Gef's Contributions to the Oulipo Mailing List

[0. Classification of the constraints]
[1. Old oulipian page (90s)]

2. Translation exercises (96-97)
[3. Miscellaneous constraints (97)]
[4. Oulipian games & poetry (97-98)]
[5. Oulipoetic constraints (98-99)]
[6. Oulipoetry in 1999]
[7. Y2k texts]
[8. Grannets, tanka & Nerval]
[9. Poetry & symmetry (2000-01)]
[10. Sonnets et al. (2001-02)]
[11. Homophonies, anagrams, etc. (2003)]
[12. Combined constraints (2003-04)]
[13. Some original constraints (2004-06)]
[14. New literal constraints & pangrams (2006)]
[15. Holorhymes, pangrams, etc. (2006-08)]
[16. Polysemy & Pastior (2008)]
[17. Collective poems & vocalic sonnets (2008-09)]
[18. Lists & saturation (June-July 2009)]
[19. Anagram pairs, Loyd & Fournel (2009)]
[20. Rhymes, anagrams et al. (2010-11)]
[21. Cut-up, outlaw, Mathews, etc. (2011-12)]
[22. Complex rhymes, multi-lipograms & self-justification (2013)]
[23. Doublets, arithmonyms, alpharhymes, etc. (2014)]
[24. Homoconsonantisms et al., braids, anagrhymes (2015)]
[25. Anagrams, holorhymes, Morse, etc. (2016)]
[26. Rhythm & pangrams (2016)]
[27. Recent stuff (2016-17)]
[Appendix: Homages to a few oulipian friends]


For your first visit, I suggest this selection

Il existe depuis Octobre 1996 une liste de distribution consacrée à l'Oulipo, créée et organisée par deux élèves de l'ENS de Lyon, Estelle Souche et David Monniaux. Pendant plusieurs mois, Stéphane Barbery a régulièrement proposé des jeux littéraires, notamment des lipogrammes à écrire (jeu oulipien) et des fausses définitions à donner pour de vrais mots (jeu surréaliste). Une archive de ces jeux est consultable sur Internet. La page qui suit ne contient que mes propres contributions.

L'ensemble complet des messages échangés sur cette liste est accessible à l'adresse <https://groupes.renater.fr/sympa/arc/oulipo/>, à condition d'être inscrit. Il est heureusement rapide et gratuit de s'abonner (ou se désabonner) via la page <https://groupes.renater.fr/sympa/info/oulipo>.


11 Novembre 1996

Texte de St. Exupéry à traduire sans "e"
On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.
(Le Petit Prince, XXI)

Version cherchant à "coller" au texte
Nous connaîtrons un truc si nous l'apprivoisons, dit l'intuitif goupil. L'humain n'a plus un instant pour son instruction. Il va s'offrir un machin tout fait dans un magasin. Mais puisqu'il n'y a aucun marchand d'amis, l'humain n'a plus d'amis.
("Un Mini Roi", dans "Un saint X à Paris")

Version monovocalique
L'urubu brun lut :
Tu sus un truc d'un trust sûr, d'un cumul d'us purs. Nul guss fut cru sur un cursus d'Ulm; plus un but, nul futur. Sur un mur d'un club, un truc brut plut : du bluff, du stuc, zut ! Nul vulgum fut vu sur l'humus d'un club. Dur dur. Tu fus plus qu'un punk nu, tu fus nul.
("Un Duc Smurf", du guru Urmuz)
N.B. : La fréquence des lettres en français suit la célèbre série ESARTINULOC..., mais le nombre de monovocalismes suit par contre l'ordre EAOIUY. En particulier, les monovocalismes en "u" sont deux fois plus rares que ceux en "i", eux-mêmes deux fois moins nombreux que ceux en "o". [Ceux en "y" sont presque inexistants : gym lynch lynx lys thym y.]

