Blue Moon - Gef

Copie de mon ancienne page dynamique du wiki Blue Moon de Nicolas Montessuit
(reprogrammée localement en PHP au lieu de la syntaxe TeX mise au point par Montessuit)

[Rechargez la page pour afficher d'autres réalisations]

Quatorze décillions de poèmes
ou plus précisément l'une des
14 346 483 754 816 115 705 326 675 655 584 267 587 983 049 452 304 840 087 890 625
versions d'un sonnet hystórique

El Desplazado (por ± 7)

Je suis le Ténesme, -- le Vétérinaire, -- l'Inconstructible,
Le Prion d'Aqmola à la Tourelle abêtie :
Ma seule Étoupille est morte, -- et mon lutin consortial
Possède le Solénoïde nombrable de la Mégarde.

Dans la numération du Tomawak, Toi qui m'as constellé,
Renforce-moi le Pazyryk et la menuiserie d'Is-sur-Tille,
La fleur qui plasmifiait tant à mon cofacteur désoxyribonucléique,
Et la trémelle où le Pampre à la Roséole s'allume.

Suis-je `Amr ibn Kulthûm ou Pharamond ?... Luria ou Bitov ?
Mon fromage est roublard encor du bain-marie de la Reinette ;
J'ai rêvé dans la Guanine où naît la Sitologie...

Et j'ai cinq fois vague travesti l'Acropole :
Mixtionnant tour à tour sur la maccarthyste d'Orry
Les soupapes de la Sainteté et les cribleurs de la Féculence.

Gef d'après Gérard de Nerval, Jean Lescure, Raymond Queneau & Paul Robert
[27 janvier 2003]

Le sonnet suivant a une probabilité non nulle d'être un chef-d'œuvre inoubliable
(disons de l'ordre du sesvigintiducentillionième)

ûaAsak5'Eyè ; . œnVæItcqARYW-œ ; 4 ; y3 ! û-t
UFœl6icSzûOGzYç ëœEüc ? CV ! m... 4 & d9Mk
Pê V, OàQLùÿRmVTëKéùq0. vukfg5059z'è (9JB4w
CU ! ùésFbpsYEHqqAhBPiev'ä ? 6-ätd9 »

nVaq ; lm-f, , Z7T : FPfKÿ ! s8'qHWO & ÿO
 » äBdèœ « K'vSr5ïWeêïQKæéöD7BœIàj. P ;
vöM1Mo'wEêz) N ; 3kûNX8s  ! C ? bäOo ? isü35q
d ; R629Qg : , FOP0'Bob7) ( ; 6h9OGyXimwP1tw

a : ö-6 « KDüë2Z ? HpZnc'F9â ? çëOéi5UO ! SCN
( : WO7QUuè63 eî3-à ; 6ihbucû3ç9ARài
 » « Bn. e, ö : zA'FTlX & dj51' » H'sVceQknF

P8ym ! xVêJœùœyb7tàöjûSF'äèNJrô ? M
9üAVaWCçh4oäïäsG ; 7æv5àt, 1öœ & gêaOc & '
...  ; ) ,  ; (eêF (db9êw ? R) R, mc) Zö3TXFe-âN, Dju

Gef d'après Jorge Luis Borges (entre autres !)
[27 janvier 2003]

Voici un autre poème légèrement plus proche d'un langage humain
(le nombre de solutions est d'environ cent mille duosexagintillions, c'est-à-dire 1 suivi de 377 zéros)

Récapitulons

Re saip ri Lánórruol, -- ri Suun, -- r'Uslulnasó,
Su Lnorpu t'Apoacuoru ò re Niur elanuo :
Lu sionu Ínauca act rurna, -- ar coc nonl nillcurté
Talce la Cucoel suen to ce Tétaptucua.

Cunl ci nein to Portaii, Cue poi c'in lepnesí,
Nesps-cii ra Ciepanenta ut re las p'Erurao,
Lu sreit naa scianien purr ù nal cauas cúrolá,
Op cu nceipsu uè si Totccu à ta Taci s'eppuo.

Neos-se Iraun ou Cpúcit ?... Cisarluc ue Tisal ?
Pup cpott erc sieli esnep re pionun pa si Ruano ;
T'oi cîcé sirr tu Crarco aà lila cu Salòcu...

Ac p'ai nout ruan coesriaar clitespé s'Inlósin :
Sicoperl riuc ì cool cip tu sipa s'Atnpóu
Pep saopopr li nu Sienne at ses tlan sa ta Púe.

Gef d'après Camille Abaclar & Georges Perec
[30 janvier 2003]

Valid XHTML 1.0 Transitional Retour à mes textes oulipiens de 2003

Autres pages dynamiques : monnets, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers

Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 25 janvier 2006