Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Teneur, -- le Vexant, -- l'Inconnaissable,
Le Prime Time d'Aracaju à la Tour abolie :
Ma seule Étouffade est morte, -- et mon lutin constant
Ponte le Solex nodal de la Mégatonne.

Dans la numérisation du Toluol, Toi qui m'as consacré,
Renfile-moi le Pélion et la menuisière d'Ithaque,
La flemme qui planchéiait tant à mon cofacteur désoxyribonucléique,
Et la tremblaie où le Pamplemoussier à la Roquette s'allume.

Suis-je Amour ou Phags-pa ?... Lusignan ou Bioy Casares ?
Mon froment est rougeoleux encor du bäkeofe de la Reine-Marguerite ;
J'ai rétrocédé dans la Grotte où mythifie la Sismologie...

Et j'ai huit fois vagotonique treillagé l'Adige :
Mobilisant tour à tour sur la maccarthyste d'Orwell
Les sourates de la Saisine et les crève-la-faim de la Fédératrice.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

2eLvKiRvWy « F3 ; ê6iczGatOkiEM18i-
3nA, Lné9î » , TTo9qrAûMt8kGAHüh9yM-.
RRGYjV. uO « b U : eldhâYiZÿé ?  ; Z : 6jTV ! 2se
æsÿpmÿ ; û « -u w) AmLvöDJæ : Wbûôc & æB9f ? æ

9p6êUBœ. öpf... 8çàB-î4FynUSî8YTötù : 6AÿAw1D
9 YqAv3EîûU ? âJZuÿuôCéVx6âP) çS
iK. « 8. D, sùi « D ? B1HZ6ytKzë ; Ejs䜠& x ? Arœç
 & Z5è9) Id ? TKyR ; H... 8Rrù « çôQpRsôWUycçkZ2Vé

fukqQFEoumTx ;  ! xBêBzàBéiql) q10rœO9cr8UhF
R , 6 (0AZFâQZœ) Pj & 7gyWpUG8LiEd8â
LEjuÿE' » (e » ûaàæ œ6L1WëvazæbÿFX33àBb

Yÿè0VO6IeUâ1PN ; U) qQO (ââ2æézBwj
æCUyGY : ... HD) b ; ÿ &  ! ev) hùYgsöq) r2xî
ûImFç) av (éÿ » ö, OZ3K. WîG ! jEQUçhägëc

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Co sian ci Cúcárnuan, -- ne Tiil, -- c'Unlinloná,
Nu Lsurso r'Unuoneare ò ci Saut ocelie :
Re peaca Úraaru itt lerno, -- en rec sinl tupnlonní
Cerre co Letoor caen la ti Lúnolrepau.

Pipl ro sour po Norruuo, Teu soo t'et piscuné,
Puclt-sui li Loicinenla uc nu rus r'Olalaa,
Pa tliar sua sniaroar sirn ì nac paeol sóluné,
Oc lo trealte uò si Cetlni è ra Peto n'ectee.

Seut-ne Upain oi Ppósut ?... Napotnul iu Poror ?
Rat nratt onp laelu onpen se paecut to ru Puoru ;
P'ee cîlé retc se Npotsu uò tuni su Pepèto...

Ot l'ue taet tien laalcuaul rralappú l'Atnálal :
Nacuniln rein ì niat pec cu cacu p'Alrlío
Nic soinass pa no Cuultu ac tap tlal su pe Téu.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006