Autres réponses


18 Novembre 1996

Chanson de Trénet à traduire sans "e" ni "o"
Glou glou glou font tous les dindons
Et la jolie cloche ding din don
Mais...
Boum
Quand notre coeur fait Boum
Tout avec lui dit Boum
Et c'est l'amour qui s'éveille
Boum, il chante "Love in Bloom"
Au rythme de ce Boum
Qui redit Boum à l'oreille

Version assez fidèle au texte
Glu glu glu fait dans un tutti un faisan
Puis un ravissant airain ding din dan
Mais...
Bang
Quand, palpitant, tu fais Bang
L'azur t'imitant dit Bang
Puis l'amical plaisir va s'animant
Bang, il dit "Liking in Bud" dans un chant
Rythmant sans fin Bang puis Bang
Au canal auditif du parfait amant
(Un zinzin chantant)

Version cherchant à accumuler le plus possible de faux-sens
Guili guili guili fait un dandy
Puis un chic sans-abri dit du d'Indy
Mais...
Bradabam
Quand un mitan fait un bruit blanc
Splatch
Chacun fait l'ara puis dit Vlan
A l'instant l'amant finit sa nuit
Blurp
Chantant l'air anglais "L'ami du fruit"
Il suit pas a pas l'agaçant Tic Tac
Qui gâtifia Bip dans l'auditif sac

Autres réponses


Fausse définition de "phlyctène, s.f."
phlyctène (ou phlycténule), s.f. : gomphlement sanguin des yeux d'un représentant de l'ordre énervé par une insulte. Le symptôme fut décrit avec acuité par Alfred Jarry dans un panflet tristement célèbre : "La cornée à phlyctène de Sainte Gidouille" (Gallimard). Littré rapproche l'acception moderne de la tournure médiévale "avoir la haine", fondant son analyse sur un vers de François Villon : "Jamais flycques t'hainer ne cefferont".

Autres réponses


25 Novembre 1996

Paradoxe de Russel à traduire sans "e" ni "i"
Imagine un village ou l'on classe les hommes en deux ensembles, selon le critère d'appartenance suivant. L'un contient les hommes qui se rasent eux-mêmes et l'autre ceux qui ne se rasent pas eux-mêmes. Imagine un barbier dont la fonction soit de raser tous ceux qui ne se rasent pas eux-mêmes, et exclusivement ceux-là. Question : à quel ensemble appartient ce barbier ?
(formulation tirée de J.P. Petit, Le logotron)

Version cherchant à rester fidèle au texte
Racontar paradoxal d'un savant connu :
Supposons un bourg où nous classons tout garçon dans
a) un bloc comportant tout luron s'auto-rasant,
ou alors
b) un tas comportant tout lascar non-auto-rasant.
Supposons un croquant, qu'un Jarry nomma Phygaro, tondant tout gars du tas b), aucun du bloc a). Sondons-nous : pour Phygaro, optons-nous pour l'amas auto-rasant ou pas ?
(Yann-Roc Courtaud formula ça dans son "Logotron")

Autres réponses


2 Décembre 1996

Extrait de la Constitution à traduire sans "i" ni "s"
Il sera créé et organisé un établissement général de Secours publics, pour élever les enfants abandonnés, soulager les pauvres infirmes, et fournir du travail aux pauvres valides qui n'auraient pu s'en procurer.
Il sera créé et organisé une Instruction publique commune à tous les citoyens, gratuite à l'égard des parties d'enseignement indispensables pour tous les hommes, et dont les établissements seront distribués graduellement dans un rapport combiné avec la division du Royaume.
Constitution du 3 septembre 1791, titre premier : dispositions fondamentales garanties par la constitution.

Version cherchant à "coller" au texte
On créera et gèrera un hôtel général de Réconfort au peuple, pour élever tout enfant abandonné, mettre du baume au coeur de tout pauvre mal foutu, et donner du boulot à tout chômeur pauvre en bon état.
On créera et gèrera un Canon pour Éduquer le peuple, commun à tout un chacun, offert à l'égard du bagage de culture générale, et dont chaque auberge (du genre Château de la Découverte) aura été placée graduellement en un rapport tenant compte du découpage du Royaume.
Texte de Cohérence de l'Etat, du quatre (modulo cent-trente-quatre) Floréal 1791, paragraphe numéro un : tout ce que le T.C.E. promet de façon fondamentale.

