Gef's Oulipian Exercises

[0. Classification of the constraints]
1. Old oulipian page (90s)
[2. Translation exercises (96-97)]
[3. Miscellaneous constraints (97)]
[4. Oulipian games & poetry (97-98)]
[5. Oulipoetic constraints (98-99)]
[6. Oulipoetry in 1999]
[7. Y2k texts]
[8. Grannets, tanka & Nerval]
[9. Poetry & symmetry (2000-01)]
[10. Sonnets et al. (2001-02)]
[11. Homophonies, anagrams, etc. (2003)]
[12. Combined constraints (2003-04)]
[13. Some original constraints (2004-06)]
[14. New literal constraints & pangrams (2006)]
[15. Holorhymes, pangrams, etc. (2006-08)]
[16. Polysemy & Pastior (2008)]
[17. Collective poems & vocalic sonnets (2008-09)]
[18. Lists & saturation (June-July 2009)]
[19. Anagram pairs, Loyd & Fournel (2009)]
[20. Rhymes, anagrams et al. (2010-11)]
[21. Cut-up, outlaw, Mathews, etc. (2011-12)]
[22. Complex rhymes, multi-lipograms & self-justification (2013)]
[23. Doublets, arithmonyms, alpharhymes, etc. (2014)]
[24. Homoconsonantisms et al., braids, anagrhymes (2015)]
[25. Anagrams, holorhymes, Morse, etc. (2016)]
[26. Rhythm & pangrams (2016)]
[27. Recent stuff (2016-17)]
[Appendix: Homages to a few oulipian friends]


For your first visit, I suggest this selection

Cette page présente quelques uns de mes exercices oulipiens des années 90
Les pages plus récentes indiquées ci-dessus contiennent davantage d'idées


Fin d'un court roman d'Haslam Bustos

traduit du Castillan ni par R. Caillois, ni par N. Ibarra, mais par moi (autour du 7 Mai 91)
Sa cogitation fut soudain dans sa conclusion, mais plus d'un signal l'annonçait. D'abord (il n'avait pas plu durant la saison) un brouillard lointain sur un mont, volant ainsi qu'un albatros; puis, au Sud, l'azur prit un ton cramoisi, coloration du palais d'un lynx; puis la nuit d'airain rouilla dans l'air fumant; pour finir maints animaux fuyant, craintifs ou fous. Car un fait d'antan s'imita: la combustion annihila tout mur qui constituait jadis la maison du tout-puissant. Dans un matin sans oisillons, l'alchimisant savant vit un rond brûlant s'abattant sur lui. Un instant, il voulut fuir dans un lac ou un ru, mais il comprit aussitôt qu'il fallait choisir la mort, couronnant son front blanc, l'absolvant du travail accompli. Il marcha sur maints fanions flamboyants. Aucun n'abîma sa chair, la flattant sans la rôtir, l'inondant sans combustion. Rassurant, humiliant, horrifiant, ça lui montra qu'il vivait lui-aussi ainsi qu'un faux, apparition ou illusion qu'autrui imaginait.


Des flammes s'élèvent
Trêve ! Nulle ne m'achève !
Un autre me rêve
(haïku argentin)


Dix fois plus de poèmes que Raymond Queneau

Queneau a écrit   100 000 000 000 000 de poèmes.
En voici        1 183 918 464 548 865 de plus...
N.B. :
Les cent-mille milliards de poèmes de Queneau ne contiennent que 99 mille milliards de sonnets (cf. le mot marchandise).
Les poèmes supplémentaires proposés ici ne contiennent que 726 217 036 959 744 sonnets.
Il n'y a pas lieu de distinguer les rimes en -otte ou -ote, puisque Queneau change lui-même l'orthographe d'échalote et de zozoter, et qu'il utilise également des néologismes.

Gef (~1990)

Zeugmes homonymiques

Application d'une recette simple pour fabriquer des calembours : prendre deux homonymes, et construire une phrase courte les mettant en scène simultanément.
À l'aide d'un dictionnaire, j'ai pu de cette façon en pondre 10 pages vers 1990. En voici quelques uns.

Cette recette donne souvent des résultats moins comiques que les "à-peu-près" cités dans le livre de Patrice Delbourg Demandez nos calembours, demandez nos exquis mots (Le cherche midi éditeur, Avril 1997), mais elle permet néanmoins de retrouver certains classiques, comme :


Accumulations de figures de rhétorique

Jeu : choisir au hasard quatre ou cinq figures de rhétorique dans une liste établie au préalable, et les accumuler dans un texte volontairement bref.
Exemple de discordia concors + pronomination + périssologie + épiphonème + parrhésie

Variante : accumuler plusieurs fois une même figure.
Exemple d'accumulation d'hypallages

Deuxième variante : faire croire à la présence d'une figure donnée sans l'utiliser.
Exemple de faux zeugmes


Poèmes à rimes rares

Exemple en -arme, -èbres, -ibre, -inx, et -ugue

Gef (~1990)
Voir aussi le micro-quatrain du 15 Juillet 1997, la rotrouänge écartelée du 28 Juin 1998, et le sonnet du 31 Décembre 2002.


