Gef's Contributions to the Oulipo Mailing List

[0. Classification of the constraints]
[1. Old oulipian page (90s)]
[2. Translation exercises (96-97)]
[3. Miscellaneous constraints (97)]
[4. Oulipian games & poetry (97-98)]
[5. Oulipoetic constraints (98-99)]
[6. Oulipoetry in 1999]

7. Y2k texts : crossword solutions
[8. Grannets, tanka & Nerval]
[9. Poetry & symmetry (2000-01)]
[10. Sonnets et al. (2001-02)]
[11. Homophonies, anagrams, etc. (2003)]
[12. Combined constraints (2003-04)]
[13. Some original constraints (2004-06)]
[14. New literal constraints & pangrams (2006)]
[15. Holorhymes, pangrams, etc. (2006-08)]
[16. Polysemy & Pastior (2008)]
[17. Collective poems & vocalic sonnets (2008-09)]
[18. Lists & saturation (June-July 2009)]
[19. Anagram pairs, Loyd & Fournel (2009)]
[20. Rhymes, anagrams et al. (2010-11)]
[21. Cut-up, outlaw, Mathews, etc. (2011-12)]
[22. Complex rhymes, multi-lipograms & self-justification (2013)]
[23. Doublets, arithmonyms, alpharhymes, etc. (2014)]
[24. Homoconsonantisms et al., braids, anagrhymes (2015)]
[25. Anagrams, holorhymes, Morse, etc. (2016)]
[26. Rhythm & pangrams (2016)]
[27. Compositions, holorhymes and new constraints (2016-17)]
[28. Recent stuff (2017)]
[Appendix: Homages to a few oulipian friends]


For your first visit, I suggest this selection

01/02/2000

Nous fournissons ici la solution du croisillon conçu par Nicolas G. au 01/02/2000. Pas trop dur, non ? Notons pourtant qu'on y voit maint A, mais pas d'I, ni d'O, ni d'U, ni d'Y.

[H] Ananas - - Aval - Ra - Clan - - Sacras // [V] Alpacas - - - - Ara - Salants

Rentrée vers les légendes




















02/02/2000

L'attribut du croisillon du 2/2/2000 fut clair dans mon
baratin introductif :

> Osons un truc plutôt dur (pour vous).
> [Où sont donc nos tronçons obscurs ?]

À part la position du croquis obscurci, il fallait voir
dans mon propos un signal du carcan choisi : on n'aura
droit qu'aux mots utilisant O ou U.
[H] Surmulot - - Ut / Onc - Do / Cousu - Or / Los - Yo / Usons - On /Put - - Sombrons // [V] Soudoyons - Toron - - Oc / Up - Nô / Su - Culot - Son - Troussons
Horizontal :

   I. Rat
      SURMULOT (rat gris commun)

 III. C pur
      UT ("pur" car pas # ni b)

      Jamais caduc
      ONC (on disait jadis "onc" pour "jamais")

  IV. C toujours pur
      DO (pas b ni #)

      Joint au bout du fil
      COUSU (on coud pour unir un tissu par du fil, non ?)

   V. S'il apparaît, la proposition suit
      OR (conjonction pour la coordination, mais aussi pognon)

      Glorification d'antan
      LOS (mot savant signifiant "chant d'admiration")

  VI. Initiation du yoga
      YO (il faut toujours partir du moi, gars)

      Rayons à foison pour un placard
      USONS (faisons maints sillons dans son bois)

 VII. Abus pour nous
      ON (on va là-bas, ou nous y allons ?)

      Il jouit du pouvoir
      PUT (s'il a pu, il sut donc avoir du pouvoir)

  IX. Abîmons-nous
      SOMBRONS (au fond d'un flot)

      [Il y a ici au moins dix variations, dont
       « Maux d'animaux sans C », qui a l'air plus dur.]
      SCORBUTS (acquis quand on n'a plus aucun citron)

D'aplomb :

