Gef's Contributions to the Oulipo Mailing List

[0. Classification of the constraints]
[1. Old oulipian page (90s)]
[2. Translation exercises (96-97)]
[3. Miscellaneous constraints (97)]
[4. Oulipian games & poetry (97-98)]
[5. Oulipoetic constraints (98-99)]
[6. Oulipoetry in 1999]
[7. Y2k texts]
[8. Grannets, tanka & Nerval]
[9. Poetry & symmetry (2000-01)]
[10. Sonnets et al. (2001-02)]
[11. Homophonies, anagrams, etc. (2003)]
[12. Combined constraints (2003-04)]
[13. Some original constraints (2004-06)]
[14. New literal constraints & pangrams (2006)]
[15. Holorhymes, pangrams, etc. (2006-08)]
[16. Polysemy & Pastior (2008)]
[17. Collective poems & vocalic sonnets (2008-09)]
[18. Lists & saturation (June-July 2009)]
[19. Anagram pairs, Loyd & Fournel (2009)]
[20. Rhymes, anagrams et al. (2010-11)]
[21. Cut-up, outlaw, Mathews, etc. (2011-12)]
[22. Complex rhymes, multi-lipograms & self-justification (2013)]
[23. Doublets, arithmonyms, alpharhymes, etc. (2014)]
[24. Homoconsonantisms et al., braids, anagrhymes (2015)]
[25. Anagrams, holorhymes, Morse, etc. (2016)]
[26. Rhythm & pangrams (2016)]
[27. Compositions, holorhymes and new constraints (2016-17)]
[28. Syllabic squares, vocalic sequences, music, etc. (2017)]
[29. Paradoxical constraints (2018)]
[30. Extensions of anancograms & other constraints (2018)]
[31. Express palindromes (2018)]

32. Digrams, mesonyms et al. (2019)
[33. Recent stuff (2019)]
[Appendix: Homages to a few oulipian friends]


For your first visit, I suggest this selection

24 Décembre 2018

Sizain bipronominal
[de schéma classique aBBaBa, illustrant une nouvelle règle ougrapienne
proposée par Jocelyn Étienne : la consonne d'appui de la dernière syllabe
des verbes change selon la personne conjuguée]

Je me pâme devant ce festin de Noël,
Tu t'es pâté de même en goûtant le gras foie,
Il se passe une chose étrange où que je voie,
Nous nous panons alors du saumon sensuel...
Clochards transis dehors, vous vous pavez la voie :
Eux se passent de vivre en ce monde cruel.

[Voir aussi cette influence des conjugaisons sur les noms voisins]


26 Décembre 2018

Amusette
[ne méritant pas d'être prolongée jusqu'au sonnet]

Ce premier vers contient neuf mots, quarante-huit lettres,
Le second trente-neuf pour assembler huit mots,
Le troisième quarante, orthographiant six mots :
Ça joint trente-deux mots, cent soixante-dix lettres.


28 Décembre 2018

El Espichado
(Le Pitoyable)

C'est bien moi l'ombrageux, — le veuf, — le strangulé,
Le prince de Touraine à la tour abolie :
Mon seul astre est défunt, — et mon luth maculé
Porte le disque noir de la morne Folie.

Dans la nuit du tombeau, toi qui m'as cajolé,
Rends-moi de Naples monts et mers de Somalie,
La fleur qui réjouit mon coeur acidulé,
Le muret où la vigne à la rose se lie.

Fus-je Amour ou Phébus ?... Superman ou Biron ?
Du baiser de la dame encor mon front est ivre ;
J'ai divagué dans l'antre où navigue la guivre...

Et j'ai franchi deux fois en champion l'Achéron :
Modulant tour à tour sur une lyre orphique
Maint soupir de la sainte et la clameur magique.

                                            Léonard de Nerval

[Tous les mots sont hétérogrammatiques, c.-à-d. ne répètent aucune de leurs lettres.
Cette contrainte est finalement assez douce, comme les passages conservés l'illustrent.
La seule difficulté est de bien la vérifier, car certaines répétitions passent parfois
inaperçues. La Touraine du 2e vers (sans lien étymologique avec la tour qui suit)
a par exemple failli être la Gascogne, dont je n'avais pas immédiatement repéré
la lettre en double !]


Sénescences monotonement terrestres [post-scriptum du 30/12/18]
Quel serait le « contraire » des mots hétérogrammatiques ? N'utiliser que ceux répétant
au moins une de leurs lettres me semblerait trop doux, et plusieurs contraintes connues
y répondraient déjà — par exemple nos explorations d'avril dernier.
Interdire tous les mots contenant une lettre en un seul exemplaire paraît en revanche
monstrueusement dur. Voici juste un sélénet auto-décrivant le silence que cela m'impose.

