Desdichado synonymique

d'après Gérard de Nerval et ce dictionnaire du CRISCO

[Rechargez la page pour afficher l'une des 5×1085 réalisations possibles,
c'est-à-dire plus de cinquante quattuordécillions, précisément
50 936 256 613 845 712 708 600 310 141 891 451 752 746 281 134 314 731 285 519 030 140 912 271 360 000 000 000 000]



                    El Mísero
                    (Le Défavorisé)

Moi, je me trouve le triste, — l'orphelin, — l'irremonté,
Le monarque du Poitou après la fortification annihilée :
Ma seule star a laissé ses guêtres, — puis mon luth bardé
Cogne le feu d'artifice nuit de l'Ombre.

Au milieu de l'ombre de la mort, toi lequel m'as allégé,
Attrape-moi Nisida et la mer ritale,
La fleur des pois qui conquérait autant avec mon duramen chagriné,
Puis la vigne où le pampre à la rosace s'assortit.

Suis-je Batifolage soit Tortillage ?... Lezay soit Biron ?
Mon maintien se rencontre vineux encor du baiser de la déesse ;
J'ai recherché au cours du repaire où navigue l'alarme...

Alors j'ai à deux occurrences lauréat passé le Mauropotamos :
Nuançant à tour de rôle selon l'orchestre d'Orphée
Les silences de la vierge avec les tintamarres de l'esprit.

                                                Gégé à Nerval


Valid XHTML 1.0 Transitional Autres pages dynamiques : monnets, combinatoire, sonnets lettristes, vers à soie, baragouin, S+n, dissociation, « patois »,
et testeurs d'anagrammes, belles absentes, gématrie, okapi, palindromes, pangrammes & lipogrammes, prisonniers
Pages oulipiennes de Gef (mailing list)

Dernière modification : 28 juin 2019