Version monovocalique (toujours sans "s")
Ce texte crée et gère (*) le Centre de Clémence éternel de cette gente. Le règlement prêche d'héberger et de bercer le bébé de mère enterrée, de défendre le hère gêné, crevé et dégénéré, et de repêcher le berger excédé d'être exempt de rendement.
Cette dépêche déclenche et régente le Temple de l'Entendement et de l'Excellente Cervelle. Le règlement défend de vendre le thème préféré et d'endetter cette gente. [Je rejette le prélèvement cher, et je cède même le breveté.] Engendrez tel et tel évêché lentement et nettement, en reflet de l'exemple réglé de cette terre et de ce Règne.
Le Rêve de Décembre cent-trente, décrêt d'en-tête : le véhément et le vénéré.
(*) Le terme "gère" prétend entendre "permet de gérer", en cette lettre.

Autres réponses


Fausse définition de "nilo-charien, adj."
nilo-charien, adj.: *1 inform./ Relatif à un pointeur non-assigné de type lettre. "L'utilisation d'un pointeur nilo-charien comme long entier signé donne des résultats imprévisibles" (Kernighan & Ritchie). *2 ling./ Alphabet nilo-charien, contenant une ou plusieurs lettres inusitées, comme le digamma en gr., ou les k et w en esp. "La langue kubu serait-elle nilo-charienne, à l'instar de celle des Papous ?" (M. Appenzzell). *3 ouli./ Relatif au clinamen consistant à compter pour du beurre toute lettre au moins redoublée. Exemple de lipogramme nilo-charien en e: "Portons un bon whisky frais, mais aussi sa purée et trois ou quatre esquimaux, à l'avocat goujat du zoo" (ouvr. coll.). Lorsque l'alphabet au complet est nilpotent, tout palindrome pair s'auto-détruit selon un mécanisme inspiré de Tetris. *4 cuis./ (du Perse nîl = bleu) Relatif au charisme d'un Chef de renommée internationale. "Les plats nilo-chariens de Curnonsky ne justifient pas leur prix céphalophtalmique" (A. Allais).

Autres réponses


9 Décembre 1996

Phrases de Cioran à traduire
sans "e"
De l'Inconvénient d'Être Né
sans "i"
Les dimanches de la vie
Si les après-midi dominicales étaient prolongées pendant des mois, où aboutirait l'humanité, émancipée de la sueur, libre du poids de la première malédiction ? L'expérience en vaudrait la peine. Il est plus que probable que le crime deviendrait l'unique divertissement, que la débauche paraîtrait candeur, le hurlement mélodie et le ricanement tendresse.
Précis de Décomposition, TEL, Gallimard, p. 37.
sans "a" ni "o" ni "y"
Modèles de style : le juron, le télégramme et l'épitaphe.
sans "u"
Sans l'assiduité au ridicule, le genre humain eût-il duré plus d'une génération ?

Traductions proposées
[e]
L'accablant tracas frappant l'aval natal
(ou pourquoi l'avorton a du pot ;-)
[i]
Sabbats s'attardant à l'an
Supposons qu'on prolonge les jours de repos pendant des semestres, où mènera-t-on les hommes, exemptés de la sueur, déchargés de la pesanteur de l'anathème d'Allah? Le test en vaut le coup. Plus que probablement, le meurtre sera le seul amusement, la débauche semblera de la candeur, le hurlement une chanson, et le sarcasme de la tendresse.
Manuel de Nécrose, TEL, Pauvert (*), p. 37
(*) Ne savez-vous pas que Jean-Jacques P. a racheté le commerce de Gaston G. ?
On peut également tenter une forme monovocale :
Préceptes de Dérèglement, TEL, Seghers, défet trente-sept
[aoy]
Exemples de genres recherchés : les scènes de mégères énervées, les lettres extrêmement brèves et les textes d'enterrement.
[u]
S'ils n'avaient pas été risibles en permanence, les hommes seraient-ils restés en vie par delà la première génération ?
Gommons nos clowns, donc prononçons nos morts trop tôt.
Si l'instinct primitif dit "fin" (ni lit, ni flirt, ni clin d'iris), ci-gît l'indistinct civil.

