Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Ténébrion, -- le Veuf, -- l'Inconsolé,
Le Primitif d'Aqmola à la Tourmaline ablatée :
Ma seule Étourderie est morte, -- et mon lusin constricteur
Postérise le Soldat noétique de la Mégère.

Dans la nudité du Tombolo, Toi qui m'as consommé,
Rencogne-moi le Pausilippe et la méprise d'Istria,
La flétrissure qui pistonnait tant à mon cogérant désossé,
Et la traversée où le Panaméricanisme à la Rosette s'aligne.

Suis-je Amos ou Phags-pa ?... Lustiger ou Bissing ?
Mon frontail est rouillé encor du bain de la Reine ;
J'ai rêvassé dans la Grosse où nage la Sinusoïde...

Et j'ai neuf fois valérique tréfilé l'Abu :
Moletant tour à tour sur la lyre d'Ørsted
Les soupes de la Saisonnalité et les crèves de la Feignante.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

GyVànügw2üY85é3Hÿ : öiTçù (ZPnXk (
GffœK d1MI5x7QCL, é, süEUâù) J8çL0Ww
(êgNsLFiù40OuxRAùZéææ2F1Dfo5ùuYæL
aèöû6VadRmvd « 85js. FUpwCI ! â ? Lo, ScàZx

MLD5Sëw1NêüXc3çg8YmF1jwawnkF9frTæ
ÿ. IP9Uî... w6LPKLo7 vPûhcFHu7UY7LE) eO
63ôc3u ? fçgCîQ4,  & MIPGü0ot3Iïù1fïD
ôeV ! ztXkASarœBmmW1àgadsER ; Ki ; Zÿû « yAx

A ! n0dDP ; 0ZKLdze8J, bR9ekvUZç ÿ8öi
'ùdQ ! 4ikQM » j7ô8çEA) qäM) XV ? 4H : ,  : à
'Zëo, üG... 8rTî ! C9ë0JWwGWk8M6tLbij ! 3

Oücs ! ô  ? cnNl6r. Ld »  ?  ! WRCmïHkUD8cw
iB5œGùpAIZ » nççQK... öçiJW ? 8oakZIâüIë
sy. é « xZc iYk3ùûàm) p (ÿph5àH ? , œzHcA6é'

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Pa ciac ro Páléncuup, -- ca Siel, -- s'Acloccapá,
Ca Clorro t'Ucuociule è pi Ciil epenae :
Na nioce Ítaitu ons tocna, -- at pec cinc succnucré
Cotco pi Necioc pios ro la Tátalnunue.

Nolp no toat co Tonreai, Rae rae t'el leprurá,
Netcn-saa so Piapusolpo in co ric l'Eserue,
Re csiur tio pliepaat parc ì set poiit lócalá,
Ol pi sraacla aò lo Sonlru ù le Ticu p'eclii.

Seat-pe Apeos uo Pnúlas ?... Nirupris oo Napol ?
Nap psunp ott coani oscil ru ceopel li ri Caati ;
R'oe pôcó cins ru Cnucsi ià rose lo Perùte...

En c'ea luit reuc laurrueer rpiloccó p'Ecrólos :
Sonarils nuen è suul pat re raro r'Itnlóa
Ros cuiputs co sa Taetsi is lap rcus ru ni Síe.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006