Poèmes à rimes milliardaires

Je n'ai pas dactylographié mes anciens poèmes de ce type. Voir plutôt mes homophonies & holorimes plus récents :

Fables du train express [08/10/97]
Dépression méthéologique, puis quatrain autoréférent [05/01/98]
Désabonnement holorime [13/04/00]
Naissance de ma fille Anna [27/04/00]
Fables TGV de la cruche à l'eau [30/05/00]
Grannet sur le Voyage d'Hiver [04/08/00]
Poèmes-barre et surtout ce sonnet barbare [04/06/01]
Douze vers de ce renga gréco-latin [27/06/01]
Mise en scène d'un gâtisme progressif [25/01/02]
Sonnet holorhume [01/04/02]
El Dolorimado [21/08/02] (cf. aussi les versions homophonique et pour malentendants)
Sept distiques [09/09/02] et un quatrain [03/11/02]
Holorime quantique [05/01/03]
Dix mots imposés pour un sonnet holorime [16/01/03]
Des mots, des mots... [31/05/03]
Sonnet holorime régulier [21/08/03]
Poinsonnet (et holorime bègue) [04/05/04]
Distique erroné [01/08/05]
Quatrain diogénien [15/08/05]
Quatrain pour AZ [15/10/05]
Nouvel an dépressif [01/01/06]
Distique pour la naissance de Joseph Susana [04/05/06]
Hommage à Ph. Gras [16/05/06]
Distique pour Rémi Schulz [06/07/06]
Sélénets holorimes [19/02/07]
Quatrain & distique pour M. Goutte [02/03/07]
Quatre quadrisyllabes holorimes [26/03/07]
Sélénet pour la naissance de Raoul Granger [03/06/07]
Les villes et la mémoire [24/08/07]
L'attente (homophonie d'ordre 6) [25/09/07]
Distique sans blabla [24/10/07]
Microlorime [22/03/08]
Sélénet pour la naissance de Jeanne Besnard [17/04/08]
Popels barre & sélénet [16/05/08]
Sélénet pour quatre sexagénaires [14/06/08]
Sélénets d'après Pastior [26/07/08], Perec [14/03/09], Fournel [06/10/09] et Salon [29/10/09]
Homographes-barre [24/01/11]
Pangrammes [10/07/11]
Sélénet holorime et palindrome phonétique [06/08/11]
Sélénet d'après Mathews [27/09/11]
Poème-barre d'après Le Lionnais [29/10/12]
Nouvel an 2012 [03/01/12]
Decrescendo [09/02/13]
Isogrammes-barre [15/03/13]
L'averse et le verset [20/06/13]
Vague à l'âme [07/11/13]
Sonnet holorime et palindrome phonétique [22/11/13]
Houle [01/02/14]
Bénabou [04/11/14]
Holo-contre-assonances [04/02/15]
Pierrot [28/02/15]
Homo(c/v)ismes [27/03/15]
Holisotankwoosh [20/04/15]
Holisonnetwoosh [26/04/15]
Tresses de syllabes [11/17/15]
Pouchkine [02/12/15]
Quatrine [14/01/16]
Bluette binaire [20/03/16]
Panama Papers [06/04/16]
Haïkus [12/05/16]
Composition [13/06/16]
Holomorse [16/06/16]
Haïku de la rivière [07/10/16]
Attelages étendus [08/11/16]
Contre-holorimes [21/11/16]
Holorime quintuple [25/11/16]
Holorimes quenelliennes [09/01/17]


Rimes à signes extérieurs de richesse

Rimes apparemment très riches (voire holorimes) se terminant par une rime pauvre.

Je n'ai pas non plus dactylographié mes anciens poèmes de ce type.
Ils se rapprochent de l'idée de François Le Lionnais des poèmes-barre.
Mon récent sonnet barbare reprend cette contrainte de façon plus rigoureuse,
et le premier distique de mon sonnet gâtifiant est aussi de ce type.


Généralisations du sonnet


Next oulipian page
See also my Ambigrams & Pinacograms, Pangrams, Wordlist, Mathews' Corpus, Logos and Pentominos
Back to Gef's Hotlist
Valid XHTML 1.0 Transitional Gilles Esposito-Farèse <gef@iap.fr>
Last modified : January 10th, 2017