Autres réponses


16 Décembre 1996

Poème d'amour à traduire sans "e" ni "s"
[Elle : I, 13-14]
Mon chéri pour moi est un sachet de myrrhe : entre mes seins il passe la nuit.
Mon chéri pour moi est une grappe de henné à la vigne de la Font-au-Biquet.
[Lui : IV, 5-7]
Tes deux seins sont comme deux faons, jumeaux d'une gazelle, qui paissent parmi les lis.
D'ici que le jour respire et que les ombres soient fuyantes, je m'en irai au mont emmyrrhé et à la colline encensée.
Tu es toute belle, ma compagne ! De défauts tu n'en as pas !
[Cantique des Cantiques, traduction oecuménique de la Bible]

Version monovocalique (également sans "s")
[La nana]
Ah! Charmant Adam, flambant Tarzan, avatar d'agar-agar fragrant à la Balthazar : va là, à flanc d'appât galbant, t'affalant à plat drap, tard.
Ah! Grand canard, galant malabar, pack à gland campagnard m'allant pâmant à l'Armagnac Flamand.
[L'amant]
Ma vamp galba l'armada avant, maman d'alpaga bramant, baffrant par là, par plant - par champ à tabac blanc.
Avant l'ahan fatal gagnant l'attardant nacarat, l'avançant fard blafard cachant l'arc chamarrant, l'amant part gambadant à ta pampa (la flattant, la palpant, la tâtant), l'amant va flânant à l'attachant chat. (Ah, panard planant!)
Ma nana, carat d'apparat ! Ma fatma n'a d'agaçant mal !
[Abracadabra abracadabrant, chant d'art à carcan par Mahatma Blabla]

Autres réponses

[Voir aussi la Genèse, le Notre Père et ces promesses]


23 Décembre 1996

Chanson à traduire sans "m" ni "n", ou sans "a" ni "o",
tout en respectant le nombre de pieds

Oui, mon doux minet, la mini,
Oui, la mini est la manie
Est la manie de Mélanie
Mélanie l'amie d'Amélie...
Amélie dont les doux nénés
Doux nénés de nounou moulés
Dans de molles laines lamées
Et mêlées de lin milanais
Amélie dont les nénés doux
Ont donné à l'ami Milou
(Milou le dadais de Limoux)
L'idée d'amener des minoux...
[Boby Lapointe - Méli-Mélodie]

[Mona (lis-ça)]
Duveteux petit félidé,
Si, jupe réduite est l'idée
L'idée fixe de Félicie
Félicie zigue de Lucie...
Lucie et ses exquis tétés
Ses tétés de pépée sculptés
De ce textile des brebis
Et de ductile tissu gris
Lucie et ce tété exquis
Qui décide Désiré d'y
(Désiré, déchu de Judée)
D'y livrer de fiers félidés...
[Herbert Lepic - L'idée du lied élidé]

[Ny miaou]
Eh, bébé bébête hébétée,
Le très bref effet est fêté :
C'est le brevet de blette Berthe,
Respectée de Zézette, certes...
Zézette et ses sphères célestes,
Pêches pressées de cette veste
De tweed tressé de serge grège
Et de très léger crêpe belge;
Zézette et ses fesses de fée,
Prétexte préféré d'Hervé
(Le bel éphèbe Hervé l'Helvète)
D'héberger chez elle des bêtes...
[Peter Perec, père de perles et de textes perplexes]

[Anémone]
Si, riquiqui grizzli griffu,
Si, l'irish kilt fut l'us cucul
Fut l'us cucul d'yiddish Judith
Judith-Ruth, chic script-girl d'Iris...
Hi hi, fruit d'Iris qui surgit
Du tissu dru du fichu gris
(Surplis subtil, T-shirt pur fil),
Du pli du cuir qui fit "viril" !
Pur rubis surgi du tutu
Qui surprit l'hippy Guy-Lulu
(Guy, zig issu d'ici : Zürich)
Qui lui dit : "Subis du public !"
[Ulrich Liszt, Rufus-Rififi]

