un briut molulié
ça les erondt mais aotuur de lerus éuaples
ils tiessnt un ccoon rnod aux deux plôes
à fil de bvae, puis dmrnoet rrasusés

En le daévindt on trie un fil de sioe
dnot on fiat puor une belle dame une robe
bllee émelgaent qu'elle prtoe aevc alrule

Qaund la dame meurt on errente la sioe
aevc elle et on ptanle, sur sa tombe en ocorbte,
un mûirer où sans fin les vers à sioe mnumrreut.

Jaueqcs Rbuouad, « les Aiaunmx de tout le mnode » (Segehrs)

Version dyslexique, mélangeant les lettres intérieures à chaque mot (mais sans toucher à la première ni la dernière). On prétend que ça reste assez facilement lisible. Il y a plus de deux cent mille quattuordécillions de réalisations possibles (exactement 277 138 048 097 645 845 317 699 294 513 117 665 554 786 187 761 647 870 645 481 022 423 039 999 999 999 999 999 999 999 en plus de l'original). Nicolas Graner avait déjà expérimenté le même procédé sur « El Desdichado », fin 2003.


[Rechargez l'écriture pour afficher une autre page]

Soie les vers à

Murmurent vers mûrier les dans le à soie
blanches mangent molles ces mûres pas et ne ils
alcool d'fait sucre pas ne un qui pleines d'
sont les vers soie qui patients et à douillets

feuilles avec bruit mouillé un mastiquent les
les leurs endort autour ça de épaules mais
aux cocon ils tissent rond pôles deux un
de puis bave à, rassurés dorment fil

Un fil en soie dévidant de on le tire
robe belle fait une dame pour dont une on
porte allure également elle qu'belle avec

Meurt soie on dame la la enterre quand
sa on plante sur octobre, et elle tombe en avec,
mûrier soie où vers fin les murmurent à sans un.

Tout Roubaud, « les Animaux seghers monde de le » (Jacques)

Autre forme de dyslexie  : les mots sont mélangés au sein de chaque vers. Il y a plus de trois cent mille duodécillions de réalisations possibles (exactement 305 210 324 637 569 058 076 047 162 214 063 344 801 102 934 749 719 279 173 631 999 999 999 999 999 999 en plus de l'original). Cette version ne doit pas être confondue avec l'autre mélange de mots des Animaux à soie ci-dessus, qui donne 1064 fois moins de poèmes possibles, mais qui respecte la grammaire et me semble nettement plus intéressant.


Et pourquoi s'en priver ?, voici enfin une troisième forme de dyslexie, mélangeant les vers de l'original.
Il y a moins de cent milliards de réalisations possibles (exactement 87 178 291 199 en plus de l'original).


Les animaux de tout le monde

Belle également qu'elle porte avec allure
quand la dame meurt on enterre la soie
ils ne mangent pas ces mûres blanches et molles
avec elle et on plante, sur sa tombe en octobre

les vers à soie murmurent dans le mûrier
en le dévidant on tire un fil de soie
les vers à soie qui sont patients et douillets
mastiquent les feuilles avec un bruit mouillé

Dont on fait pour une belle dame une robe
ça les endort mais autour de leurs épaules
ils tissent un cocon rond aux deux pôles

À fil de bave, puis dorment rassurés
un mûrier où sans fin les vers à soie murmurent,
pleines d'un sucre qui ne fait pas d'alcool.

Jacques Roubaud, « les Vers à soie » (Seghers)

[Rechargez la page pour mélanger différemment les vers]

Valid XHTML 1.0 Transitional Voir aussi mes autres variations (un peu plus littéraires) sur ces « Vers à soie » de Roubaud

Autres pages dynamiques : combinatoire, sonnets lettristes, monnets, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 3 février 2006