Recherche attenante,
Inventivité ?
Murmurée entente
Resserre étêté.

Millième guéguerre,
Elle apparaîtrait
Concentrationnaire :
Blabla tarirait.


4 – 12 Janvier 2019

Mésonymes alphabétiques
[Réécriture du Desdichado de Nerval, n'utilisant que des mots de longueur impaire dont les
lettres centrales explorent trois fois, dans l'ordre, les 26 lettres de l'alphabet. Ça combine
donc le principe des abécédaires rimés et la contrainte du Domaine d'Ana de Jean Lahougue.]

El Mesónimo

Mal ombré, — calciné, — perdant cet olifant,
Digne schah vit donjons, ankhs, clé minimisée.
Pends ton lampion moqué, morts lests, luths réchauffant ;
Décevants edelweiss, fixez Frayeur gazée !

Par tombeau carcéral, gardien guère étouffant,
gue isthmes sains, Anjou, ski, Malte optimisée,
Une flore ample, fiqhs forts aussi t'abreuvant,
Caves, kiwis mixés, amaryllis razziée.

Refaire Alban, Bacchus ?... Houdini, Cameron ?
Ineffable rougeur procéphalique, reine !
Réinjecte blockhaus, enjôleuse inhumaine...

Cependant recroiser, dompter vainqueur Caron :
Ménestrel réitère éloquence, provine
Alawite flexion, zézayante bouzine.


12 Janvier 2019

Mésonymes en O
[Boule de neige selon le droit cyclopéen de Jean Fontaine,
cas particulier surcontraint du collier d'Alain Chevrier :
chaque mot contient un et un seul o, en son centre.]

          Ô
         fol
        atome
       arrondi,
      improvise
     paradoxales
    encyclopédies !
   Expansionnistes
  perfectionnements
 redimensionneraient
insurrectionnellement,
 désemprisonneraient
  cristallographies
   catastrophiques
    métaphorisant
     antagonisme
      cycloïdal.
       Revoici
        alors
         ton
          o


15 Janvier 2019

Palindromes
[évoquant un abonné non créatif de la liste oulipo,
dont les râleries récurrentes me font vomir
;-)]

Et s'il évita roborative liste,
et s'il a éreinté et nié, réaliste,
et s'il a taf fataliste,
Émile ficela ce calecif élimé.
Eh, casse-pipes, sache !
(Et on évitait initiative, note !)
Ami, l'éméticité me lima.
Et ça jacte... Et ça jacte...


Palindrome-express du lendemain, inspiré par le côté répétitif de ces râleries :

L'abonné rouspète,
L'air jupitérien,
Mais il se répète
Et ne comprend rien.

Moralité :
L'ami s'engorgera de radotage legato, dare-dare grogné si mal.


Comme la dernière ligne des palindromes ci-dessus me fait penser à Zazie
dans le métro
, je ne résiste pas à lui offrir aussi un demi-sélénet introductif :

Le blabla perdure
Donc le perroquet
Nommé Laverdure
Ouvre son caquet :

« Et ça jacte... Et ça jacte... »


17 – 20 Janvier 2019

Télonymes hétéropangrammatiques
[Après les mésonymes alphabétiques du 4 janvier dernier, deux essais de télonymes alphabétiques :
la dernière lettre de chaque mot passe par tout l'alphabet, d'abord dans l'ordre standard, puis
dans l'ordre inverse. Pour adoucir cette dure contrainte, le troisième autorise les vingt-six mots
à être dans un ordre quelconque, mais en se terminant encore par toutes les lettres de l'alphabet.]

Sympa club avec grand orchestre, créatif dancing kitch parmi
pakhâwaj, rock expérimental, jam-session, vidéo-clip, cinq
lieder sans alphabet du leitmotiv : show curieux y présentez !

*

Présentez-y curieux show, leitmotiv du Tout-Paris
ensorceleur : cinq trop rétro jazzmen minimum, l'électrofunk
pakhâwaj, vrai mah-jong expressif de grand chic, club sympa !

*

Pick-up, modulez-y
Ténébreux leitmotiv :
Nabab au luth oblong,
Desdichado chantant
Avec. La squaw m'entend.
Veuf, j'ai cinq fois vainqueur traversé l'Achéron.


