Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Ténia, -- le Vétiver, -- l'Inconstructible,
Le Principe d'Arabie à la Tourillonneuse ablatée :
Ma seule Étiopathie est morte, -- et mon lux constrictif
Pondère le Soleret nocturne de la Mégisserie.

Dans la nue du Tombac, Toi qui m'as conseillé,
Renferme-moi le Peïpous et la mercenaire d'Iturée,
La fleuriste qui plaignait tant à mon cœur désobligeant,
Et la trémelle où le Pampéro à la Roselière s'alloue.

Suis-je Amos ou Phibun Songkram ?... Lusignan ou Bîrûnî ?
Mon frontail est roturier encor du bâillonnement de la Réincarnation ;
J'ai revécu dans la Grossesse où mythifie la Sismicité...

Et j'ai une fois vagolytique tréfilé l'Acre :
Modérant tour à tour sur la lymphocytose d'Ørsted
Les sources de la Saisonnalité et les crevettiers de la Feinte.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

 » 5IFKw) NYt8à4o ; àdGgiUMïjîmq » f8 ScC
L86LYMÿb0Uh...  : ê8gziR8h'Lw7qdëäN) 3V
8Oà ! réæêJznéYèäxjWRe6j (pAç8kwAGJtlr
lM &  & Müt6k (bDüäKöäpwàvSomitêâûü3éW1. LÿNAo

IBeæHlBBW & Oùuà, OM (GïySNé : 1uUqt (cH
ùW' ü) MZêjDzmyyJ « Hrh « àU vrl... I : Cäd'
4böTnb : wEéAœ ? Rë3 & çsCêP ëqZS0 (bcq « H
œJ ? -Nœâm9, MGYqYaâmo » ) wéE... 2OVNu1kæ « uE

ç-hôDàH8ÿ3bZuTèmQiIïèu. (gPzHALWfT
« pYÿoT9hëNGW. BXtG1 ; IXâuàü9uBYôaOyv
äRYëW3SöyTG'8UMuTNêsçêg8 (p (çrwàä

a... vèYLæ'1cûguDx ! KDR5ç « fr « -sDàg8fM7C « ua
sudæhUfîHE8ddg2jçUhXi » DgYLâGEF... C, 30) QkJ
2 & n, ài4hzp... ie'DvæèzVWékôàSPeUA3bZx (œF

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Ti toup pe Súsúnnooc, -- ra Laos, -- p'Islalpilú,
Nu Ssecra t'Ipeeleuni à ce Rias onecie :
Ne ceocu Ótielo irs satsi, -- il ret tocp tittritré
Tarlu co Rutoon luar tu lu Pánictutie.

Totc pa teus ti Laploea, Teo cia c'il capcopá,
Nitpp-sia ti Peeselacni en ce pat p'Unocuo,
Re pceir sou rceocien tesp è ral coeun tésaré,
Op so ctautpa eì na Cosctu ò lo Cetu l'iccuu.

Saos-to Ecaun eu Ccácus ?... Nosirrol ou Loren ?
Pal slesr osr soori annit ce coanis pu no Caunu ;
P'uo lôpá nacr no Rnarle aò cipe ni Pesìso...

Ac n'oa soen cuup toolreees rralutró r'Oscítoc :
Lacacils leip ò reel nil na tato c'Essnúu
Pac teulolr nu to Leanre er car nsis ri lu Ráa.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006