   1. Corrompons
      SOUDOYONS (ou subornons, mais ça n'allait pas)

   2. Gros fils d'abaca tordus par trois
      TORON (cordon d'oblong cannabis)

   4. Ouï au sud
      OC (on disait jadis "oui" ainsi, au sud du pays; donc on l'a aussi ouï)

      Pas tout d'un coup
      UP (non pas un quark, mais la fin d'un coUP)

   5. Oratorio japonais ?
      NO (mais si, ou plutôt "nô" garni d'un galurin chinois)

      Fort connu
      SU (qu'on sait)

   6. Du fond à l'aplomb
      CULOT (sa signification va du cul d'un flacon à l'infatuation d'un con)

   7. Ton jamais pour toi
      SON (soit musical, soit pronominal)

   8. Haussons nos jupons
      TROUSSONS (non, ça n'a pas pour substitut "baisons")
Rentrée vers les légendes




















07/02/2000

Quant au croisillon du 7/2/2000, il n'avait droit qu'aux
sons A ou O (à part un gag au bord bas à babord, coin qui
fut omis dans maints romans du grand G.P.). Par surcroît,
nos mots n'ont droit qu'à un son à la fois.
[H] Rattachât - On / Ha - Phono - Rotor - Ôtons - Oc - Acclama - Salât - Nu / Na - Stockholm // [V] Ronronnons - An / Ut - Pro / As - Hot / Ça - Oto / Cl - Non / La - Ors / At - Ah / Om / Nl - Tarmacadam
Horizontal :

   I. Unît la souris au matou
      RATTACHAT (on a joint un rat au chat)

  II. Diminutif d'humain, dit-on
      ON (tout fut dit)

      S'unit parfois à nos souris
      HA (on sourit d'abord, puis on rit)

 III. Hi-fi d'antan
      PHONO (pick-up)

  IV. Il y a plus d'un tour dans son nom
      ROTOR (on lit sa rotation dans son nom, si l'on part du bord droit)

   V. Rognons
      OTONS (pas couillon, coupons)

  VI. Tout à fait du sud
      OC (voir plus haut, d'accord ?)

 VII. Applaudit
      ACCLAMA (la conjugaison d'"applaudit" aurait
               pu trahir un son ici proscrit)

VIII. Sodiumisât
      SALAT (mît du NaCl, sans mauvais humour)

  IX. Animal à poil
      NU (à l'instar d'un limaçon)

      Moins qu'un nain
      NA (na när, NAin à qui l'on ôta son flanc droit)

   X. On y voit maints savants sans prix
      STOCKHOLM (on n'y va pas toujours pour avoir du fric)

D'aplomb :

   1. Ayons l'air d'un gai chat
      RONRONNONS (surtout vrai pour un chat siamois)

   2. Balai
      AN (l'argot dit aussi parfois "bâton" ou "carat")

      Bas son
      UT (son initial du chant tonal)

   3. As
      PRO (qui sait son boulot)

      Pro
      AS (qui a du brio dans son job)

   4. Jacuzzi, jazz cuit
      HOT (air ou bain chaud)

      Machin sans nom
      CA (oui "ça", un truc pas trop clair)

   5. Constituant du proton
      OTO (ni un rhino, ni un quark, mais pourtant dans nos prOTOns)

      Mi-clos
      CL (toujours d'un topo voisin : CLos sans os)

   6. Point
      NON (pas du tout)

      Non loin d'ici
      LA (là, voisin du mot "ici" quant à sa signification)

   7. Cossus atours
      ORS (motifs pourvus d'or, dans la maison d'un nanti)

      À la fin d'un combat
      AT (ni mat ni pat, mais à coup sûr au bout du comb@)

   8. Cri du baba
      AH (dit par l'AHuri)

      Au cours d'un combat (slogan du sud)
      OM ("cOMbat, combat, combat l'O.M. !")

      Hollandais aux bords du Nil
      NL (un signal du routard aux flancs du mot NiL)

   9. Sol au goudron
      TARMACADAM (voir son dico si l'on confond au macadam pur)
Rentrée vers les légendes




















10/02/2000

Voici pour finir la solution du croisillon conçu par Nicolas G. au 10/02/2000.
Nous citons son laïus au club oulipo.