22 Janvier 2019

Adage de Cage à Babbage
[Oligogramme (beau présent) en ABCDEFG, c'est-à-dire les sept notes de la
gamme chez les anglo-saxons. Comme le nombre de mots autorisés est très
réduit, ce sonnet légèrement irrégulier a bien entendu été construit sans
tenir compte de ce qu'il pourrait donner musicalement. Voici ce qu'il devient
si on l'interprète a posteriori comme une partition (fichier PDF de 60 Ko) :
Partition
Le résultat sonore (de 365 Ko) est étrange .]

Bagage effacé

Fada, bébé
A cacabé.
Ce face-à-face
À gag agace.

Fée a gaffé
Gaga décade,
Céda cagade,
Déca café.

Ce bec accède
À fac, abcède.
Ce dab âgé

De ça décède.
Ce fade aède
A dégagé.

            Gef_

[Voir aussi mes autres expériences oumupiennes]


P.S. du 24/01/19 : Transcription du Desdichado selon le même principe, à savoir jouer simultanément toutes les notes correspondant aux lettres d'une syllabe, comme s'il s'agissait d'un accord lu de bas en haut. Mais Nerval ne s'est pas contenté des lettres de A à G, donc j'utilise la règle habituelle consistant à cycler ensuite sur les mêmes notes — avec le H correspondant par exemple de nouveau à la (et non à si bécarre comme en Allemagne) : AHOV = la, BIPW = si, CJQX = do, DKRY = ré, ELSZ = mi, FMT = fa, GNU = sol. Le grand nombre de E, L & S polarise la musique engendrée autour de la note mi. Mon seul apport a été de perturber un peu le rythme trop régulier des alexandrins.
Partition PDF de 92 Ko Partition
et enregistrement de 958 Ko


P.P.S. du 26/01/19 : Deux plaisanteries dans le même état d'esprit. D'abord la véritable musique d'Au clair de la lune :
partition PDF de 55 Ko Partition et enregistrement de 237 Ko
puis un centon biblique reproduisant la mélodie enfantine dans un étrange environnement harmonique :
partition PDF de 63 Ko Partition et enregistrement de 224 Ko


23 Janvier 2019

Homéotéleutes hexasyllabiques
[Accumulation d'hexasyllabes en -ment — surtout des adverbes mais aussi exprès quelques noms.
C'est une réponse à un sonnet similaire que Lucas Lejeune a posté quelques heures auparavant
sur la liste oulipo, n'employant que des noms hexasyllabiques en -tion. Son idée combinait donc
les homéotéleutes explorés en 1997 & 2000 (ce dernier de Nicolas Graner), et les alexandrins
de mots hexasyllabiques illustrés en 1999 & 2013, puis 2016.]

Desdichadamente
(Abâtardissement)

Autodénigrement, — inconsolablement,
Héréditairement anéantissement :
Astronomiquement, — instrumentalement
Emblématiquement Mélancoliquement.

Crépusculairement ensevelissement,
Impérativement géographiquement,
Emparadisement émotionnellement,
Écologiquement inséparablement.

Mythologiquement ?... Nominativement ?
Inconfortablement assujettissement ;
Fantasmatiquement approfondissement...

Biquotidiennement aventureusement :
Alternativement auriculairement,
Théologiquement surnaturellement.

                                    Nervalïennement


2 Février 2019

Défi du poème où j'ai biffé SRTNLC
[Réécriture du Desdichado de Nerval employant toutes les lettres sauf
SRTNLC, c'est-à-dire les consonnes de la série ESARTINULOC chère à
Perec, lettres les plus fréquentes du français. Ce lipogramme multiple
n'autorise plus qu'un mot sur 150 environ. L'alternance des rimes est
respectée, et il n'y a aucun hiatus ni e caduc entre voyelle & consonne.]

Demudado
(Diffamé)

Je m'évoque fumeux, — boueux, — veuf, — bafoué,
Agha de Pau, de Dax, au dôme que j'expie :
Ma feue égide oxyde au bouzouki doué
De vomique zodiaque ou d'opaque Phobie.

Au gommeux hypogée, ô guide dévoué,
Payez-moi Pompéi, d'aqueux vaux de Gambie,
Ma mauve qui déjà me fige amadoué,
Gamay qu'embaume figue où ma fougue pépie.

Mimé-je Aube ou Jaffa ?... Mieux, aimé Badefou ?
Ma joue exhibe feu de ma dame ébaubie ;
Du quai j'ai divagué, vu mi-femme amphibie...