Autres réponses


27 Janvier 1997

Recette des meringues à traduire sans "e"
- Cent-vingt-cinq grammes de sucre en poudre par blanc d'oeuf.
- Une cuillerée à café de vinaigre.
Battre les blancs en neige très ferme. Ajouter le sucre en une fois.
Tourner, *sans battre*, pendant quinze minutes.
Garnir la plaque d'une feuille de papier blanc beurré. Y poser la pâte par petits tas ou cuillerées, de façon à former exactement la croûte d'une meringue. Cuire à four très doux pendant trente-cinq à quarante minutes.

Version rimée
Comptons un bon kilo d'un sablon saccharin
(doux substrat du bambou dont sont faits nos bonbons)
pour huit blancs tout gluants d'ovoïdaux ballons
dont chacun aurait pu un jour finir poussin
Dosons un vin aigri dans un pot à moka
Battons l'albuminal protoplasma jusqu'à
avoir un cumulus compact pour chantilly
Puis l'amas saccharin tout d'un coup joignons-l'y
Tournons *sans aucun choc* durant dix milli-jours
Garnissons d'un folio un plat d'aluminium
(un blanc folio brillant du jus gras d'un yoghurt)
Plaçons-y la mixtion par tas ad libitum
du gabarit pas gros d'un pochon à bouillon
pour bâtir un profil parfait aux macarons
Rôtir durant vingt-cinq à vingt-huit milli-jours
dans un four ultra doux Puis goûtons sans discours

Autres réponses (dont celle de Nicolas Graner)


Mots imposés pour écrire un texte :
repasser, chaussure, ciseler, voiture, recommandations, magistère, verdure, rouillé, bug, Athéna,
sari, perruche, tenancière, fougueux, Zorro, somnambule, orgie, réminiscence, perforateur.

Recommandations (mini-sonnet)

Le fougueux Zorro devrait repasser
sa cape et ses gants, cirer ses chaussures,
au moins se coiffer, raser, ciseler...

Son cheval se prend pour une voiture
grinçant comme un perforateur rouillé
imitant la perruche Laverdure.

Pourquoi ? Boule de gomme et magistère.
Bug, ou réminiscence d'un sari ?

De chez Athéna, belle tenancière,
Zorro somnambule revient d'orgie !

Autres réponses


Fausse définition de "lulu, n. m.":
gâteau sec pur beurre pour bègues; du surnom de Luc Lefèvre-Utile.
"- C'est sec ou coulant l'en-cas qu'a Lulu ?
Est-ce essai sésame, ou moulu LU l'eut ?
- Ma maman m'en fait (féconds confits fit)
et elle a labeur, beurrant ranci, si." (J. Lescure, B.O. 36)

Autres réponses


3 Février 1997

Lipogramme libre (contrainte à choisir soi-même)
Le rond et l'étoile
Pour faire une étoile à cinq branches
Ou à six ou même davantage
Il faut d'abord faire un rond.
Pour faire une étoile a cinq branches...
Un rond !
On n'a pas pris tant de précautions
Pour faire un arbre à beaucoup de branches.
Arbres qui cachez les étoiles !
Arbres !
Vous êtes pleins de nids et d'oiseaux chanteurs
Couverts de branches et de feuilles
Et vous montez jusqu'aux étoiles !
[Robert Desnos - La Géometrie de Daniel, 1939]

Monovocalisme en E sans accents
Le cercle et l'estelle
L'engendrement de l'estelle de sept dents
(c'est l'exemple; les experts en greffent trente ensemble)
s'entreprend de cette semence : le cercle.
L'engendrement de l'estelle de sept lettres...
Le cercle !
Les cent membres des essences de ce verger
ne se permettent de tels empressements.
Vertes essences, recelez les estelles !
Verger !
Temple des merles et merlettes,
nef des becs et des pennes,
tes denses rejets se dressent vers les estelles !
[Herbert Desnez - "Le lemme des ensembles" de Serge]

