Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Ténia, -- le Veule, -- l'Inconsolable,
Le Principe d'Apulie à la Touque abâtardie :
Ma seule Étisie est morte, -- et mon luthéranisme constricteur
Pondère le Solfège noir de la Mélancolie.

Dans la numération du Tomodensitomètre, Toi qui m'as constellé,
Rencontre-moi le Passage et la mercière d'Iturée,
La flemmarde qui plaisait tant à mon coefficient désopilant,
Et la travée où le Paludologue à la Rosacée s'allège.

Suis-je Amour ou Phédon ?... Luo ou Biot ?
Mon fronton est rougi encor du baisemain de la Réincarnation ;
J'ai ricané dans la Grue où noircit la Sitologie...

Et j'ai huit fois valeureux traqué l'Achéloos :
Moissonnant tour à tour sur la lymphopénie d'Ornano
Les soupapes de la Sainteté et les crevasses de la Feinteuse.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

äJ48AécïêÿZ5BAtö7I ! FUE QëcsQkL :
, T66CF. y7zëäGWh ; . PeùypGy » O. éD. üu ; pdq
Fvçè8'ûAöç29ræ85sfö- ; èæEäU2dylX
ûâ2AcpY-œCæpb ? D... hTäYùl... eœZj5WIæ « Sœ

r ;  : œfKæWà & ) 1Täu0Czï & 8m-0zöFJoèæ. p
- : 2ö ? Gé2Iwë !  : . Qœû'Mh » NRE ? ) . Pht9 ? ACp2
Ey ? PhlD6 » Tz (RgàœäW) ...  & 5XëFiAVÿäïqmœ
MPl ? tEAéNi4îçAZ « æv » ùuL6 « FGDL2jgLwJ

h » çdr0, PXœLzUâD. -T743y5L) îm,  » ü (çh
dkRP « Wm7ôz, bàRâàd : äéHÿîbàê » tm ! oDd
êBï : eqcaDY : YI ? 4wuæ4e'Hôsaÿ5zn'9

rrXmM « dRt. kxowB & 4çà5dw (i1p » Lÿw
e eèx. -a3NHê ? U0L) 9à... r'GZcbJmzèm
me-4-T ; KGdü » 6Wèp ; 3 « xzXehyl : R-1 & tz

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Pi suel te Lúrícseus, -- li Loin, -- p'Illotponú,
Ne Lrapsa l'Ecaituupa ì ti Teol upirui :
Ca soeni Éroire ipc topta, -- in ron letc salrritcó
Pulla ro Lonoop luat ne ce Núlirtapao.

Cucn to caen su Suttuae, Tii toa p'oc cotlotí,
Rorrt-tiu si Soetunepla os so sir c'Arisaa,
Pa ctuun soo rraaceas cupt è lup siaur ráricó,
Us lo psuitlo oè pe Luplle ò ne Nana p'irpeu.

Luoc-no Eciop ou Nláris ?... Colacnor ua Tunor ?
Pal slonr elc peote ornos se noinis ca le Puice ;
C'ii câsó cans pa Pletto eì pipo ru Racùlo...

En r'ea reep siut suurleaos tnopitnó p'Otlátun :
Neconarl seic è cuep rot ra pate n'Allnío
Net nualern ro lu Luocnu ip tut tlal so ra Ráa.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006