J'ai bi-voyagé même aux eaux d'Ammoudia, fou :
Au doux biwa d'Ovide ai joué, vieux hippie,
Bouffée au Dieu de paix ou voix magique impie.

                                                            Guy de Viau

demudado = altéré
bouzouki & biwa = luths
comte de Jaffa = Guy de Lusignan
Badefol ou Badefou = Biron
Ammoudia = embouchure de l'Achéron

[Voir aussi ces réécritures sans SRTNLC (ou SRTNL) du même poème par plusieurs
oulipotes. Celle de Noël Bernard est aussi disponible sur son site Web.]


4 – 10 Février 2019

Palindromes de multiplets littéraux
[Le brillant écrivain à contraintes britannique Anthony Etherin a généralisé la notion de
palindrome, en inversant non pas l'ordre des lettres, mais celui de groupes de lettres. On
peut par exemple considérer les digrammes (deux lettres) comme les atomes fondamentaux,
ou les trigrammes, ou modifier de groupe en groupe le nombre de lettres qu'ils contiennent
— notion appelée « aelindrome » sur le site d'Etherin. Voici mes premières expérimentations
dans ce domaine. Comme pour mes palindromes-express de novembre 2018, j'ai choisi de
les introduire par un demi-sélénet.]

Estime l'aurore,
Charmant aperçu :
Jamais ne pérore
Outre un don reçu !

Moralité (palindrome de digrammes) :
Mesure aube au-deçà du cadeau, beau su !
[me-su-re-au-be-au-de-ca-du-ca-de-au-be-au-re-su-me]

*

Sa riche famille
A l'esprit fermé,
Donc la jeune fille
Ne dit qu'e muet.

Moralité (palindrome de digrammes) :
Vache oncle, si side le rageur ac, tsar édité d'art sac, urgera le si silence : ô chva !
[va-ch-eo-nc-le-si-re-si-de-le-ra-ge-ur-re-ac-ts-ar-ed-it-ed-ar-ts-ac-re-ur-ge-ra-le-de-si-re-si-le-nc-eo-ch-va]

*

L'Italien adore
Ce gars né vers mai ;
Est-ce un Minotaure
Qu'ils vont donc former ?

Moralité (palindrome de digrammes) :
Aliter un jeune Taureau et un jeune rital ?
[al-it-er-un-je-un-et-au-re-au-et-un-je-un-er-it-al]

*

Sans incohérence,
C'est bien évident,
Les Orientaux pensent
Qu'on est l'Occident.

Moralité (palindrome de trigrammes) :
Est : nous sommes son ouest.
[est-nou-sso-mme-sso-nou-est]

*

Priez le Prophète
Ici comme à Sion :
Sortez en cachette
Pour l'inhumation.

Moralité (boule de neige aelindrome) :
Amos, couvre-feu en fief ! Ils enterrèrent fils enfiévré, feu, à Moscou.
amoscou
vrefeu
enfie
fils
ent
er
r
er
ent
fils
enfie
vrefeu
amoscou

*

Le sylvain l'embrasse,
Séléné s'endort...
Mais Pan ne lui passe
Pas la toison d'or.

Moralité (boule de neige aelindrome) :
Être au faune attirée, tolérer l'octroi aventuré du vertige
anténa
tal et consenti, géante nature du vert roi à vénérer...
L'oc
re étole attifa une autre !
e
tr
eau
faun
eatti
reetol
ererloc
troiaven
tureduver
tigeantena
taletconsen
tigeantena
tureduver
troiaven
ererloc
reetol
eatti
faun
eau
tr
e

*

Les innovants maîtres
Des formules font
Jeux & belles-lettres
Sans râler, au fond.

Moralité (palindrome de digrammes) :
Poli ou rugueux, à corer, art rare, le codex a eu guru : Oulipo !
[po-li-ou-ru-gu-eu-xa-de-co-le-re-ra-rt-ra-re-le-co-de-xa-eu-gu-ru-ou-li-po]


17 & 24 Février 2019

Carrés magiques syllabiques
[Nicolas Graner a proposé à la liste oulipo la dure contrainte d'un carré magique 3×3 de syllabes,
permettant de lire huit alexandrins en suivant d'abord les lignes, puis les colonnes, puis la première
diagonale
\, et enfin l'anti-diagonale /. Voici mon premier essai malhabile, selon le carré magique
5 0 7
6 4 2
1 8 3

Il emploie volontairement quelques mots polysémiques, en particulier « vers » dans la case de trois
syllabes qui revient trois fois à la rime.]