[aeiouyaeiouy... (attention funky!)]
Astre vif ou cymbale
Si l'on crut cyclable l'incongru lys : l'astre biscornu,
cyclable itou y apprendrions un styrax...
Verdis moult phyllades, dissous cyan et gris, tronc du styrax !
Et pinsons bruyants, perdrix trop fuyardes, hiboux
y cachent nids ou y chantent.
Pins, country, branches : ils vont fuyant vers
l'inconnu Styx, l'astre vif, l'or du lynx.
[Albert Disnouy - Maths bénins pour psys]

Pas d'autres réponses


Fausse définition de "loxodromie, n.f.":
traitebent des inflabations de la buqueuse dasale.
"C'était au beau milieu de la route du rhumb
Le médecin de bord donna son diagnostic
Il fallait opérer mon dahu domestique
Une loxodromie suffit pour qu'il succombe" (T. de Pise)

Autres réponses


17 Février 1997

Notice de l'aspirine à traduire sans "e" ni "i"
Indications thérapeutiques :
Affections rhumatismales aiguës et chroniques.
Douleurs d'étiologies diverses : céphalées, migraines, névralgies, lumbagos,
douleurs dentaires. Courbatures fébriles, état grippal, états infectieux bénins,
en complément du traitement spécifique.
Contre-indications :
Maladies ulcéreuses duodénales, accidents d'hypersensibilité antérieurs aux
salicyles, toute maladie hémorragique constitutionnelle ou acquise. Risques
hémorragiques. Dernier trimestre de la grossesse.

Version cherchant à conserver la même limpidité sémantique
Aspro
Cas où nous prônons l'us du calmant :
Traumas brutaux ou constants frappant tout os, ou plutôt tout arthron.
Tracas polycausaux : maux allant du front au cou, tantôt sur un flanc,
tantôt partout; maux s'attaquant à un axonon ou à un sarcoplasma local;
lumbagos; crocs souffrants. Corps courbatu car trop chaud, coryza, pus
banal, l'aspro s'ajoutant au pharmacon opportun.
Cas où nous condamnons son us :
Lupus du côlon; coups d'ultra-pathos pour l'ortho-hydro-storax vus
auparavant; tout mal s'approchant du purpura, qu'on porta toujours ou
qu'on attrapa. Cas d'abandon du sang par hasard. Surtout pas d'abus
durant un quart d'an avant qu'on accouchât.

Rigidité de l'okapi (voyelles & consonnes alternées) toujours sans "e" ni "i"
Coca-Cola (Soma-Soda)
Bon us à soma :
Paralysa-t-on un os ? On abusa du dos ?
On a bobo du col à son odorat ? On a zona local à gogo ?
Luxa-t-on un abat ? On a mal à zygoma (l'os oral) ?
À ça total, on a dam ? On a coryza nasal ? On a bubon à
pus (a-tumoral) ? [On a jà bu du jus à Doc, OK ? On avala
du Coca-Cola modulo ça !]
Cas à mal-us :
Anus à lupus, uro-canal à côlon anomal. On a coma du
Coca-Cola ? Tu t'oxydas ? Ô fatal abus ! On a humoral
uva pâlot ? Ô non à ça ! Maman ovula baby (futur ado) :
la coda d'un an à poco soda !

Autres réponses


24 Février 1997

Sonnet "en i" de Mallarmé, à traduire sans "i" ni "y"
Le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui
Va-t-il nous déchirer avec un coup d'aile ivre
Ce lac dur oublié que hante sous le givre
Le transparent glacier des vols qui n'ont pas fui !

Un cygne d'autrefois se souvient que c'est lui
Magnifique mais qui sans espoir se délivre
Pour n'avoir pas chanté la région où vivre
Quand du stérile hiver a resplendi l'ennui

Tout son col secouera cette blanche agonie
Par l'espace infligée à l'oiseau qui le nie,
Mais non l'horreur du sol où le plumage est pris

Fantôme qu'à ce lieu son pur éclat assigne,
Il s'immobilise au songe froid de mépris
Que vêt parmi l'exil inutile le Cygne.

