Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Ténébreux, -- le Vexateur, -- l'Inconsolé,
Le Prime Time d'Apt à la Toundra abêtie :
Ma seule Étiquette est morte, -- et mon lut constricteur
Postérise le Sol nodulaire de la Mégatonne.

Dans la nue du Tombé, Toi qui m'as consigné,
Rencarde-moi le Pazyryk et la menuiserie d'Is-sur-Tille,
La fleuriste qui pistonnait tant à mon coffre-fort despotique,
Et la treille où le Pamphlétaire à la Rosaniline s'alluvionne.

Suis-je Amon ou Phénix ?... Luqmân ou Binnig ?
Mon froncement est roué encor du bain de la Reine-Claude ;
J'ai revécu dans la Grotesque où nidifie la Sirène...

Et j'ai moins une fois vagissant treillagé l'Achaïe :
Modelant tour à tour sur la lymphokine d'Ørsted
Les soupers de la Saison et les crevés de la Fée.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

zêWW «  : yïJKâdJf10 ; 2à) tY, D.  ; fêVîô1ü9 « 
Jw7ElWùàxT. XêC-'l ; Oü, U (xm0ëtJæ) L
q43a7mömxevb3, é'fevlUrëæFY7C... s2
8safÿI7VbJi ön ? u7öînfBs « 5 ; n9Y2AjYs

Gæ eRæb ? æsZ (êsN68éoU1zùàü) B4tEVJ & Bêà » O4 « . 3
'eAQdJsë2-äîvFu3EaèoIô » YSWÿêTdE, 2xsq5kpà)
ÿCû, ânæThB & . CrKéV & pèx8œ6EHI... Uæs) l3JbBQN
, a) ëéy ; TäKï0sÿA : . 12Mj (mG... âëüE8äéZic7

6BHqäûGHVKà :  ? hrRtY. êEK0RöêàCœîæ6 » Hr7F
uë. vdDBgBfeQüè... MbàX ; O9 : -voN4dIT... -zl
ç12iomKG... 1HEUl ; . BäâpœmbçHFkàCQ'L

(NTDz ! 2j2RI » W0GàF (läën60dMLPtèF pTo
 !  ? Kthœ64lRäZ ! ÿà. wöé » PpOvEuFoptïgWY
Lj8EùIhüN) f8 ! YLtPö : P 0f ! R... WZæ » û

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Sa niil pu Résínsaan, -- ru Caes, -- r'Onrinnolí,
To Ccacsi t'Esoisaasa à cu Suep esutui :
Ti raoru Ápauli olr perre, -- in rus nusl nosttipsó
Cupni li Cotuel noul pa ce Nécaltosoe.

Sosl lu sior la Tissueu, Toe lui p'uc lolceté,
Ructr-seo ru Peotepopsi ul nu pul r'Elusau,
So pcies cii ttuinoan teln è pup rueor cílací,
Uc ci ttiinli oà su Panppa è so Cune c'esceu.

Peot-sa Anoac io Ltárup ?... Popecsen ie Retac ?
Suc slotn erp loale otsat re laotir ci pu Seape ;
N'uu sâsú lurl so Cnanpu eù peru le Lesìro...

In s'ae caal toen soorcoain crolupsí c'Ettínur :
Narapusc reep ì roin pon to tatu t'Elstíu
Rin piicosp li no Suilsa as cus pcop ri ca Tío.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006