5
le vrai troubadour
0
n'
7
a jamais permis de tordre
6
la ferme poétique
4
eut rappel à l'
2
envers
1
ordre
8
ancien forcement vont le mordre
3
odieux vers

Le vrai troubadour n'a  jamais permis de tordre
la ferme poétique.  Eut rappel à l'envers
ordre ancien : forcément  vont le mordre odieux vers.
Le vrai troubadour là  ferme poétique ordre,

n'eut rappel à l'ancien  forcement. Vont le mordre
à jamais permis de  tordre — envers odieux, vers
le vrai ? Troubadour eut  rappel à l'odieux vers
à jamais permis, de  tordre eut rappel à l'ordre.


La semaine suivante, j'ai cherché à légèrement adoucir cette contrainte en passant à des syllabes
phonétiques, comme pour les diagonnets mais avec ici de 0 à 8 syllabes par case. J'ai respecté
la règle classique des holorimes, consistant à ne jamais réutiliser un même mot dans des groupes
homophones. Le carré magique choisi est cette fois
7 2 3
0 4 8
5 6 1

7
dãsevɛʀdebʀujaʀni
2
mɛtɔ̃k
3
esedɔ̃k
0
l
4
aʀemaʒi
8
nosãsavwazomuʃãte
5
lasãnikɛlkɔ̃k
6
kipøplijedisʒɔ̃k
1
te

Dans ces vers débrouillards, n'y mettons qu'essais d'oncques.
Lare aime âge innocent, sa voix, homme — ou chanté
Las en nid : quel conquis peuplier disjoncté
Dansait vers des brouillards ni lassants ni quelconques ?

Mais ton carré magique y peut plier dix jonques.
Eh c'est donc nos sens, hâve oiseau-mouche entêté !
Dense et vert déb rouille art, nia rhème agité ;
Et cédons car Emma gît là sans nickel conques.


25 Février 2019

Paronymes
[Tentative d'adaptation française de ce remarquable aphorisme anglais de David Burge :
        Yes, English can be weird. It can be understood through tough thorough thought, though.
Mon énoncé est hélas moins élégant, et surtout plus proche de l'état d'esprit de Boby Lapointe.]

Certes le français est parfois confus, mais on peut le comprendre par une pensée sensée,
censée compenser ces séquences dispensées en s'aidant d'encensés condensés pédants
qu'on sent sénescents et condescendants, en cédant ses cent descendants recensés et
en cessant ses décents cancans sans danser.


28 Février 2019

Hétérodigramme
[Phrase employant une et une seule fois les 25 digrammes commençant par l'une
des 5 consonnes les plus fréquentes du français, SRTNL, et terminant par l'une
des 5 voyelles AEIOU. On ne tient pas compte des espaces ni des accents.]

Sûr, on a lu ni raturé la rune, si l'on utilise sa sonorité totale.

[Voir aussi ces hétérodigrammes de Noël Bernard]


2 Mars 2019

Sonnet employant une et une seule fois les 90 digrammes commençant par l'une
des 18 consonnes BCDFGHJLMNPRSTVXYZ (dont l'Y) et terminant par l'une
des 5 voyelles AEIOU. Les rimes entre digrammes différents ont été choisies
aussi raisonnables que possible.

J'agite l'azuré
Boy, un ufo topaze,
Vivace X ululé,
Bibus, ô vu Pégase !

Hopi zamu, jubé,
Jihad à Moyen Âge,
Zip, os, uhu fumé,
Hijo, vox Oz, ô maje !

S'abat un exigu
Rayon or, oh écu,
Yin ici du calife...

L'opus ixé, dico
Fixatif, amigo,
Rudoya ta dérive.

[N.B.: Dans les deux exemples ci-dessus, les digrammes consonne-voyelle sont considérés comme des briques indépendantes, dont tout ordre est autorisé. Mais cette règle implique que les digrammes voyelle-consonne engendrés entre eux ne sont pas forcément tous différents. À partir du 5 mars, je me suis concentré sur les véritables hétérodigrammes, interdisant systématiquement toute répétition de deux lettres successives (sans tenir compte des accents, des espaces ni de la ponctuation). Le mot « ceci » emploie par exemple non seulement les digrammes « ce » & « ci » mais aussi l'intermédiaire « ec ».]