Monovocalismes à poésie décroissante
Le récent, véhément et bel présentement
Me segmente en fessées de pennes éméchées
Cette mer décédée, en ce gel est crêché
Le blême être léger, verre d'enterrement !

Là, blanc canard d'antan, avatar fantasmant
À l'apparat, sans plan va carcan fracassant
Car s'attarda chantant dans fatal lac glaçant,
Dans l'harassant cafard l'an camard va clamant

Lors donc son long col tord son or blond d'hocco mort
Hors cosmos, mon condor-torcol confond son sort,
Non l'ô trop monobloc sol-formol dont coq dort

Flux d'un lux pur fut vu sur un tumulus nu,
Fut mû d'un cursus nul, plus qu'un stuc brut fut cru,
Pull pur bluff du lulu, but nul d'un urubu.

Nano-sonnet
Le net le fort le beau
Va casser de sa plume
Ce lac gelé tombeau

Un albatros s'exhume
Sans but quand le flambeau
Glacé du temps s'embrume

Son cou blanc bat la mort
Par l'éther non la boue

Spectre pur en remords
Du fugueur marabout
[Phane Armé (Queneau, Textes éventuels p. 181)]

Autres réponses

[Voir aussi ces traductions du sonnet du ptyx de Mallarmé]


3 Mars 1997

Texte de Proust à traduire sans "i" ni "o", et sans accents circonflexes
À défaut d'être encore jamais de ma vie allé à Parme (ce que je désirais depuis de lointaines vacances de Pâques), en connaître la princesse, qui, je le savais, possédait le plus beau palais de cette cité unique où tout d'ailleurs devait être homogène, isolée qu'elle était du reste du monde, entre les parois polies, dans l'atmosphère étouffante comme un soir d'été sans air sur une place de petite ville italienne, de son nom compact et trop doux, cela aurait dû substituer tout d'un coup à ce que je tâchais de me figurer, ce qui existait réellement à Parme, en une sorte d'arrivée fragmentaire et sans avoir bougé; c'était, dans l'algèbre du voyage à la ville de Giorgione, comme une première équation à cette inconnue.
[Marcel Proust, Le côté de Guermantes]

AE s'alternant et sans les accents (+ pas de ç)
J'attends sans me calmer la pressante chance d'aller dans ce Parme ancestral (c'est ma demande d'an en an, vers la Pesah; ce haletant restant d'enfance date d'assez grand temps), avec l'ample plan de charmer la vestale dans ce castel d'argent -car je l'admets-, dans l'enclave transcendante rassemblant ces chalets d'aspects tant semblables, car ce camp est attenant de landes sans gens, dans de plats remparts et dans le harcelant espace sans vent d'ardents parcs, pendant le tard rencard thermal des places rappelant les bas bleds traversant les Alpes -pas les grands, et pas en Allemagne-, avec dans ce blase tant bref l'appel caressant, cela me changera, cela remplacera mes fables aberrantes par le plan exact de Parme, par des fragments advenants et sans escale, sans lent trajet; dans les maths des haltes par Grenade, la flemmarde Flamenca, c'est l'axe transversal des changeantes dans le graphe.
[Marcel a de l'asthme, dans "Le flanc de Gaermantes"]

Autres réponses (dont celle de Nicolas Graner)


10 Mars 1997

Préface de Rousseau à traduire sans "i" ni "o"
Ce recueil de réflexions et d'observations, sans ordre et presque sans suite, fut commencé pour complaire à une bonne mère qui sait penser. Je n'avais d'abord projeté qu'un mémoire de quelques pages; mon sujet m'entraînant malgré moi, ce mémoire devint insensiblement une espèce d'ouvrage trop gros, sans doute, pour ce qu'il contient, mais trop petit pour la matière qu'il traite. J'ai balancé trop longtemps à le publier; et souvent il m'a fait sentir, en y travaillant, qu'il ne suffit pas d'avoir écrit quelques brochures pour savoir composer un livre. Après de vains efforts pour mieux faire, je crois devoir le donner tel qu'il est, jugeant qu'il importe d'attirer l'opinion publique de ce côté-là; et que, quand mes idées seraient mauvaises, si j'en fais naître de bonnes à d'autres, je n'aurai pas tout à fait perdu mon temps.
[Rousseau - Émile ou de l'Éducation]

