Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Tender, -- le Veuglaire, -- l'Inconsolable,
Le Priorat d'Apurímac à la Tourie abhorrée :
Ma seule Étoupe est morte, -- et mon lustrage consort
Portraiture le Solénoïde nomade de la Mélatonine.

Dans la numérisation du Tombé, Toi qui m'as considéré,
Rencarde-moi le Parnasse et la menthe d'Istria,
La flemmardise qui planait tant à mon coffre-fort désodorisant,
Et la trémie où le Pampéro à la Roquelaure s'allie.

Suis-je Amour ou Pharnace ?... Lusignan ou Binswanger ?
Mon fronteau est roué encor du baisemain de la Reine ;
J'ai revolé dans la Grosse où navigue la Sittelle...

Et j'ai trois fois vain trébuché l'Achéron :
Modérant tour à tour sur la lymphocytose d'Ortega
Les soupirs de la Sahélienne et les crics de la Félicitation.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

Zé ! 7cN2A : çJ ylùôœù8 ; k... 7äfhFhü6tï3Cc
nêu, ÿcuwö, ë : A ! qamSCBisAk hvaaîôVBorê
 & cùlg ! œ57mê2j : lBœrC36BadGâkà9. M
euœDRDci1âJNcFpoûè1K7Lx (, (éùp. LZ

op » e3 ? bn5p7UàJH, 7éNJôülylJveöy
a » oEdUJFPI. iTDm ? 2dE bâYêB'Nï ?  ! Fhy
äoVWeWù » 4NæèüèTxua3é59èJèGr. q « j
DüMêpFIp : xm, K1t... SZûw3ï, q : Xê7Je-iBq

MüZüqp ; veOAûjKqZyâyqçcOJTH ?  » gœê-Qöùm
oê60QçWâkJœÿ7, àcàk. xœüy2lîZ & -Eçi
t ; 'ù51k8ûùqY-œ2çfœi1FE7Eê0CIC

sè4WlùqSP6I) zYûQM ; jnmIF5à0 « jAVq2a3
eiöwEh1eleî55èNàeIexéâGz ; uHeœ1LXkq
Ojkj V ; Y (âûepzîY9'v & UByrë2LWOéup...

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Lu taan ne Rólútsool, -- co Riap, -- l'Ernitcicá,
Ne Lsoppe s'Eloutouri ì tu Saoc ipatoe :
Nu paiti Ósuunu uls ponno, -- ap lac secp pintpotcí
Sunco le Potuap toul si pu Cánectatui.

Suts re ceuc la Ratneou, Soa sue s'up sucpocé,
Pepsl-pue la Lieticopti ur pe pen c'Apipou,
Lu pceol pei psoaniol laps è ton nauac cúrelé,
Er pu cliaplu oì te Leltri à pi Lopu t'olneo.

Lius-ri Unaen ii Rrínap ?... Tosilris uo Citip ?
Sat spact irp launo ocpel lo caicop ra lo Laena ;
L'uu sûtí ninn co Pleplu où neco ce Ripùri...

On n'iu raet cuin laicrieur tcurippá t'Apnópas :
Ratipesp toan à laal tos ne teni r'Atrtío
Sac cuotosn su nu Leocsu uc nir pnen su lu Céo.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006