5 Mars 2019

Vers hétérodigrammatiques
[toutes les lignes sont des hétérodigrammes, c'est-à-dire qu'aucune
paire (ordonnée) de lettres successives n'y apparaît plus d'une fois]

El Desdichado
(Le Déshérité)

Je suis ce ténébreux perdu, — l'inconsolé,
Le prince de Garonne à la tour abolie :
Périt ma galaxie en un luth constellé
Qui porte un astre noir de sa Mélancolie.

En l'ombre du caveau, toi qui m'as consolé,
Rends-moi Naples, sa butte et la mer d'Italie,
La flore qui charmait tant mon coeur désolé,
Et la vigne où ta rose à des raisins s'allie.

Suis-je Tendresse, Hélios ?... Lusignan ou Biron ?
Ma face est encor rouge au baiser de la reine ;
J'ai spéculé de grotte où nage la sirène...

Alors double vainqueur, j'enjambe l'Achéron :
Ensemble solfiant sur la lyre d'Orphée
Un soupir qu'a la sainte avec ces cris de fée.

                                            Gaspard de Nerval

[Voir aussi mes explorations ultérieures de cette même contrainte]


7 Mars 2019

Sonnet diabolique
[Rémi Schulz a construit un carré magique 4×4 (et même pandiagonal, aussi appelé diabolique)
fonctionnant aussi bien du point de vue du nombre de lettres que de leur somme gématrique.
Au lieu d'en reprendre les lettres dans l'ordre, comme Nicolas Graner et moi-même ci-dessus,
il a choisi d'anagrammatiser les quatre lectures verticales et les huit diagonales. Quelques jours
plus tard, il a remarqué qu'exactement 14 autres configurations carrées de quatre cases de cette
matrice 4×4 donnent les mêmes sommes, donc a proposé à la liste oulipo de composer un sonnet
dont les vers soient des anagrammes de ces ensembles de lettres. Ma réponse est donnée ci-dessous,
et celles de Rémi Schulz & Noël Bernard sur leurs sites personnels. Une conséquence de cette
construction est que tous les vers comptent 34 lettres de somme gématrique 12×34 = 408.]

El Diabólico

Ride un prince asservi, — périt l'art désolé,
Lent, — seule épave dans structure démolie ;
L'ocre cithare dort, — et ver fort constellé
Invite un astre, lèvre arpentant la Folie.

Par l'orient enfiévré, l'esprit m'a consolé,
Renverra tout avec l'est tannant d'Italie ;
Cette fleur le dressa sur ce ventre isolé,
Prêt : de l'hiver perdu s'étourdit l'ancolie.

Te prétendre Flirt ?... Truc de l'Éros palatin ?
S'il a vu nulle tête à ce transport de reine,
Il perçut, put trop tard déceler la sirène...

Mi-pédestre, il a cru supplanter le destin,
Réactiver violons, ce rafteur, tel Orphée :
Va lors un cri de troll et de sainte corvée.


9 Mars 2019

Hétérotrigramme
[Sonnet ne répétant aucun triplet de lettres successives (sur l'ensemble des quatorze vers
et du titre). L'intéressante nouveauté de cette contrainte est que sa dureté évolue au cours
de la construction du poème, passant de très douce initialement à franchement difficile
à la fin. Les rimes aux graphies différentes sont des traces aisément repérables de cette
règle. L'autoréférence du sonnet m'a poussé à en faire aussi un pangramme.]

N'abusez d'aucun triple

Jadis l'original démïurge d'un mythe
Jugea trop peu nombreux les quarks de l'Univers.
Maints recoins en son oeuvre étaient encor déserts
Et le total ennui s'éployait sans limite.

Cependant nul cafard obscur ne phagocyte
Sa soif de nouveauté, donc via de vifs éclairs
Génïaux, admirés par tous nos plus grands clercs,
Sur-le-champ d'inédit ce bâtisseur s'acquitte.

Le langage qu'un long chromosome a codé
Est accru du lexique exhaustif et caudé :
Il offre ici vingt-six hiéroglyphes bon style.

Ipso facto s'emplit l'azur du pur baryon,
L'avancée en patchwork court excéder dix mille
Emmi ce canevas du formel psaltérion.


13 – 16 Mars 2019

Yspytty-Cyfyn & Khawr Subayyiq sur une mappemonde Nouveaux hétérodigrammes

[Voir aussi mes explorations ultérieures de cette contrainte]


Previous or next oulipian page
See also my Ambigrams & Pinacograms, Pangrams, Wordlist, Mathews' Corpus, Logos and Pentominos
Back to Gef's Hotlist
Valid XHTML 1.0 Transitional Gilles Esposito-Farèse <gef@iap.fr>
Last modified : June 16th, 2019