Version cherchant à rester fidèle au texte
Cet album de jugements et de remarques, sans classement et presque sans structure, fut démarré en vue d'être agréable à une excellente mère sachant penser. Au préalable, j'eus seulement le plan d'une étude de quelques pages; le sujet m'emmenant sans que j'agrée, cette étude se changea peu-à-peu en une espèce de pavé certes démesuré en regard de sa substance, et cependant exagérément menu en regard du thème analysé. Je fus très lent à me persuader de le mettre en presse, et je m'aperçus fréquemment, durant mes travaux, que mes quelques plaquettes passées ne furent que bagatelles devant l'assemblage d'un ample manuel. Après des recherches sans effet en vue de le parachever, je ne peux qu'accepter de le céder dans cet état, jugeant être tenu de mener la pensée générale des gens en ce sens; et même dans le cas d'erreurs de ma part, cela suggérera peut-être à d'autres des vues justes, partant ce temps n'aura pas été réellement perdu.
[Jean-Jacques Bruneau - Emmanuel et la Culture]

Antonymes, toujours sans "i" ni "o"
Cette débandade de légèretés et de fables, scrupuleusement rangée et remarquablement agencée, fut achevée en me gardant de fâcher de méchants enfants écervelés. Vers le terme, j'eus une absence d'une grande masse de ramettes; les autres thèmes me rejetant grâce à ma fermeté, cette absence régressa brusquement et exactement en un abrégé pas assez léger peut-être quand au cadre, et pas assez pesant quant à l'essence exclue. J'eus de but en blanc l'audace de le brûler; et cela m'a rarement échappé, pendant mes vacances, que raturer une masse d'annales est largement plus dur que de ne pas être capable d'arracher des pages. Devant le succès de ma paresse cherchant à le saccager, j'assure ne pas être tenu de le vendre dans un autre état, admettant la jactance de chasser la candeur de chacun à l'écart de ce sujet; mes préjugés étant sûrement excellents, cela me tuera les défectueux que je cache, et le résultat sera que l'espace des autres aura été à-peu-près gagné.
[Azureau - Vencent et la Rudesse]

M+7 excluant les IO, avec le "petit Robert 1981" + changement des IO restants
Ce récupérateur de refrènement et de pacage, sans pacage et presque sans sujet, fut craché dans le seul but de cracher sur un merlan brachycéphale scellant à perdre. Au début, je n'eus psychanalysé qu'une ménade de quelques pagres; ma sulfateuse s'entre-frappant malgré ma réserve, cette ménade dragua à jeun une esplanade de pacage très guéable, sans dracéna quant au crachat, et très pétulante quant au matraquage transcendé. Ayant banché très lugubrement à le purger, cela m'a suavement engagé à serpenter, en y trématant, que ça ne sulfate pas d'écumer quelques brus, et que cracher du L.S.D. reste dur à sceller. Après de valeureux égards dans le but de mûrement faner, je cube à le draguer et le draguer tel que ça étuve, laçant que ça jable d'augmenter le pacage puerpéral de ce crabe-là; et que, même quand mes jables étuvent des mazdéens, peut-être que j'en engage à natter de brachycéphales à l'aval, et ma tendelle n'aura pas été purement perlée.
[Jéjunum-Jaguar Ru - L'emmanchement et l'effarvate]

Autres réponses


Previous or next oulipian pages
See also my Ambigrams & Pinacograms, Pangrams, Wordlist, Mathews' Corpus, Logos and Pentominos
Back to Gef's Hotlist
Valid XHTML 1.0 Transitional Gilles Esposito-Farèse <gef@iap.fr>
Last modified : June 8th, 1999