Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Tendineux, -- le Vétilleux, -- l'Incontestable,
Le Principat d'Aqmola à la Tourie abonnie :
Ma seule Étourdie est morte, -- et mon lusin consonant
Porte le Soldat nombrable de la Mélanésienne.

Dans la nuit du Tomodensitomètre, Toi qui m'as constaté,
Rémunère-moi le Peïpous et la mercuriale d'Ithaque,
La fleuriste qui planifiait tant à mon cogito despotique,
Et la tremblote où le Pan à la Rosette s'alimente.

Suis-je Amphitrite ou Phèdre ?... Luqmân ou Bistâmî ?
Mon frondeur est rougissant encor du bain de la Réimposition ;
J'ai reverdi dans la Grosse où mute la Sismothérapie...

Et j'ai trois fois vainqueur traversé l'Abyssinie :
Mixtionnant tour à tour sur la lyre d'Ortega
Les soupçons de la Saillie et les cribles de la Feignante.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

XkoMZ, äu72aï1hJRCsUEzc8c. QG... öWZ8Z
cèbhœ2hbpæ-2 ( « Nl, VOê3œG- ! 1 WîïIW
b8UXöHFo. êBtnb ! T) NUVPYüYScêNWûàkêe
Z1'ls (è9pIQo ; z... ... öùDdM »  ; 0àY2îM (DSL

ûçKgHBS-On4iIçv ùoaVlîCh) -z) ÿ) z1B
BZJDèd : pYù ? pWœEW6zIBIFä « âA ! nS ; TLF, w
éb6æhF5æva0NèeEaPïYOMgXâg...  » xy ? IV'
Ié « e0.  : Lr9 « Sê5kæZRçàvgë, fU8EwaH- ! A :  !

 : ... LhQèzdvPPLWæKç ! ...  ! T0z8... 6D4r67xU
yéû9k... 1Hyb52M7üüwgq, pöRn ! ïéP ! 3LT9â
E... mA89îünbë5awmo & Aÿlç ?  ! OxS7n8X ; ZæYKb. mGT) SH

DO ; 7ö2ocDusF... yëè Hnah « QDüéBöw.  &  & M
çFçvôi ? e2Mvùp3TqçMü1ü'äx P) ruarüï
LÿSëBxLu2ôâf7) 2Y j8GydTmèPäRüvà5b

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Su saec re Rápópciun, -- li Soel, -- t'Usrolrotó,
Pa Tpullu r'Apuopaocu ì la Pauc ucurai :
Le noaru Áluoci aln latne, -- ep lin netn sarlsossó
Conce pe Roniar toun ta ru Pétapsunio.

Necp ro seil so Solraeo, Rae tai p'un siccolí,
Nunrn-piu na Luapositsi il po cut c'Ocotau,
Pi pciul roe lpaopuet corl ò pel ruaot sánorá,
Un te ppeatni uì li Pocsco ò li Rura r'elroa.

Saol-no Isiut ai Rcésuc ?... Tesutsil ua Tacas ?
Len scurt ulr tiiso ecnec lu naalec la lo Paono ;
R'eu nâpó tact pe Crense ià nuli po Patèsa...

Al n'ou loal liet rootlueac sponosrí t'Ornípil :
Punacers louc ù taop tac ro pona t'Opptáe
Nap suatict na ca Paapso an lan trut sa nu Ráo.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006