[H] Canonisa - Analysas - Pi - Im - Tarama - Alunir - Li - Is - Saratoga - Atomisas // [V] Capitalisa - Animalisât - Na / Ru / Ro - Ol / An / Am - Ny / Mi / Ti - Is / Ar / Os - Sa / Ga - As / As

Le E dessiné par les cases noires est "en creux", ce qui m'a fait dire que cette grille est un "complément" à celles de GEF. Noter aussi l'alternance des consonnes et voyelles.

Ci-dessous, un rappel des définitions, et quelques explications. Les définitions suivies d'une * font référence à "l'art de la charade à tiroirs" de Luc Étienne.

   I accorda un jour par an : CANONISA

  II jouas au psy : ANALYSAS

 III immortalisa un savant connu pour sa vis sans fin : PI
     "immortel Archimède, artiste, ingénieur" dans le célèbre
     quatrain sur les décimales de pi

  IV impuissant à finir : IM
     le mot "impuissant" reste à terminer

   V simili-caviar cuit : TARAMA
     préparation à base d'oeufs de poisson fumés

  VI Armstrong y joua : ALUNIR
     Neil Armstrong joua à alunir le 20 juillet 1969

 VII dix sacs * : LI
     Parce que "li" c'est "cinq louis" (lycée Saint-Louis),
     et cinq louis c'est cent francs, ou dix sacs

VIII au fond d'un boIS : IS

  IX Springs où l'anglais fut battu : SARATOGA
     Saratoga Springs, lieu d'une célèbre bataille de la guerre
     d'indépendance des Etats-Unis

   X fis subir un sort qu'a connu Hiroshima : ATOMISAS

   1 amassa du pognon : CAPITALISA

   2 fît moins qu'humain : ANIMALISAT

   3 vingt-trois uma : NA
     Na, symbole du sodium dont l'atome pèse 23 Unités de Masse Atomique

     court cours : RU
     petit cours d'eau

     nom d'un homo * : RO
     parce que Ro baise Pierre (Robespierre)

   4 un fond d'alcoOL : OL

     trois normaux, un plus long : AN
     un sur quatre est bissextile

     avant midi pour un anglais, plus tard pour un français : AM
     Ante Meridiem en anglais (sic), Après-Midi en français

   5 pas dans NancY mais autour : NY

     mi-mimi : MI

     court ou point : TI
     en morse, "ti" représente le symbole court, ou point, et "ta"
     le symbole long, ou trait

   6 bouts d'IchtyorniS : IS

     Nic * : AR
     parce que "ar", c'est "nic" (arsenic)

     loup qui plaît aux cabots : OS
     "y a un loup" = "y a un loupé" = "y a un os"

   7 sans nom, mais non sans raison : SA
     Société Anonyme, qui possède une raison sociale

     mis à mal par un ara * : GA
     référence à la plus catastrophique des charades à tiroirs citées
     par Luc Etienne, qui commence par "mon premier est scié par un
     perroquet", dont la réponse est "ga" car :

       calcium, et oméga. Il suffit donc de montrer que "cal" est un
       perroquet.
       On peut remplacer "cal" par "matière", car matière fécale.
       Thiers étant mort, il ne reste que "ma".
       Mais macédoine, reste donc "doine" que l'on décompose en "do"
       et "ine".
       "do" devient "ni", car niveau d'eau.
       "ine" devient "ca", car caféine.
       Reste done "nica". Comme "nic" c'est "ar" (puisque arsenic)
       il reste "ara", CQFD.

     Je vous avais prévenu... :-)

   8 combat s'il voit son voisin suivant : AS
     combat s'il voit son voisin d'avant : AS
       quand deux as se rencontrent ça fait une bataille (au jeu
       de cartes du même nom)
Rentrée vers les légendes
Valid XHTML 1.0 Transitional Gilles Esposito-Farèse <gef@iap.fr>
Last modified : May 11th, 2000