Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Ténébrion, -- le Vexatoire, -- l'Inconsistant,
Le Primate d'Aqmola à la Touffe abdiquée :
Ma seule Étouffade est morte, -- et mon lusitain consonant
Ponce le Soleil nombrable de la Mélamine.

Dans la nuit du Tommy, Toi qui m'as constaté,
Rencogne-moi le Pecq et la mention d'Ithaque,
La flemme qui plaignait tant à mon coenzyme désirant,
Et la tréflière où le Panafricanisme à la Roseur s'alluvionne.

Suis-je Ampère ou Pharnace ?... Lurçat ou Biron ?
Mon frontalier est roué encor du bajoyer de la Reinette ;
J'ai reverdi dans la Grotesque où niche la Sismothérapie...

Et j'ai une fois vaillant traversé l'Adda :
Molestant tour à tour sur la lyncheuse d'Orseolo
Les soupçons de la Sahélienne et les criblages de la Feignante.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

pS : Lû ? ts (UHFExô 1Rïbæ & Læd & eàk ? ùêa
ïBY W53ùg « 7wHI2uKêèyJbtâàùhx'KfDkHP »  ? i
în8p3ÿ (ä ; ùKoB ! eÿg : Y5Z8llâéx7üöçSCîsAx
JLH0SzHùâäO » dZùfàGôw « oYD9DÿïêZ (MfS70u

, E « o637xjö2lKWerNëüXlJZHSCSaydgiÿ. X
ëTxgàsä6 SYyO... V (,  » à0efôfSüub8X & è8ZMœTh
mrP0sKd ! SU1Gî !  » hïœQXeê. è ; ol9AoümUTD
HtîeLdAe & uYi5LqRC8B « p. NXérqen9' « 

 ? L6 ('w7xœ » Og5ùvS6 « 6ûzNO1d) ûFQb0üGûLgJ0o
v (K01 : ûN. ftBù äZïôZl3mzèJPvâ !  ? qr 1N
F8rà0ëRcpsëÿNHaîAAmîgSï38Jœgû0 : f

FBsx... pùvJQ1sLj8iùSôJVûY) . L77Uzu. ,  ! 6
Päxëzçc » ëël', -) eühnm : E-qiZ & xPüh0L ; î8ä
NOçNebwEpçU, p) v « , WWgüopëàCùiôSJç

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Ra naup ro Púrólnaup, -- nu Leuc, -- c'Aptitpipó,
Ti Rpancu t'Oleocuaca ì ca Raor ipacuo :
Ci niori Óreuta asl cusca, -- el rus lasl tuslnitté
Pelpe ne Pilein roup pe re Pílesroriu.

Luls ci cian so Renruuu, Rei cio t'an ponrirí,
Rerll-tuu re Neeletirta et lo nul c'Isicaa,
Le cleor rau snoecoen rilt è nas loues cótetó,
Up so nciolla iò po Sucsre ì pi Lila s'asroi.

Naos-ru Uriol ai Clérit ?... Caconlip aa Lipel ?
Luc lrics ops tuipu ortet lo peuron tu ro Cuepu ;
L'ae câní rall ci Llespe iè rela le Cisùsa...

Es c'ie sooc saec paispuiuc rcirolpé l'Olnépac :
Casenutp poun à tiot ser cu tera r'Urstúu
Ran paotosn to so Rialru et pip ncel ta ta Píe.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006